22 septembre 2014

Michel (De Baz'art) a succombé à la Near Death Experience de Michel (Houellebecq)

 Et si on en remettait une couche sur les 100 ans du Comoedia? On n'a pas tous les jours 100 ans, comme dirait l'autre, et puis tous les soirs ou presque il y a des passionnantes rencontres avec des cinéastes qui s'y passent.. et quand je ne peux pas y aller, c'est mon cher comparse Michel qui y va. C'était le cas jeudi soir, lors d'une projection du film "Near Death Experience" en présence du réalisateur du film Gustave Kervern. L’adorable Gustave Kervern - et très bon acteur au demeurant, cf "Dans la cour"- y est venu... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 septembre 2014

Bon rétablissement, Palladium: l'hôpital dans tous ses états!

 L'an passé, le mois de septembre avait été pour moi synonyme de chambre d'hôpital puisque j'avais du subir une ( petite) intervention chirurgicale qui m'avait fait voir de l'intérieur les coulisses de ces établissements, aussi rassurants qu'effrayants... Et cette année, inconsciemment, je me suis fait une nouvelle cure de blouses blanches et de perfusions, mais heureusement à distance, puisque en tant que lecteur ou simple spectateur. En effet après l'excellent Hippocrate ( dont je redis tout le bien dont je pense, le film... [Lire la suite]
17 septembre 2014

La mécanique du rire: Buster Keaton, ce génie comique..

Parmi les géniales manifestations du 100 ans du Comoedia auquel j'ai eu la chance d'assister, je ne peux faire l'impasse sur celle qui cet après midi a vu mes enfants et moi même aller assister au ciné concert de l'ARFI, séance mélangeant cinéma et musique pendant laquelle l'orchestre Workshop de Lyon a mis en musique 4 chefs d'oeuvre de l'âge d'or du cinéma muet burlesque hollywoodien, et si les mythiques Charlie Chaplin et Laurel et Hardy étaient évidemment de la partie, le vrai roi de la projection fut incontestablement Buster... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 septembre 2014

3 Coeurs: et le mien qui bat à l'unisson pour ce très beau film!!

 Je l'avais dit la semaine passée dans mon article présentant le film et vous permettant de gagner quelques places pour le voir en salles : le nouveau film de Benoit Jacquot, "Trois coeurs", qui sort en salles demain, faisait incontestablement partie des films que j'attendais le plus en cette rentrée cinéma. Et, après l'avoir vu quelques jours avant sa sortie (au Comoedia pour la première grande soirée organisée à l'occasion des 100 ans du cinéma), je dois dire que pour une fois mes hautes attentes n'ont pas été déçues tant ce... [Lire la suite]
15 septembre 2014

Sils maria m'a (un peu) réconcilié avec le cinéma d'Assayas!

 Après mai, le précédent long métrage d'Olivier Assayas, n'avait fait que conforter mon avis général sur ce cinéaste dont j'ai du mal à apprécier la grande majorité de son oeuvre,  de "Clean" à "L'heure d'été", tant ses oeuvres sont en général certainement filmées avec intelligence et un vrai regard de cinéaste, mais tellement cérébrales et froides qu'elles sont dépourvues de la moindre émotion. J'allais donc voir  (il y a maintenant plusieurs semaines de cela, toujours un peu de retard avec mes chroniques ciné) avec... [Lire la suite]
09 septembre 2014

Mademoiselle Julie : quand les classiques du théâtre déçoivent un peu au cinéma..

 Lors de ma critique publiée il y a quelques mois de Diplomatie, l'adaptation par Volker Schlöndorff d'une pièce qui avait cartonné, je disais que la premiere difficulté pour le cinéaste qui se lance dans ce genre d'exercice était de trouver les subterfuges pour contourner l'éceuil du "théâtre filmé". Si le cinéaste allemand parvenait parfaitement à se sortir de ce piège,  avec une mise en scène qui parvenait à se faire discrète pour valoriser au mieux les excellents dialogues, l’immense Liv Ullman –  actrice suédoise... [Lire la suite]

05 septembre 2014

Le Comoedia a 100 ans, et on est tous contents!!

Je le disais l'an passé dans mon article sur mon cinéma préféré lyonnais, le Cinema Comoedia, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a vu ses premières lueurs (de projectionniste) en  1914 et fête donc ses 100 ans cette année. En effet, ce cinéma,  par  l'entremise d'un forain, un certain Jules Melchior Pinard, installa son projecteur rue Berthelot tout au début de la première guerre mondiale, mais malgré d'incontestables succès, sa vie n'a pas été un long fleuve tranquille pendant ce siècle. En effet, après une... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 21:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 septembre 2014

New York Melody : la pépite musicale de l'été

L'été est terminé depuis déjà une bonne semaine, la rentrée a largement commencé à s'installer, et pourtant je me suis aperçu que je n'avais pas encore fini à vous parler des films de l'été et carrément du film le plus euphorisant vu cet été (ex aequo avec un autre film good movie, Maestro) . Ce film, c'est évidemment New York Melody, évidemment car je je ne suis pas le seul loin de là à défendre sur la blogosphère ( c'est peut-être pour cela que j'ai tant attendu pour en parler alors même que je l'ai vu le jour même de sa... [Lire la suite]
02 septembre 2014

Le secret de Kanwar : une envoutante fable indienne..

  Demain, dans les sorties de la semaine, il n'y a pas que le génial Hippocrate dont on va certainement beaucoup parler, qui sera à l'affiche, mais aussi, comme chaque semaine, des films à la sortie plus fragile mais qui mérite pourtant un petit cop de projecteur sur eux aussi. Parmi ces films, j'aimerais vous parler d'une oeuvre  qui nous amène dans des rives assez éloignées géographiquement mais aussi cinématographiquement des cinéma dont j'ai l'habitude de vous parler  en temps normal. En effet, ce film, "le secret... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 septembre 2014

Hippocrate : un film à voir de toute urgence(s)!!

Pour l'hyponcondriaque que je suis, passer une heure et demie en imersion totale dans un service de médecine générale d'un grand hôpital parisien peut-vite se réveler être assez anxiogène, comme peut d'ailleurs l'être tout film qui touche de près de loin aux malades et à la maladie, à l'image de ce que j'avais ressenti en allant voir le si angoissant "Amour" de Michael Haneke. Et pourtant, lors de la projection la semaine passé en avant première du film "Hippocrate", qui sort demain en salles, ce n'est pas vraiment du stress que... [Lire la suite]