NICOLASMAURY_LA PORCELAINE DE LIMOGES_visuel-1_preview

 Son premier film, Garçon Chiffon, qu'un de nos chroniqueurs avait aimé mais sans plus  se terminait sur une chanson, "Garçon Velours", mais dans cette surimpression d’étoffes y avait-il de quoi tailler celle d’un chanteur ?

Nicolas Maury, comédien de théâtre et de cinéma, figure populaire depuis son personnage de Hervé dans la série Dix pour Cent,  le prouve avec un beau premier album qui vient de sortir, celui  d’une métamorphose osée il émane cette évidence qu’il ne serait chanteur autrement qu’à cent pour cent.

 Le comédien révélé dans Dix pour cent et réalisateur se met encore plus à nu que dans ses rôles. Il se réinvente  avec ce premier album délicat, bercé de ballades mélancoliques où il raconte ses peines et de mocreaux plus up tempo qui font parfois sonner tres eighties ( Gentleman) 

Nicolas Maury - (c) Elina Kechicheva 05_preview

« Le spleen et la mélancolie, c'est en effet des états qui m’inspirent. Je parle beaucoup de séparation dans cet album. Chanter le manque et la disparition rassemble et restaure… Ce qui ne m’empêche pas non plus de faire des morceaux légers, pop." 

Avec la complicité d’Olivier Marguerit, alias « O », qui avait composé Garçon velours pour son film,  Nicolas Maury  livre le portrait le plus juste  possible d’un garçon qui a franchi la quarantaine et qui demeure en recherche d’extase  et se penche sur son histoire comme on s’approche « vers les falaises », avec l’attirance et l’appréhension mêlées des vertiges qui font se sentir libre et vivant.

Ce disque accueillant, inclusif, généreux dans sa forme, profond sans en donner l’impression, est aussi une manière pour lui de « retirer une autre peau » dans sa présentation aux autres.  

Nicolas Maury - Stéphane Gizard - promo 04_preview

 

 

Le premier album de Nicolas Maury « La Porcelaine de Limoges » maintenant disponible :