lundi 06 septembre

Dred ou Le Grand marais maudit :réédition d'un ouvrage méconnu de l’autrice de La Case de l’Oncle Tom

La mort du colonel Gordon a placé Nina, sa fille, à la tête de la plantation de Canema, en Caroline du Nord. Une gestion hasardeuse conduirait l’exploitation à la faillite si Harry, un mulâtre dont elle ignore qu’il est son demi-frère, ne la tenait à bout de bras. L’amour d’Edward Clayton, avocat et planteur, partisan d’une abolition progressive de l’esclavage, lui ouvre peu à peu les yeux. Trop lentement pour Harry, qu’un sentiment de révolte pousse à prendre la fuite. Il rejoint dans le « grand marais maudit » un esclave... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 03 septembre

#RentreeLitteraire2021 spécial littérature étrangère : Jim Fergus / Mariana Enriquez

   Marie Blanche – Au fil de la vie; Jim Fergus ( le cherche midi)  " Je me rends compte en approchant de la fin, encore enveloppé d'une brume qui se dissipe à peine, que ma famille me manque plus que jamais. Je voulais de nouveau la saluer. " Jim Fergus Présentation : Après la trilogie Mille femmes blanches, Jim Fergus est présent dans la rentrée littéraire étrangère 2021 un pavé (616 pages ! ) intitulé Marie Blanche, Au fil de la vie. Il ne s’agit pas vraiment d’un nouveau titre car Marie Blanche a été... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 03 septembre

Romanciers de Lyon : Et ils dansaient le dimanche la belle fresque ouvrière et historique de Paola Pigani

 La romancière lyonnaise Paola Pigani nous avait profondément ému avec Des orties et des hommes (2019) , puissant hommage à la terre et à l'enfance. Elle récidive  avec son nouveau roman, Et ils dansaient le dimanche (2021) qui vient de paraitre pour cette rentrée littéraire toujours  aux éditions Liana Levi.     Et ils dansaient le dimanche         Paola Pigani « Parmi les grévistes, ils sont nombreux à mépriser les ouvriers venus des... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 04:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 02 septembre

Harcèlement de rue et quotidien d'une CPE : quand les instagrameuses trustent le milieu de l'édition..

On peut dire que les instagrameuses ont le vent en poupe : témoin avec ces deux récentes parutions reprenant des posts très partagés sur le réseau social Instagram :    1 Madame la CPE / First Editions Si je dis à mes enfants qu'une CPE peut être drôle et balancer des tweets chaque jour, pas sûre qu'il me croit. Même si elle préfère garder l'anonymat (et on comprend pourquoi), les 150 tweets sélectionnés dans ce petit livre sur les remarques et réflexions de ses élèves, sentent le... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 06:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 31 août

#RentreeLitteraire2021 : Tout ce que dit Manon est vrai : gros coup de cœur pour ce roman emballant sur un sujet dur!

" Pour te comprendre Manon, pour te dire en entier, je dois lâcher les masques et prendre la parole. Moi. Celle que tu es devenue. Celle qui était déjà là, en germe, quand tu te débattais avec la fin de ton adolescence. » Jeune fille de 17 ans, un peu rebelle, mais très intense, pétillante, Manon a dix-sept ans, et a une passion pour la bande dessinée. Un jour lors d'un salon du livre elle rencontre un éditeur qui a quarante ans de plus qu'elle. Très vite une relation s'installe entre eux.  Une relation qui devient... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 27 août

#RentreeLitteraire2021 : QUATRE HEURES, VINGT-DEUX MINUTES ET DIX-HUIT SECONDES

  "Car l'Église de l'effort physique offrait de la clarté. C'est à dire qu'elle mettait en avant toute une série de vertus dénuées d'ambiguïté - effort physique, épuisement, négation de la douleur, mépris des limites ressenties, aucune distance qui ne soit supérieure à la précédente, aucune cadence qui ne soit plus soutenue-, ce qui avait le mérite d'éviter toute confusion sur ce qui répondait aux critères d'une journée productive. De même, elle désignait le mal : la paresse." Quel bonheur de retrouver la plume-scalpel de... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 26 août

#RentreeLitteraire2021 : Mise à feu l'incandescente Clara Ysé met le feu à la littérature française

  « Je voulais le prendre dans mes bras, lui dire que j’étais là, que j’allais recoudre l’espace autour de lui grâce aux points de croix que j’avais découverts sur les serviettes blanches de la table à manger. J’étais petite, mais je l’aiderais a tenir bon si la maison se désintégrait dans son esprit. Je l’accueillerait en moi, lui ferais voir le ciel azur à travers la fenêtre. Nous apprendrions, ensemble, à nouer de solides coutures pour que plus rien, jamais, ne menace de se déchirer. »  Gaspard et Nine ... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 24 août

Une semaine sur deux : la garde alternée étudiée sous toutes les coutures

  Dans Une semaine sur deux (Les Arènes, mai 2021), Benoît Hachet nous présente de façon pédagogique la réalité de la résidence alternée après la séparation des parents. Une enquête efficace qui non seulement apporte des éléments de connaissance sur ce cas peu étudié mais surtout, tord le coup à beaucoup d'aprioris sur le sujet. Un livre qui regarde à sa façon l'évolution constante de "la famille". Après avoir mené l'enquête pendant 7 ans, le sociologue Benoît Hachet, qui est aussi père séparé à la... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 24 août

#RentreeLitteraire2021 : le fils du professeur Luc Chomarat

  « Dans le roman de Kafka, Le Château, il y a ce type qui essaie d’entre quelque part, et il tourne autour pendant tout le livre, sans jamais y arriver. On peut éprouver ça plusieurs fois dans sa vie, si on n’est pas né là où on a envie d’être. Mon problème à moi était plus compliqué. Je voulais faire partie des gens. » Le romancier Luc Chomarat - le dernier thriller norvégien- retranscrit avec une justesse incroyable  et une grande maîtrise stylistique le regard d’un enfant sur le monde et la France des années 60 et... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 24 août

#RentreeLitteraire2021 : Ma mère avait ce geste, Alain Remond célèbre l'enfance et l'âme maternelle

 "J'ai compris que j'arriverais moi aussi un jour à écrire ce livre sur ma famille, sur Trans dont je rêvais déjà.  Un livre ou je pourrais dire je, un livre à la première personne. Il me faudra quarante ans pour l'écrire.  Mais je l'ai écrit. Grâce au Grand Meaulnes." Le journaliste Alain Rémond, qui tenait de formidables chroniques "Mon oeil"  qui auront bercé notre enfance et adolescence entre 1981 et 2002 ,dans  le journal Télérama a en parralèle livré, depuis son premier livre "Chaque jour est... [Lire la suite]