05 novembre 2017

CLINT de Richard Schickel toute la carrière cinematographique d'Eastwood dans un livre somme

     Cette nouvelle édition augmentée- notamment de ses derniers films en date comme le récent SULLY-  du livre CLINT de Richard Schickel aux Editions Flammarion est parue le 4 octobre dernier en librairie. Elle est l'oeuvre d'un  journaliste qui est aussi un grand  ami de Eastwood et auteur de plusieurs biographies sur le réalisateur américain.retrace toute la carrière cinematographique On voit à quel point celui qui fut à l'origine comédien de second plan - l'homme sans nom des westerns-spaghetti... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 octobre 2017

Danielle Darrieux, une femme moderne

Elle fêtait ses 100 ans le 1er mai dernier. Danielle Darrieux, la lumineuse et magnifique doyenne du cinéma français nous a quittés.Danielle Darrieux est née en 1917 et enchaînera très vite plus de 100 films jusqu’en 2010, dont la plupart écriront l’histoire du cinéma  sz "Mayerling" d’Anatole Litvak avec Charles Boyer, "Le Rouge et le Noir" à Claude Autant-Lara. L'occasion de revenir sur une  biographie de Clara Laurent  sur Danielle Darrieux sur laquelle nous avions parlé lors d'une revue de livres sur... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 septembre 2017

Quatre livres sur le cinéma qui nous ont accompagné cet été ...

 Forcément,  quand on aime le cinéma on aime les livres sur le cinéma et l'été ne sert pas qu'à faire un premier inventaire de la rentrée littéraire qui va arriver : quoi de plus stimulant  en effet que d'emporter sur la plage les dernières publications sur le 7ème art qu'on avait pas encore eu le temps de découvrir et passer du temps avec James Bond, Barbet Schroeder, Jean Eustache, et même De Niro et Stanley Kubrick.. on vous dit tout ici ..   1. Barbet Schoreder, Ombres et clarté ( éditions Lett Motif) "La... [Lire la suite]
19 août 2017

Parlez moi encore de lui : Lisa Vignoli fait revivre l'iconoclaste et attachant Jean Michel Gravier

   "-Ca te dit quelque chose Jean Michel Gravier? Le plus souvent, je n'aimais pas vraiment dire que je ne connaissais pas. Une manie gardée de l'enfance Depuis j'avais appris que l'avouer faisait grandir un peu. "Non pas du tout." -"C'est sûr, quand il est mort en 1994, tu devais être gosse. Il était journaliste, une vraie plume, et dans notre métier, dans les années 80, c'était une petite star, un chroniqueur reconnu. Je l'ai rencontré un peu plus tard, j'avais vingt ans, au début des années 90. Mais je sais qu'il a... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 juillet 2017

Hollywood ne répond plus: le vrai page turner de l'été!!

      " Elizabeth la battante. Elizabeth la victorieuse...Alors que Sinatra reprenait en swinguant sur scène le refrain de " come Fly with me", Marylin ne put s'empêcher de le reconnaitre avec amertume. Là où elle avait eu péniblement, un Golden Globe un an plus tôt avec Certains l'aiment chaud, sa rivale alignait d'autres titres de gloire. Et il n'était pas question que d'Oscar. L'attendait bientôt, le rôle pour lequel toutes les actrices dignes de ce nom à Hollywood s'étaient battues. Marylin comprise. Celui de... [Lire la suite]
15 juillet 2017

Bourvil, le ciné d’André :ah bé dis donc, en voila un chouette livre !!

  Le  nouveau livre de Pascal Delmotte et Annie Boucher, : Bourvil, le ciné d’André  est paru le 28 juin aux éditions Flammarion. Le 27 juillet 1917 naissait celui qui allait devenir l'un des monuments du cinéma français. À l'occasion de la commémoration de ce centenaire, l'ouvrage recense l'ensemble des films qui ont construit sa carrière depuis les tout premiers (Pas si bête, Par la fenêtre, Blanc comme neige…) jusqu'aux plus célèbres (dont Le Cerveau, La Grande Vadrouille, Le Corniaud, La... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 23:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 juillet 2017

Christophe Bourseiller, l'inclassable qui gagne à être connu

 " " Un kebab, le jour de Noel en éprouvant la liberté du solitaire, que peut on souhaiter de plus fastueux? La famille n'est telle en vérité qu'un tribunal inéquitable ? doit on donner pour unique objectif de la fuir à longue enjambées? sauve qui peut la non vie?" Christophe Bourseiller, je l'ai découvert évidemment comme beaucoup je pense,  dans le rôle du petit étudiant à chevelure bouclée à lunettes vaguement enervant faisant du gringue à Danielle Delorme dans "Un elephant ca trompe énormément", ce film culte d'Yves... [Lire la suite]
04 juillet 2017

Pierre Chevalier, l'homme de l'ombre de la télévision française..

      « De tous ceux que j’ai fréquenté, c’est celui des gens du monde qui me convenait le mieux. Je vous le dis, mais c’est une chose que je ne comprends pas moi-même. Je ne me qualifie pas de mondain, simplement je me dis que j’ai une vraie attirance pour le vide, et ces gens sont souvent vides, dans leurs affects et leurs rapports au monde. » Marius et Jeannette de Robert Guédiguian, Le Péril jeune de Cédric Kaplisch, Les Roseaux sauvages d’André Téchiné, Beau travail de Claire Denis, Ressources... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 juillet 2017

Friedkin Connection: quand le réalisateur de "L’exorciste » se livre dans une autobiographie passionnante!!

            « Orson Welles a déclaré que faire un film, c’était comme jouer avec le plus gros train électrique qu’un gamin ait jamais eu. C’est littéralement ce qui s’est passé sur le tournage de « French Connection ». Certaines des choses que j’ai faites n’auraient jamais pu recevoir l’aval des studios. J’ai mis des vies en danger. Je le dis avec plus de honte que de fierté car aucun film ne vaut la peine de prendre ce genre de risques. Ceci étant dit, le niveau de danger atteint... [Lire la suite]
27 juin 2017

Le cinéma noir américain des années Obama

  "Il me semble qu' effectivement que l'éléction d'un président noir  a du avoir des repecussions sur les thématiques des films de la période et en particulier  sur les films afro américains. Comment pourrait il en être autrement?D'ailleurs ne parle ton pas de cinéma reaganien pour évoquer la production hollywoodienne des anénes 80?" Voilà un passionnant ouvrage qui cherche à savoir si on peut parler d'un « cinéma obamanien », un peu comme on avait pu parler d’un « cinéma reaganien » dans les années 80's? Régis... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 23:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,