mardi 27 octobre

Festival Lumière : La promesse, ou comment les Dardenne ont fait naitre celles d'un cinéma humain et vrai

  Leur consécration lors du dernier Festival Lumière nous aura  permis de revoir 25 ans après sa sortie en salles La promesse, considéré par l'avis de tous, comme le premier long métrage réussi des frères Dardenne  et présenté en 1995 à la Quinzaine des Réalisateurs. Après deux premières fictions assez maladroites, La promesse est le premier long métrage des frères à faire apparaitre aux cinéphiles les prémisses de la touche Dardenne si reconnaissable dans leurs oeuvres à venir; caractérisé par ce  mélange... [Lire la suite]

lundi 19 octobre

Festival Lumière 2020 : Revue de Tweets/ les avant premières de Cannes nous ont souvent charmés

"Au printemps dernier, lorsque nous avons su que le Festival de Cannes ne pouvait avoir lieu dans des conditions normales, nous avons décidé de le redéployer, de le réaménager, non pas pour nous-mêmes, mais pour les films, les artistes, les professionnels, la presse et le public." Thierry Fréémaux, Lumière 2020  Cette année la grande particularité du Festival Lumière  2020 c'est évidemment la possibilité de voir, en avant-première, les films qui, confinement oblige, n'ont pu être programmés sur la Croisette au... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 19 octobre

Lumière 2020 : Conversation avec les Dardenne en quelques phrases choc et quelques tweets

  Vous le savez déjà certainement : Jean-Pierre et Luc Dardenne ont reçu vendredi soir dernier, le 12e Prix Lumière remis par le festival Lumière, à l'occasion de sa 12e édition- qui s'est achevé hier de façon un peu abrupte, couvre feu à 21h00  oblige-.  Il faut dire que les frères Dardenne ont empreint le cinéma contemporain de leur regard puissant et immédiatement reconnaissable.  Les Dardenne, cinéastes du réel et de la vérité, inscrivent leur oeuvre, film après film, dans... [Lire la suite]
samedi 17 octobre

Festival Lumière 2020 / Natalie Wood: What Remains Behind : et tu revois Natalie Wood...

  Natalie Wood: What Remains Behind a été présenté en première française au Festival Lumière hier vendredi 16 octobre, en présence du réalisateur Laurent Bouzereau. Nous étions présents à cette projection.    Natasha Gregson Wagner avait à peine  11 ans quand sa mère, l’actrice Natalie Wood, s’est noyée au large de l’île Catalina le week-end de l’Action de grâce, 1981 et en garde un souvenir terrible d'un matin pluvieux où elle apprendra cette nouvelle qui la changera à jamais . C'est ce... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 16 octobre

Festival Lumière 2020 Oliver Stone... à la recherche de sa ...Lumière

   "Face aux manifestations anti guerre new yorkaises j'étais  pris d'une fureur  contradictoire vis à vis  de ce qui planait dans l'air du temps, une sorte de profonde hypocrisie : nous manifestons pour la paix, mais dans le fond c'est la guerre que nous voulions le déploiement de la violence  à grande échelle. Après  tout j'avais voulu y aller quand même, non? Et à nouveau,  je ressentais la pure futilité de ma quête sembable à celle de notre corps expéditionnaire." Quand le titre de son... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 15 octobre

Festival Lumière 2020 : Yves Robert, le cinéma entre copains

   Parcourir la carrière d'Yves Robert, c’est raconter une histoire de la comédie de qualité dans le cinéma français, des années 50 aux années 80. Réalisateur de classiques comme La Guerre des boutons, Le Grand Blond avec une chaussure noire ou Un éléphant ça trompe énormément, il a aussi signé quelques joyaux moins connus, comme Les Copains, Alexandre le Bienheureux, Clérambard, ou Salut l’artiste. Le documentaire raconte le parcours d'Yves Robert, ses amitiés au long cours avec... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 15 octobre

Festival Lumière 2020 : Souvenirs de Tonie Marshall

  Seule femme à avoir reçu le César du “meilleur réalisateur”, Tonie Marshall était une cinéaste engagée dans la lutte pour l’égalité femmes-hommes dans l’audiovisuel. Le Festival a rendu un bel hommage à cette fidèle amie du festival qui nous a quittés cette année en projetant deux fois Numéro une, un de ses meilleurs films.  Numéro une est un long métrage passionnant  qui aborde le sujet de  l’égalité entre hommes et femmes au travail, et notamment au sein des postes de direction et notamment de la... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 14 octobre

Festival Lumière 2020 : The Wicker Man , un film culte de l'épouvante britannique

    Le sergent Neil Howie, de la police britannique , reçoit  un beau jour une lettre lui signalant la disparition dans l'île de Summerisle d'une petite fille, Rowan Morrison.  Il décide de s'y rendre et découvre alors que ces insulaires sont très étranges et s'adonnent à des les cultes païens, et où le sacrifice rituel a encore apparemment cours. Considéré aujourd'hui comme l'un des plus importants films d'horreur du cinéma anglais, The Wicker Man est un long-métrage  qui peut légitimement... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 14 octobre

Festival Lumière 2020 : In the Mood for Love à 20 ans : le bel âge pour replonger dans la passion !

Lundi soir était présenté au Festival Lumière et en AVANT-PREMIÈRE MONDIALE; le mythique "In the mood for love"  en présence de Manuel Chiche, directeur de  La Rabbia, le studio qui a oeuvré à la restauration  dans une une copie restaurée 4K réalisée à l'occasion des 20 ans du film . Il était le prix Lumière de  la neuvième édition d'un Festival Lumière  2017 : Wong Kar Wai- alias WKW- avait notamment à cette occasion épaté les festivaliers par son élégance naturelle et avoué qu'il  était... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 13 octobre

Festival Lumiere 2020 :Invitation à Viggo Mortensen/ Captain Fantastic

 Lumière 2020 met en avant Michel Audiard comme on l'a vu hier mais aussi une icone du cinéma américain , un comédien qui a plusieurs vies, photographe, musicien, peintre mais aussi immense acteur j'ai nommé Viggo Mortensen . En 36 ans de carrière et une cinquantaines de rôles, Viggo a montré l'immense étendue de son talent. Sa prestation dans Captain  Fantastic de Matt Ross (2016) projeté dans le cadre du festival le montre largement ..  Avec un titre qui fait penser à un blockbuster de Marvel , Captain... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,