CHIEN_FOURREAU

 

 

Pour son premier long-métrage, Chien de la casse, le scénariste et réalisateur Jean-Baptiste Durand met en scène une amitié depuis plus de 10 ans entre deux jeunes hommes d'un petit village de l'Hérault.

Le premier est un taiseux, qui rêve de faire l'armée, l'autre est un petit dealer, beau parleur et passionné de littérature, qui le domine jusqu'à l'étouffer. 

L'irruption dans le duo d'une jeune fille venue de Rennes, va bouleverser la donne.

Chien de la casse, qui a remporté le prix du public au festival Premiers Plans d'Angers, puise dans l'expérience du réalisateur Jean-Baptiste Durand, et dépasse en cela tous les clichés sur la jeunesse rurale.  

Ce premier film doux-amer raconte, avec tact et drôlerie, une histoire  amitié inconditionnelle et étouffante à l’épreuve de la rupture, dans un contexte social très fermé.  

_N5A8921 ©SylverePetit

 La dernière très belle histoire d'amitié vue au cinéma c'était The Banshees of Inisherin,  et on pense pas mal pendant la projection du film Chien de la casse au long métrage de Martin McDonagh .

Toutefois, au conte magnifique absurde et poétique, Chien de la casse lui préfère une approche plus naturaliste, plus proche du réel et de notre quotidien. 

 Chien de la casse propose un regard  à la fois nuancé et tendre, et nous emporte avec douceur dans les campagnes oubliées,  où les liens parfois fusionnels se tissent et se fissurent avec amertume, mais ne se défont jamais vraiment totalement.

Chien de la casse, ou du cinéma qui fait la part belle à la gentillesse et à la maladresse, et n’excuse ni encore moins n'accuse pas ses personnages. 

CDLC_STILLS_ETAL_1

_N5A8921 ┬®SylverePetit

Le premier long métrage de Jean-Baptiste Durand est une rude et touchante leçon de poésie, sur la survie d’une amitié trop bancale pour être viable entre un garçon qui prend trop de place et un autre à l’étroit dans son rôle de souffre-douleur (à ce sujet, la scène de l'anniversaire de Dog au restaurant est d'une cruauté dérangeante et assez bouleversante).

Le film est porté par un trio magnifique, à la tête duquel trône la présence magnétique du toujours déroutant Raphaël Quenard, ici ténébreux, inquiétant, imprévisible et qui continue son indéniable et irrésistible ascension au sein du cinéma français. 

Chiendelacasse@CamilleSONALLY-27

CDLC_STILLS_ETAL_2

 CHIEN DE LA CASSE : en DVD le 5 septembre 2023

2 courts métrages : Il venait de Roumaniede Jean-Baptiste Durand (22 min.) L’Acteurde Raphaël Quenard (25 min.) – Entretien avec le réalisateur.