04 décembre 2012

L'amour façon Haneke m'a un peu etouffé...

Si, lors des premières semaines suivant le dernier Festival de Cannes, j'avais réussi à aller voir tous les films présentés en sélection officielle ( Moonrise Kingdom, De rouille et d'os , Sur la route, La part des anges, Holly Motors), je n'ai malheureusement pas réussi à tenir le tempo et, ainsi,  plusieurs films de la sélection officielle sortis sur nos écrans depuis la rentrée sont malheureusement  passés à l'as. Cela dit, il y en avait un que je ne voulais rater pour rien au monde, il s'agit évidemment de la Palme... [Lire la suite]

03 décembre 2012

Sélection ciné à contrepieds

Si, la semaine passée, pour faire ma sélection du mercredi, j'avais opté pour les films les plus grands publics et le plus commerciaux à laffiche, cette semaine, ceux qui m'intèressent le plus sont plutôt des films d'auteurs,lancés en toute discretion face aux grandes machines.  Ainsi, au programme du jour,  je ne parlerais pas du nouveau Disney (Les Mondes de Ralph, dont on dit pourtant le plus grand bien, mais dont le sujet ne me passionne pas), et pas non plus de Brad Pitt (Cogan d'Andrew Domink, pourtant... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 novembre 2012

Un capital sympathie largement entamé

Lors de ma chronique du film dans la maison de François Ozon, je me félicitais de vous avoir fait gagner des places pour un film qui m'avait emballé à 100%. Juste après l'Ozon, je vous faisais gagner des places pour voir le Capital  de Costa Gavras, et devant le déchainement de critiques assassines accompagnant la sortie du film en salles, je me suis dit que ca allait être difficile de prolonger le même enthousiasme que pour ce précédent film. J'y suis quand même allé vérifier par moi même , histoire aussi d'en discuter avec mes... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 16:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 novembre 2012

Vous reprendrez bien une petite louche de Tim?

Vous avez aimé ma chronique d'hier sur le livre d'entretiens autour de Burton? Ouf, car sachez que je n'en ai pas encore totalement fini avec lui, et même si je n'ai pas eu la chance de le rencontrer comme j'ai pu faire avec Ken Loach (mais pourquoi ne pas envisager un Tim Burton prix Lumière 2013?, allez savoir), je vous livre le même procédé, à savoir plusieurs billets dans la même semaine consacré à un seul et unique cinéaste. Comme je vous le disais hier, j'ai eu l'occasion de voir Frankeenweenie en avant première, et,... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:02 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 novembre 2012

J'ai plongé avec délice dans l'univers burtonien!!

Je l'ai déjà dit une ou deux fois: au risque de passer pour un grincheux sans grande capacité d'émerveillement, et contrairement à nombre d'autres blogueurs cinéma, Tim Burton ne fait pas partie des cinéastes qui figurent tout en haut de mon panthéon personnel. Trop fantastique, trop déconnecté de mon réel, trop fasciné par les monstres et bestioles bizarroides pour me toucher autant que d'autres Mais en même temps, et je l'ai encore pensé en voyant le début de Frankeenweenie  (je vous reparle du film très bientôt), je suis... [Lire la suite]
20 novembre 2012

Ben Affleck : acteur nul mais cinéaste génial?

Après, le mois dernier, ma question à 1000 dollars sur Lou Doillon (qui avait connu un beau succès), je réitère l'exercice, avec une autre question que tout le monde se pose forcément en ce mois de novembre : Pourquoi Ben Affleck est-il autant adoré comme cinéaste et tant méprisé comme acteur? En effet, à écouter la presse de ce mois chanter les louanges du cinéaste, alors que les mêmes tiraient à boulet rouge peu de temps auparavant sur le comédien, on peut se demander comment ce médiocre acteur a pu se transformer en cinéaste aussi... [Lire la suite]

15 novembre 2012

Après mai, les peu emballantes seventies vues par Assayas

Hier, lors de ma sélection de la semaine, j'ai omis de vous donner une information oh combien cruciale : y figurait en fait un film de cette sélection que j'avais déjà eu l'occasion de voir, plusieurs semaines même avant sa sortie. Il s'agit d'Après mai, le dernier long métrage d'Olivier Assayas. Comme je n'ai pas réussi à écrire la chronique avant la date de sortie, je l'ai inclus dans ma sélection, puisque, de toute façon le film me tentait bien, pour les raisons invoquées hier. Ce qui est un peu génant en rédigeant ma sélection,... [Lire la suite]
12 novembre 2012

Les ambitieux premiers pas de Sandrine Bonnaire dans la fiction

Dimanche de la semaine passée, alors que je pouvais voir avec ma mère et mon fils le tout dernier Asterix, j'ai décliné l'invitation ( fort dommage, n'est ce pas?) et suis allé, à la place, voir un film dont le sujet est à des années lumières des aventures comico-loufoques des irréductibles gaulois. Car, après avoir lu l'année passée plusieurs histoires autour d'une mort d'enfant (Le fils de Michel Rostaing, Tu Verras de Nicolas Fargues et d'autres encore), j'ai du me dire que cette année, j'avais pas eu assez mon lot de ce genre de... [Lire la suite]
09 novembre 2012

La maison d'Ozon? : un vrai palace!!!

Grand soulagement pendant la vision du dernier film de François Ozon, Dans la maison : je me suis en effet dit (enfin pas tout le temps quand même, tant j'étais pris par l'histoire) : "Ah, enfin un film dont j'ai fait gagner des places, et qui ne me déçoit pas!! Au contraire, je pense même que, si j'avais vu le film avant d'organiser mon concours, j'aurais bataillé pour que tous mes lecteurs puisse gagner ces places, tant j'aurais envie que tout le monde entre avec moi dans cette si éblouissante maison "ozonienne". Cependant, je... [Lire la suite]
30 octobre 2012

Bus et cinéma: on embarque illico!!

Pur hasard de calendrier, mon cinéma de quartier (le Ciné Saint Denis à la Croix Rousse) a programmé, à une semaine d'intervalle, deux films pas de toute première jeunesse, mais qui ont un gros point commun, celui d'avoir comme décor principal, un seul et même moyen de transport, le bus.... Pour moi, qui suis à fond transport en commun, je ne pouvais qu'être sensible à cette coeïncidence, et aller voir  ces deux films, qui a part le bus, ont peu de points communs, à part le fait d'être tous deux trés réussis. Petit aperçu de ces... [Lire la suite]