mardi 09 septembre

Mademoiselle Julie : quand les classiques du théâtre déçoivent un peu au cinéma..

 Lors de ma critique publiée il y a quelques mois de Diplomatie, l'adaptation par Volker Schlöndorff d'une pièce qui avait cartonné, je disais que la premiere difficulté pour le cinéaste qui se lance dans ce genre d'exercice était de trouver les subterfuges pour contourner l'éceuil du "théâtre filmé". Si le cinéaste allemand parvenait parfaitement à se sortir de ce piège,  avec une mise en scène qui parvenait à se faire discrète pour valoriser au mieux les excellents dialogues, l’immense Liv Ullman –  actrice suédoise... [Lire la suite]

vendredi 05 septembre

Le Comoedia a 100 ans, et on est tous contents!!

Je le disais l'an passé dans mon article sur mon cinéma préféré lyonnais, le Cinema Comoedia, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a vu ses premières lueurs (de projectionniste) en  1914 et fête donc ses 100 ans cette année. En effet, ce cinéma,  par  l'entremise d'un forain, un certain Jules Melchior Pinard, installa son projecteur rue Berthelot tout au début de la première guerre mondiale, mais malgré d'incontestables succès, sa vie n'a pas été un long fleuve tranquille pendant ce siècle. En effet, après une... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 21:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 05 septembre

New York Melody : la pépite musicale de l'été

L'été est terminé depuis déjà une bonne semaine, la rentrée a largement commencé à s'installer, et pourtant je me suis aperçu que je n'avais pas encore fini à vous parler des films de l'été et carrément du film le plus euphorisant vu cet été (ex aequo avec un autre film good movie, Maestro) . Ce film, c'est évidemment New York Melody, évidemment car je je ne suis pas le seul loin de là à défendre sur la blogosphère ( c'est peut-être pour cela que j'ai tant attendu pour en parler alors même que je l'ai vu le jour même de sa... [Lire la suite]
mardi 02 septembre

Le secret de Kanwar : une envoutante fable indienne..

  Demain, dans les sorties de la semaine, il n'y a pas que le génial Hippocrate dont on va certainement beaucoup parler, qui sera à l'affiche, mais aussi, comme chaque semaine, des films à la sortie plus fragile mais qui mérite pourtant un petit cop de projecteur sur eux aussi. Parmi ces films, j'aimerais vous parler d'une oeuvre  qui nous amène dans des rives assez éloignées géographiquement mais aussi cinématographiquement des cinéma dont j'ai l'habitude de vous parler  en temps normal. En effet, ce film, "le secret... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 02 septembre

Hippocrate : un film à voir de toute urgence(s)!!

Pour l'hyponcondriaque que je suis, passer une heure et demie en imersion totale dans un service de médecine générale d'un grand hôpital parisien peut-vite se réveler être assez anxiogène, comme peut d'ailleurs l'être tout film qui touche de près de loin aux malades et à la maladie, à l'image de ce que j'avais ressenti en allant voir le si angoissant "Amour" de Michael Haneke. Et pourtant, lors de la projection la semaine passé en avant première du film "Hippocrate", qui sort demain en salles, ce n'est pas vraiment du stress que... [Lire la suite]
vendredi 29 août

Le beau monde, Des lendemains qui chantent : retour sur deux -assez- jolis films français peu médiatisés

Après avoir eu quelques inquiétudes en regardant fin juin la programmation ciné à venir pour les deux mois qui suivaient, je dois reconnaitre que cet été cinéma était  au final, plutôt tout à fait intéressant. En effet, entre ses grands films attendus qui ont plus ou moins rempli leurs promesses ("Winter Sleep", "Boyhood", "l'homme qu'on aimait trop"), ces petites pépites venues de nulle part qui ont explosés (Maestro, "New York Melody", "les Combattants"), ces comédies franchouillardes pas terribles (Les vacances du petit... [Lire la suite]

mercredi 27 août

Un été ciné qui finit bien

 Pour la toute dernière semaine d'été avant la rentrée, les distributeurs nous proposent une semaine ciné particulièrement alléchante avec au moins deux films particulièrement interessants, précédés d'un excellent écho et un troisième que je verrais plus si j'ai le temps et la possibilité mais qui présente certaines qualités aussi :  1.Party Girl : Le pitch : Angélique a soixante ans. Elle aime encore la fête, elle aime encore les hommes. La nuit, pour gagner sa vie, elle les fait boire dans un cabaret à la frontière... [Lire la suite]
mardi 26 août

Revue de films purement estivaux: Les vacances du petit Nicolas, les Francis, Black Storm

 L'été touche désormais à sa fin (sniff) et avec lui, les films estivaux vont également plier boutique, laissant leur place à des oeuvres généralement plus profondes et plus exigentes qui collent mieux avec l'esprit de la rentrée... Evidemment, je préfère généralement ce genre de films, mais il arrive que pendant l'été, je déroge un peu à mes principes, et que devant la multitude des films d'été proposés, je m'en aille voir du coté de ce cinéma là.. Et pendant cet été 2014, il y a eu au moins trois films que je n'aurais... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 23:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 20 août

Des combattants qui font un bien fou au cinéma français!!

 Pas de sélection ciné de la semaine ce mercredi. Non pas qu'il n'y ait pas de film interessant à l'affiche ( notamment le dernier Olivier Assayas "Sils Maria" présenté en sélection officielle de Cannes ou Nos étoiles contraires, le mélo adolescent pret à me faire chialer), mais plutot que j'ai déjà vu le film incontestablement le plus important de cette semaine, l'excellent premier film de Thomas Cailley, "Les Combattants".  Vous devez avoir déjà entendu parler de ce film et notamment chez moi, dans mon article pour vous... [Lire la suite]
vendredi 15 août

New York fait son cinéma : un ouvrage indispensable pour découvrir Big Apple sous l'angle du cinéma!!

Déguster un cappuccino au café de Inside LLewyn Davis ? Se réfugier au calme de la bibliothèque du Jour d’après ? Prendre son pied à la table de Quand Harry rencontre Sally ? Se prendre pour Marilyn sur la bouche de métro de 7 ans de réflexion ? S’immortaliser sur l’affiche de Il était une fois en Amérique ? Engloutir un knish dans l’échoppe chère à Woody Allen de Whatever works ? Chasser les mauvais esprits au quartier général de SOS Fantômes ? Incontestablement, New York  s'impose à tous les cinéphiles comme la ville du... [Lire la suite]