Après le Moby Dick, dont on a chanté les louanges hier matin, focus aujourd'hui sur le  second coup de cœur parmi les nombreuses créations  de l'édition 2023, Diego où un seul en scène formidable sur un jeune homme né sous le signe du football  mais  appelé malgré lui par les sirènes des planches.

Quand foot et théâtre s'associent pour former une pièce épatante à tous les niveaux.

diegoo

 

 Les vrais puristes du ballon rond ont toujours été d’accord sur ce point : comparé aux Zidane, Pelé, Cruijff et autres Messi, Diego Armando Maradona était le plus grand de tous, doté d’un pied gauche de démence, capable des gestes les plus irréels,

 Surtout, Maradona était le seul d'entre tous à posséder une véritable dimension de rock star (qui a vu chanter Zizou aux enfoirés ne pourront pas lui coller ce qualificatif) , auteur des extrémités les plus insensées et d'un parcours de vie des plus extrêmes, personnage romanesque en diable qui a connu 1000 vies jusqu'à sa mort à 60 ans fin 2020.  

 Cela, le metteur en scène, Barthélémy Fortier et l'auteur Alexandre Cordier l'ont bien gardé en tête en créant leur  pièce de théâtre "Diego", qui n'est pas comme on pourrait le penser, un biopic de la star argentine, mais la vie d'un jeune homme pour qui Maradona résonnera comme une sorte de mentor tout au long de sa jeune vie.

 Né le 12 juillet 1998, un jour d'une finale mythique de coupe du monde, et prénommé ainsi par un père fanatique du champion argentin,  le jeune homme va se trouver comme hanté par le spectre de l’Argentin : son ascension sociale, ses exploits, ses écarts, sa descente aux enfers… Surtout, après la passion des crampons et des vestiaires, Diego va découvrir le théâtre et après plusieurs péripéties et incidents de parcours les deux se rejoindront d’une manière inattendue. 

https://www.realmadrid.com/img/horizontal_940px/maradona_gettyimages-537157025_20201229025034.jpg

Cela, le metteur en scène, Barthélémy Fortier et l'auteur Alexandre Cordier l'ont bien gardé en tête en créant leur  pièce de théâtre "Diego", qui n'est pas comme on pourrait le penser, un biopic de la star argentine, mais la vie d'un jeune homme pour qui Maradona résonne comme une sorte de mentor malgré lui.

Né le 12 juillet 1998, un jour d'une finale mythique de coupe du monde, et prénommé ainsi par un père fanatique du champion argentin, le jeune homme va se trouver comme hanté tout au long de ses 20 premières années par le spectre de l’Argentin : son ascension sociale, ses exploits, ses écarts, sa descente aux enfers… 

Surtout, après la passion des crampons et des vestiaires, Diego va découvrir le théâtre et après plusieurs péripéties et incidents de parcours  les deux se rejoindront d’une manière inattendue. 

Avis aux allergiques du ballon rond : plus qu'une pièce sur le foot, Diego est avant tout le cheminement introspectif et d'une belle intensité d'un jeune garçon qui se cherche et qui explore sa propre relation aux autres.

Avec sa thématique particulièrement universelle, Diego est avant tout une pièce sur la masculinité, mais aussi sur le fait de grandir, de tenter, d'échouer parfois mais aussi- et surtout- sur cette faculté qu'on a tous en soi de réussir à se relever après la chute, aussi douloureuse soit-elle .

diego00

 

Grâce à sa scénographie ingénieuse et originale et son écriture ciselée comme du papier à lettre, cette création de Barthélémy Fortier et l'auteur Alexandre Cordier est une ode à la détermination  et à l'accomplissement de sa destinée,  quelque soit les entraves que la vie pose sur notre chemin.

En explorant avec force et singularité la question des projections parentales et des injonctions de la société qui ne sont pas forcément celles que l'on souhaiterait, Diego a aussi l'intelligence nous interroger sur notre propre relation à notre père.

Impossible de passer sous silence la prestation dingue du comédien Hugo Randrianatoavina qui mouille vraiment la maillot, pour tisser la métaphore footballistique,  et dont la fougue, la douceur et l'exaltation collent parfaitement au propos de la pièce.

Bref, ce seul en scène physique et flamboyant est avant tout un récit de vie mené à 100 à l'heure qui réussit à rendre exceptionnel un destin a priori banal d'un jeune garçon d'aujourd'hui.

Un des immanquables du OFF de cette année ! 

 

Diego d’Alexandre Cordier

Mise en scène de Barthélémy Fortier
Avec Hugo Randrianiatoavina

Festival OFF d’Avignon
Théâtre de la Reine Blanche-Avignon
Du 7 au 25 juillet 2023
 à 16 h 45 (relâche le 19), au Théâtre Avignon-Reine Blanche, reineblanche.com 
Durée 1h00