KENT - SCHERZANDO : UN NOUVEL ALBUM DELUXE  PLEIN DE SURPRISES 

Kent_Scherzando_Extras_1440x1440_RVB_300dpi

Après une tournée pour célébrer ses quatre décennies de carrière, la publication d'un roman, et la sortie d'une BD sur la vie d'Elvis, le chanteur Kent avait décidé de prendre une année sabbatique.

Cependant, les confinements successifs l'ont poussé à prendre sa guitare et à composer de nouvelles chansons, donnant naissance à un nouvel album intitulé "Scherzando  sorti en septembre 2022.

Un an après la sortie de son album « Scherzando », il a sorti une réédition de cet album avec quatre nouveaux titres KENT poursuit la tournée de l'album Scherzando jusqu'en février 2024.

 Quelques mois encore pour rencontrer son public, monter sur les scènes de France, chanter avec intensité. Rencontré lors de son dernier passage sur Lyon, sa ville de coeur, Kent nous a expliqué plus en détails sa démarche artistique : 

 Photo_presse_1_Kent_(WEB)_(c)_Gaelle_Astier-Perret

  " Ouvre moi , "un inédit revenu de nulle part 

Premier titre  et seul inédit de cette version deluxe "La chanson « Ouvre-moi ».. Kent nous explique d'où ce titre vient:  "Ce titre fait partie des sessions de Scherzando. Elle n’est pas sur l’album car le retour du vinyle impose des contraintes de minutage. Au-delà de vingt minutes de musique par face, on s’expose à des problèmes de gravure.  J’ai dû me résoudre à écarter « Ouvre-moi ». Sur le moment,  j’avais trouvé des raisons objectives à cette décision, je ne me souviens plus lesquelles. Par conséquent je suis ravi de la sortie de cette version deluxe qui donne de la visibilité à cette ballade pop enjouée.  "

 

 

  Trois versions joliment revisitées 

Cette version deluxe est aussi l'occasion de faire découvrir au public trois titres de Scherzando : « Ma ville », « Ta liberté » et « Scherzando Express »remixés en beauté par Gus Gustavson. 

"Gus Gustavson, c'est un ami de longue date" un ingénieur du son avec qui j'ai  a fait moult albums et tournées.  Dès qu’il a entendu Scherzando, il m’a proposé d’arranger à sa sauce certaines chansons pour le plaisir.

C’était lors d’une balade sylvestre dans le Bois de Vincennes, les oiseaux chantaient, les écureuils dansaient, l’idée m’enchanta. Le résultat aussi." 

 Scherzando ,une heureuse surprise pas prévue

"Ce disque n’était pas prévu. J’ai écrit les chansons suite à divers confinements  et je me suis rendu compte que c’était plus fort que moi. Je pensais en chanson, et ça sortait malgré moi. J’ai proposé ces titres à des musiciens qui ont voulu les faire, comme Marc Haussman au piano et Alice Animal à la guitare. J’ai voulu faire ce disque avec un ton très intime, à trois. Je chante, ils jouent, et on fait ça ensemble.»

   Un titre intrigant

"Scherzando signifie en italien "en plaisantant". C'est aussi un terme utilisé en musique classique pour indiquer qu'un morceau doit être joué allègrement. Il reflète la légèreté et la spontanéité avec lesquelles cet album a été réalisé.  Et en même temps  Le propos du disque n’est pas nostalgique, mais plutôt mélancolique. Je ne suis pas nostalgique. En revanche, je suis profondément mélancolique et je l’accepte. J’ai 65 ans. Je trouve nécessaire à mon âge de vivre avec l’idée qu’on a vécu plus qu’on ne vivra.«

 Un album aux influences diverses

"Certaines chansons de cet album sont nées spontanément, d'autres issues de son "cahier à brouillons" où dorment des idées et des textes en attente de trouver le traitement adéquat.

