En compétition au festival des Hallu, le nouveau film de Jaume Balagueró ,un des réalisateurs de la mythique saga d'épouvante [REC] ’est un beau spécimen de cinéma d’horreur :

venss

Lucia, danseuse de lap dance dans une boîte de nuit madrilène et survoltée, vole un très gros sac de drogue à son patron. Très mauvaise idée car cela se passe très mal et son patron très  méchant est vraiment très colère. Il envoie donc ses seconds couteaux et ses seconds gros flingues à sa poursuite. 
Lucia a la bonne idée de se réfugier chez sa sœur, qu'elle n'a pas vue depuis des années et qui habite dans un immeuble de banlieue. Une bonne idée ?
Une question se pose à la jeune femme, aux méchants et aux spectateurs curieux, mais pourquoi donc n'y a t-il que deux appartements  d'occupés dans cette tour d'une vingtaine d'étages ? 
Premières images du "Venus" de Jaume Balaguero, présenté à Sitges - CHAOS
Mais tout simplement  parce que cet immeuble est hanté  bien sûr. Mais par qui ? Pourquoi? 
Ne comptez pas sur moi pour divulgacher ce film gothique, madrilène et sanglant, vraiment très sanglant.
Venus la déesse de l'amour, Venus la deuxième  planète la plus proche du Soleil mais aussi le nom d'une tour d'un grand ensemble de la banlieue de Madrid.
venus22
Jaume Baraguero, réalisateur de REC, donc spécialiste des immeubles maléfiques, réunit ces trois Vénus dans un scénario qui lie avec pas mal d'efficacité et beaucoup de d'hémoglobine le film de Mafia et le film de...
Lorsque Scarface rencontre Rosemary. Quoi ! Mais non je n'ai rien spolié !

 

VENUS (Jaume Balagueró – 2022)
En compétition pour le Grand prix des Hallucinations Collectives,