04 octobre 2017

The Jane Doe Identity / Un huis clos cauchemardesque sur fonds de surnaturel

    Lors du dernier Festival du Film Fantastique de Gérardmer,The Jane Doe Identity remporta le prix  du jury jeune., une récompense méritée pour un film d'horreur plutôt singulier dans son traitement et son sujet Ce long métrage du norvégien André Ovredal, cinéaste de TROLL HUNTER (2010 )nous plonge dans une petite morgue de  la campagne américaine ou un père et son fils  médecins légistes. Tommy Tilden, et de son fils Austin,  voient leurs quotidiens bouleverser par l'arrivée du cadavre... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 octobre 2017

Zombillénium : quand la formidable bédé d’Arthur de Pins devient un formidable film d'animation !

Zombillénium,  qui sort en salles  dans deux semaines, soit le  18 octobre est à l'origine une série de bandes dessinées franco-belge du dessinateur Arthur De Pins. C'est en 2008, alors qu'il faisait des illustrations, que ce dernier a été contacté par Frédéric Niffle, le rédacteur en chef de Spirou Magazine pour Michel, lecteur de Spirou magazine depuis plus de 40 ans ( ah quand même ) ne pouvait pas passer à côté de cette adaptation  événément et est allé courrir voir le film lors d'une projection presse... [Lire la suite]
02 octobre 2017

Faute d'amour : la Russie si belle et si triste de ce cinéaste au nom imprononcable...

  Le cinéma d' Andreï Zviaguinstev- ce cinéaste au nom si impossible à se rémémorer qu'il m'a fait perdre une ancienne partie de blind test cinéma-  je l'ai rattrapé tardivement, non pas avec Le Retour ou Eléna, deux films remarqués dans les grands festivals internationaux, mais avec son précédent film  Léviathan ,  saissisant portrait amer d’une Russie touchée par la corruption et l'absence de pitié des nantis  face à ceux qui n’ont pas la parole. A travers l'histoire de Kolia, qui refuse de laisser sa... [Lire la suite]
30 septembre 2017

Le maître est l'enfant : Montessori mon amour

Sorti en salle ce  27 septembre, le film-documentaire “Le maître est l’enfant” met en lumière une école du Nord de la France, à Roubaix, qui repose sur la méthode de la pédagogue italienne, Maria Montessori qui considère l'éducation plus comme une aide au développement psychique de l'enfant que comme une simple transmission du savoir et met au coeur de son projet l'autonomie et la confiance en lui de l'efnant Cette méthodologie séduit  en effet de plus en plus parents  qui semblent un peu revenus du formatage... [Lire la suite]
30 septembre 2017

La Box fait son cinéma Musical : les demoiselles de Rochefort

    "Nous sommes deux sœurs jumelles, nées sous le signe des gémeaux, Mi fa sol la mi ré, ré mi fa sol sol sol ré do..." Le week end même où le compositeur Michel Legrand fêtea ce week-end le demi-siècle du film de Jacques Demy lors de deux concerts à Paris, quoi de mieux que de mettre en avant la box de cinéma du mois d'aout consacrée " à ces fameuses Demoiselles de Rochefort" et de pouvoir ainsi  fredonner a tue tête que même les allergiques aux comédies musicales (et ils sont malheureusement nombreux on... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 septembre 2017

Restauration de classiques du cinéma français : Sept morts sur ordonnance; Jaacques Rouffio

 Sortie DVD et Blu-ray : le 5 septembre 2017 TF1 vidéo  Dans une ville de province, à dix ans de distance, deux chirurgiens  joués par Michel Piccoli et Gérard Depardieu vont connaître le même destin : ils seront tous les deux victimes du chantage et de la calomnie qui les pousseront au suicide... Partant d'un fait divers qui s'est réeellement passé, à travers le suicide dans les années 60 d’un chirurgien, quinze ans après celui d’un de ses confrères survenu  à Reims, "Sept morts sur ordonnance", oeuvre... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 septembre 2017

CHURCHILL, de Jonathan Teplitzky : quand la petite histoire rejoint la grande

    Le film  CHURCHILL, de Jonathan Teplitzky, sort en DVD  le 10 octobre chez UGC distribution. Plonger 48 heures dans la tête d'un géant de la seconde guerre mondiale, c'est le pari insensé proposé par le réalisateur Jonathan Teplitzky ( auteur d'un moyen Les Voies du Destin avec Colin Firth). Churchill se penche en effet sur un chapitre méconnu de la vie de l’homme fort qui a guidé la Nation britannique à travers le Blitz en s'attachant à cette période de six jours qui, en 1944, s’est conclue par le... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
28 septembre 2017

Good time : en apnée!!

  Avec "Lenny & the Kids" que j’ai eu la chance de voir en 2009 un peu par hasard dans une salle d’art et d’essai parisienne, les frères Josh et Benny Safdie avaient réussi à  imposer un style à la fois proche du cinéma indépendant américain dont ils sont issus, et tout autant singulier sur le New York des marginaux et des laissés pour compte. Ce cinéma là, assez proche de cette mouvance «  mumblecore » dont on parle de plus en plus chez les cinéphiles ( ces films très fauchés financièrement qui surge pas mal... [Lire la suite]
26 septembre 2017

Mon garçon : une expérience cinématographique convaincante!!

   N'importe quel cinéphilede bonne foi (oui oui ca existe parfois :o) pourra reconnaitre aisément que, pour  leur troisième collaboration  ensemble,  Christian Carion et Guillaume Canet signent avec ce Mon Garçon, sorti en salles mercredi dernier, leur prestation de loin la plus convaincante. En effet, jusqu'à présent, les films de Carion- pourtant lyonnais d'adoption depuis de longues années et invité régulier du Festival Lumière-  baignaient dans un classisisme de bon aloi où les bons sentiments et... [Lire la suite]
25 septembre 2017

Une suite qui dérange : la lutte nécessaire contre le réchauffement climatique encore et en Gore...

  "Une suite qui dérange, le temps de l'action" qui sort en salles ce mercredi 27 SEPTEMBRE, fait suite juste 10 ans après, à "Une vérité qui dérange", qui avait notamment reçu meilleur film documentaire et  qui avait  pas mal bouleversé les consciences d'un public qui connaissait finalement assez peu sur le réchauffement climatique, permettant notamment de lançer aux USA d'importants chantiers en énergies renouvelables.  Hélas, je n'avais pas eu l'opportunité et peut-être même l'envie irréprésible de voir ce... [Lire la suite]