04 juin 2018

Sortie DVD / FILMS RESTAURES : LE PRISONNIER D’ALCATRAZ,un must du film de prison !

 17 ans après sa première exploitation en vidéo dans l'Hexagone, 56 ans après sa sortie dans les salles françaises, le Prisonnier d'Alcatraz  connait en cette année 2018  une belle  renaissance en vidéo Wild Side propose en effet dès ce  6 juin 2018 un coffret collector exhaustif sur ce somptueux film de prison, pareil à nul autre, porté par un casting impeccable à la tête duquel rayonne un Burt Lancaster totalement investi dans son rôle et dans la production de cette adaptation d'un livre qui l'a... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 juin 2018

Gueule d'ange : un film vibrant d'énergie et de fureur!

Le mercredi 23 mai dernier; le film "Gueule" d'ange, présenté au Festival de Cannes dans la section Un Certain regard, est sorti sur les écrans français. La réalisatrice Vanessa Filho, véritable touche-à-tout qui a été longtemps photographe, musicienne et vidéaste (elle a notamment réalisé tous les clips  clips du duo AaRON),  avant de  de signer son premier film de cinéma, est venue sur Lyon  présenter son film la semaine passée. Elle était en compagnie de  la jeune  comédienne, Ayline Aksoy-Etaix,... [Lire la suite]
30 mai 2018

Downsizing: quand Alexander Payne ne voit pas petit !

  Qui a dit que les cinéastes américains manquaient d'imagination ? Dans Downsizing   ce film de science-fiction délirant, avec son arrivée la semaine dernière sur support vidéo/ DVD Blu-ray sous les couleurs de Paramount Pictures, Alexander Payne tente un film plus ambitieux que ses précédents longs métrages. Réalisateur de The Descendants ou  de Sideways et quelques années après un fort décevant Nebraska   Payne met en scène les aventures de Paul Safranek, un homme ordinaire qui, grâce à une... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 mai 2018

Plaire aimer et courir vite : un film qu'on se doit de chérir et d'Honoré..

 Présenté en compétition officielle du Festival de Cannes, Plaire, aimer et courir vite, le dernier long métrage de Christophe Honoré, qui est sorti en salles dans la foulée,  aurait du, à mon sens du moins, repartir du Palmarès, avec une belle récompense à la clé, ce que le jury présidé par Miss Blanchett n'a pas daigné faire. Il faut dire que  le film est une merveille, et même sans avoir vu une immense partie du reste de la sélection fera sans doute partie des films les plus émouvants et déchirants que l'on a vu... [Lire la suite]
30 mai 2018

FILMS RESTAURES : LE SPECIALISTE, QUAND JOHNNY JOUE AU COW BOY

 Et si en ce dernier mercredi du mois de mai, on parlait d'un sujet qu'on n'a pas encore traité sur Baz'art, alors qu'on en entend parler depuis des mois et des mois,  à savoir l'héritage de Johnny? Mais rassurez vous : je veux, bien entendu, parler seulement d'héritage cinématographique, puisque la disparition de l'idole des jeunes en décembre dernier aura permis de faire un petit bilan de Johnny au cinoche.  Si sa carrière cinématographique n'aura jamais atteint des cimes , une chose est certaine : en se... [Lire la suite]
25 mai 2018

La box fait son cinéma d'avril 2018 : Naturellement/ Into the wild

    Le mois de mai n’est pas encore tout à fait fini , alors on se dit qu'on peut revenir un peu en arrière sur le mois d’avril en parlant de la box fait son cinéma qui avait alors pour thème  « Naturellement ». Cette box, toujours aussi indispensable pour les cinéphiles,  mettait en effet  à l’honneur les grands espaces et la soif de nouveaux horizons avec le film assez récent sur l’échelle de la cinéphilie- même pas 10 ans-  mais déjà culte  pour beaucoup de Sean Penn... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 mai 2018

La fête des mères : un film choral qui a du coeur!!

   LA FÊTE DES MÈRES sort de manière assez opportuniste ce mercredi 23 mai, soit juste avant le dimanche de fête des mères. Après tout, quoi de plus logique comme date de sortie pour un film qui prend la Fête des Mères comme point de départ et comme fil conducteur à l'ensemble de la dizaine d’histoire qui compose cette œuvre chorale dans la plus grande tradition. Mais heureusement, après vision, reconnaissons que le film vaut bien plus qu'un simple objet mercantile qui serait sponsorisé par une célèbre marque de fleur.. ... [Lire la suite]
20 mai 2018

Le ciel étoilé au dessus de ma tête : une comédie loufoque et atypique!!

 Il n'y a pas que Manifesto (dont on vient de récemment parler) dans les OFNI qui sortent en salles mercredi prochain :  Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête, premier long-métrage du réalisateur français Ilan Klipper est également un projet hors des sentiers battus qui dénote des sorties cinéma traditionnelles. Ce film, présenté à Cannes en 2017, à la sélection de l'ACID qui met en avant des films singuliers, est l'oeuvre d'Ilan Klipper, un cinéaste qui a fait son entrée dans le cinéma par le biais du documentaire, avec... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 mai 2018

Manifesto: 13 Cate Blanchett pour le prix d'une

 Vous avez trouvé Cate Blanchett classe et formidable hier soir lors de la cérémonie de clôture du festival de Cannes ?Vous voulez voir encore un peu plus de Cate? Dans ce cas, foncez au cinéma dès mercredi prochain voir Manifesto où l'actrice de "Carol" et" Blue Jasmine" incarne 13 différents personnages, dans 13 différents manifestes.    Avertissons quand même ceux qui ne sont pas au courant que "Manifesto "n'est pas un film au sens propre du terme, et qu'il s'agit  en fait d'un vrai O.F.N.I.  et plus... [Lire la suite]
18 mai 2018

Cannes 2018 : EN GUERRE : le duo de choc Brizé/ Lindon frappe encore de plein fouet

   En même temps  que les festivaliers, on a pu découvrir, cette année , trois films en compétition à Cannes et, par rapport à l'an passé où le triptique Rodin/ Les fantômes d'Ismaël/ L'amant double laissait (au mieux) quelque peu dubitatif, cette année,  ceux qui ne sont pas à Cannes sont bien lotis avec trois excellents longs métrages projetés simultanément dans les salles obscures. Ainsi, après Everybody Knows dont notre critique est bien plus enthousiaste que celles de nos collègues très tièdes sur le... [Lire la suite]