22 octobre 2015

The visit, le joli retour de Night Shyamalan..

  D'habitude, un ciné club, ca a grosso modo le même objectif que le Festival Lumière qui vient de s'achever, c'est à dire  mettre en avant un classique du genre pour le faire connaitre au plus grand nombre. Or, depuis que je fais partie du Ciné club de Potzina, je m'aperçois que, contrairement aux autres participants et à une ou deux exceptions près (pour la palme d'or notamment mais j'étais obligé, Dheepan n'était pas sorti), je snobe les classiques du patrimoine et me limite à surfer sur l'actualité des films en... [Lire la suite]

19 octobre 2015

Lamb, Fever, Alphabet: petite revue de "petits" films d'octobre 2015

 J’ai vu ( qui a dit comme d'habitude?) pas mal de films au cinéma ces derniers temps des grosses sorties dont je ne vous ai pas encore parlé- l’Allen, le Benchetrit le Gianoli et d’autres bien plus modestes. Impossible faute de temps et de place de consacrer des longs billets à chacun d’entre eux surtout lorsque les longs métrages m’ont laissé un peu dubitatif  .Dommage pour ces trois films, aux sorties vraiment confidentielles et qui auraient mérité qu’on en dise du bien mais malheureusement ca ne sera pas vraiment pour... [Lire la suite]
16 octobre 2015

Les deux amis : quand Louis Garrel nous enchante!!

  Il y a encore quatre ans, dans plusieurs chroniques de films publiés au début de mon blog (notamment celles d’un Été Brulant de son père Philippe ou celles de mon chef d’œuvre de 2011 Les biens aimés  ,j’avouais, comme beaucoup d'autres je pense, mon agacement pour le jeu de  Louis Garrel  que je trouvais vraiment trop décalé et  pédant  pour me toucher, à tel point que je trouvais même que sa prestation entachait certains des films dans lequel il était à l’affiche. Au fil des années et de... [Lire la suite]
13 octobre 2015

Much Loved: un film éprouvant mais courageux et nécessaire!!

    "Much loved" est un des rares films du dernier Festival de cannes à avoir beaucoup fait parler de lui, pas forcément pour des raisons cinématographiques et pas forcément pendant le festival mais plutôt juste après. En effet,  juste après sa présentation  à la Quinzaine des réalisateurs, le film a embrasé le Maroc, et a valu au cinéaste Nabil Atouch,  pourtant jusqu'alors adulé dans son pays natal,  des menaces de mort ainsi qu'une censure pour « outrage grave aux valeurs... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 octobre 2015

Spécial livres de cinéma sur les réalisateurs de Orson Welles à Raoul Ruiz...

  Après Woody Allen et les grands réalisateurs étrangers ces deux derniers jours, on continue notre revue sur les livres consacrés aux grands réalisateurs étrangers, avec deux ouvrages autour de deux réalisateurs décédés, même si la disparition du premier d'entre eux fut plus récent que l'autre.    1. Raoul Ruiz, le magicien   Raoul Ruiz, génial et fantasque Chilien longtemps émigré en France  nous a quittés brutalement en août 2011 à 70 ans et, une filmographique qui fera date dans l'histoire... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 octobre 2015

Métiers réalisateurs : quand les maitres du cinéma se racontent

    Dans la foulée de l’article d'hier sur le livre consacré à l’immense Woody,  et toujours dans l’optique du cinéma Lumière qui s’approche à grand pas ce magnifique ouvrage consacré aux grands réalisateurs mérite aussi d’être mis en avant, bien qu’il ne soit pas tout récent ( il est sorti en octobre 2014), Paru dans la collection  Cinéma Masterclass  chez  Dunod , ce livre est destiné aux étudiants et aux professionnels du cinéma, ainsi qu’aux cinéphiles curieux de découvrir les... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 octobre 2015

Catch me daddy, un thriller esthétique et sombre

    Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4 st1\:*{behavior:url(#ieooui) } /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-ansi-language:#0400; ... [Lire la suite]
05 octobre 2015

Je suis à toi : un film belge sensible et drôle

  Il y a deux ans je vous avais dit tout le bien que je pensais du  premier long métrage  de David Lambert, Hors les murs, très belle histoire d'amour homosexuelle, qui parvenait à être totalement universel  gràace à la belle écriture fine et sensible du cinéaste et la justesse de l'inteprétation. Des qualités que l'on retrouve dans le second long métrage de ce cinéaste belge, "Je suis à toi", qui sort en salles ce mercredi après avoir notamment remporté deux prix au Festival d’Angoulême 2015... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 octobre 2015

Mediterranea : l'Occident, eldorado des migrants??

    Le destin des migrants,  dont on a malheureusement tristement parlé cet été, ne cesse d’être mis en valeur par une grande quantité d’œuvres culturelles depuis plusieurs années , et encore plus que d'habitude, par le hasard des sorties de cette rentrée 2015. Ainsi, coup sur coup, j’ai lu un livre et vu un film qui traite de ce sujet, à travers les désillusions de migrants africains qui ont du quitter leur terre natale pour arriver en Occident Concernant le film en question, (et je reviendrais sur le livre... [Lire la suite]
28 septembre 2015

Faut-il descendre dans les Sous sol d' Ulrich Seidl?

    Aussitôt après avoir vu Sous Sol, le nouveau film d’Ulrich Seidl, le cinéaste autrichien, connu notamment pour sa trilogie Paradis (dont deux volets avaient projeté à Cannes en compétition officielle), j’ai du résumer le film aux twittos qui me suivent et qui n’avaient jamais entendu parler de son nouveau film-qui sort en salles ce mercredi et j’avoue avoir été bien embêté pour "vendre" le concept du film. Car l’histoire de ces "Sous Sol" n’est pas facile à résumer- a fortiori en 140 signes-  et je n’ai pu m’en... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,