mercredi 11 septembre

L'Extase du selfie et autres gestes , Philippe Delerm chantre de l'instantané littéraire !!

  "La bretelle electrique: L'enjeu ne semble pas si capital.Ce n'est qu'une épaule, la terre ne va pas trembler; la bretelle n'en cachait presque rien.Enfin...Elle sait, et vous savez, c'est bien plus compliqué. La symbolique de la chaute n'est pas sans conséquence, et moins encore celle du glissement. Il ya des choses qui s'échappent, d'autres qu'on laisse s'échapper."  Dans son dernier livre, L’extase du selfie et autres gestes qui nous disent, qui sort demain en librairie, Philippe Delerm l'inventeur et le... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 10 septembre

Compléments du non; Aurore Lachaux: le travail l'a tué

  "A la fois problème et énigme, la vie offrait, il est vrai , mille occasions de vouloir se pendre."    La fiction ( cinématographique ou littéraire) n'en finit plus de nous donner des nouvelles du monde de l'entreprise et dans 99% des cas, elles ne sont guère reluisantes. Très souvent, ces œuvres stigmatise  l’hyper compétitivité du monde du travail, à la fois au niveau individuel (un employé par rapport aux autres) et collectif (la rentabilité d’une entreprise par rapport aux autres) qui entraîne souvent la... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 10 septembre

Le couteau/ Jo Nesbo revient avec un polar aiguisé à souhait

  "Harry alluma une cigarette et écouta le double solo à la guitare de Rainy Days revisited"  Il se demanda combien de temps il allait mettre pour  s'endormir. Combien de temps il allait réussir à laisser son téléphone avant de regarder si Rakel avait répondu." La rentrée littéraire ce n'est pas que la littérature blanche, les polars font aussi leurs rentrées, et les grands noms du genre en premier lieu. Ainsi, après  La Soif, qui avait épanché notre soif de frisson en tous genres, on retrouve avec grand... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 09 septembre

Nobelle : le joli récit initiatique de Sophie Fontanel sur la création littéraire

       "Au milieu de tous ces livres, comment ne pas la voir, pauvre grosse bête d'écriture , voyante malgré la housse qui la recouvrait.Elle aussi, même traitement que le lit, elle avait été poussée jusqu'à un endroit, et n'en bougeait plus. Sauf que dans son cas, c'était dans un coin." Alors qu'elle apprend qu'elle est lauréate du prix Nobel de littérature la romancière Annette Comte  va alors lors de son discours repense à ses 10 ans, un été dans la chaleur de St Paul de Vence ou elle fait... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 07 septembre

Rentrée Littéraire : Ceux que je suis Olivier Dorchamps aborde la double culture avec une grande sensibilité

  "Ce jour là, grâce à mon frère jumeau, j'ai réalisé que la plus grande honte, ce n'est pas d'avoir dit ou fait quelque chose que l'on regrette. Ce n'est pas non plus l'embarras que l'on peut ressentir pour ses parents et ses origines. Non. C'est celle que l'on éprouve pour soi même. La plus grande honte c'est avoir honte de qui l'on est." À la mort de leur père, garagiste à Clichy, les trois frères Mansouri ont la surprise d’apprendre qu’il désirait être enterré à Casablanca. Ils rechignent à se rendre dans un Maroc où ils se... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 19:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 06 septembre

Rentrée littéraire 2019 : Les petits de décembre : Kaouther Adimi confirme tout son talent

    " Bon après....Je ne sais plus trop comment ça s'est passé. Ils nous ont provoqués. Au début, on pensait pouvoir les convaincre. Ils en avaient rien à faire de ce qu'on disait. Ils nous ordonné de déguerpir. Ils n'arrêtaient pas de répeter en souriant : " mais on est chez nous, les enfants vous n'y pouvez rien. C'est rageant, ce que vous n'y pouvez rien avec le sourire. On n'arrivait pas à croire qu'ils allaient vraiment prendre le terrain juste comme ça pour construire leurs immenses baraques. On ne pouvait pas... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 06 septembre

Beau Livre : La Réunion; les clés pour bien voyager

 A mi-chemin entre le guide touristique par son côté pratique et le beau livre par la richesse des informations et des illustrations, La Réunion, vous emmène dans une île petite par sa superficie mais dont les facettes sont multiples.   La Réunion compte en effet pas moins de 200 microclimats, une flore endémique et très diversifiée (500 espèces de plantes à fleurs, 250 espèces de fougères), des paysages contrastées (lagons, côtes rocailleuses, canyons vertigineux, sommets culminants à plus de 3000 m).   ... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 06 septembre

Les mutations; une tragi- comédie à la mexicaine

  "Eduardo, qu'on surnommait Lalo, avait entamé une psychothérapie, afin de rendre moins pénible le supplice d'assister aux cours sur le campus de l'université  nationale autonome du Mexique, un endroit qui ressemblait selon lui davantage à une prison qu'à un lieu digne de figurer  sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO." Peut-on parler d'une maladie grave avec humour, en tout cas autrement que sur un registre dramatique ? Alors que Sorj Chalendon, qui s'est posé la même question lors de cette rentrée... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 05 septembre

Mon année de repos et de détente : la lutte radicale d' Ottessa Moshfegh contre l'ultra moderne solitude

  « Le week-end, je faisais ce que les jeunes New-Yorkaises  comme moi étaient censées faire : je me faisais faire des lavages intestinaux, des soins du visage, des mèches, je fréquentais une salle de sport hors de prix, je restais allongée dans le hammam jusqu’à devenir aveugle et je sortais le soir en portant des chaussures qui me cisaillaient les pieds et me collaient une sciatique. Je rencontrais des hommes intéressants à la galerie, de temps en temps. Je couchais à droite et à gauche, par phases, je sortais,... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 05 septembre

L'île des enfants perdus : Nicolas Chaudin sur les traces du film maudit de Carné

  "Les cinéphiles connaissent le naufrage de l'enfer de Clouzot, un chef d'oeuvre inachevé qui précipita son auteur dans la shziophrénie. Et bien d'enfer, Carné eut aussi le sien!"  En 1947, Jacques Prévert et Marcel Carné s'associent pour tourner en Belle ile en mer un long métrage (intitulé d'abord l'île aux enfants perdus) puis ensuite, La fleur de l'âge) autour d'un fait divers survenu en 1934 dans l'île : la mutinerie d'u bagne pour enfants qui avait pas mal défrayé la chronique à l'époque. Auréolé des chefs... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,