Une chanson aboutie, c'est tellement une conjonction d'humeurs et de hasards. De la première note, du premier mot à l'équalisation finale. Certaines (Les remords les regrets) sont nées de la dernière pluie, d'autres (Scherzando Express) ont hiberné durant des années avant de s'éveiller enfin.

Je chante deux reprises: « Il est trop tard » de Georges Moustaki, que j'avais entendu ado sans y prêter attention, mais qui, quelques décennies plus tard et le contexte aidant, m'a cueilli en beauté"

Quant à la seconde reprise, c'est « Déjà venu chez toi » d'Emmanuel Urbanet (ex-Joyeux Urbains et néo-Wriggles) que j'ai voulu interprétée dès la première fois que je l'ai entendue.  Parmi ses chansons qui sont plutôt drôles, il y a ce morceau qui est, je trouve, assez terrible. C’est presque une chanson de maniaque. J’ai adoré tout de suite. "  

 

Photo_presse_6_Kent_(WEB)_(c)_Gaelle_Astier-Perret

  Une chanson dédiée à Lyon

"Ma ville" est une chanson dédiée à Lyon, la ville natale de Kent. Malgré son départ en 1987, Kent  y est revenu au fil du temps et a fini par retrouver l'amour pour cette ville. Il consacre Lyon, mais en gardant une certaine distance. 

« L’idée me trottait en tête depuis longtemps mais je butais sur le mot Lyon qui manquait de musicalité, jusqu’à ce que j’aie l’idée de ne jamais citer le nom de la ville.   J’ai cette ville en moi. Je peux mesurer, quand je prends le train à Paris et que j’arrive à Lyon, que mon pouls est descendu.. À l’époque, j’étais content de la quitter, car j’étais en panne artistiquement. Il n’y avait personne avec qui j’avais envie de faire de la musique. 10 ans après son explosion rock à laquelle j’avais participé avec Starshooter, la ville s’endormait de nouveau. Et puis j’y suis revenu au fil du temps. Sans mes préjugés, elle m’a plu de nouveau. Je m’y suis fait de nouveaux amis… Je ne voulais pas faire une chanson chauvine, mais la chanter plutôt comme une personne aimée, quittée et retrouvée. Mais on n’est pas marqués par l’endroit où l’on naît. C’est juste géographique. Je le crois fermement.

Une réflexion sur le progrès

Dans "Chasseur-cueilleur", Kent donne l'impression que le progrès nous aurait fait un peu régresser. Il exprime son sentiment que nous sommes allés trop vite et que peut-être nous n'avons pas pris la bonne voie.

"J’évoque dans cette chanson la perte de quelque chose que je ressens. On s’est peut-être trompé de progrès. Je fais partie de ces gens qui pensent comme ça. On a toujours dit que le progrès avait raison. On se rend compte, là, en ce début de 21ème siècle, que l’on a peut-être oublié quelque chose en route. »

 

 Photo_presse_3_Kent_(WEB)_(c)_Gaelle_Astier-Perret

 Une carrière à l'avenir incertain

Kent ne prévoit pas la suite de sa carrière. Après avoir envisagé d'arrêter de chanter, il voit ce nouvel album et les concerts à venir comme du bonus. Il nous confie que même s'il ne fait pas autant de date qu'il aurait aimé en faire, il continuera aussi longtemps que le public et lui-même y prendront plaisir.

"La tournée s'achèvera le 7 février à Caluire, au Radiant. Dans mon esprit, dans mon corps, je l'attends comme mon dernier concert.  Je pense qu'il est temps de laisser la place à la relève, aux artistes de la nouvelle génération. Et en même temps,  j'ai encore envie d'en profiter un peu, et j'adore le plaisir que procure la scène, bref, « Que sera sera » comme le chantait Doris Day." 

  Propos reccueillis le 23 octobre 2023 à Lyon, merci à Kent et au Label At home 

Kent Scherzando (A(t)home)

Version deluxe 2023  est sorti le 11 octobre dernier.