vendredi 05 juillet

Ma chérie, Laurence Peyrin : une belle héroïne plongée dans la lutte des droits raciaux

    "Alors, Gloria,le GG officieux était influencé par procuration, ce qui lui valait une belle paire de gogo boots. Du coin de l'oeil, elle vit de nouveau le grand homme noir, espérant qu'il ne lui adresserait pas la parole : - il n'y a plus de placedit il quand elle releva la tête vers lui. Et il faut absolument que je rentre à Tampa" La romancière Laurence Peyrin  (La drôle de vie de Zelda Zonk en 2015) ,a pris l'habitude de plonger son lecteur dans l'histoire des USA, souvent avec  des personnes de... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 22:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 05 juillet

Tour de France : deux livres qui mettent le braquet!

   Le Tour de France s’élance samedi de Bruxelles pour trois semaines de course, et cette année 2019 est une année particulière puisqu'on y  fête les 100 ans du Maillot Jaune. Avant les premiers coups de pédales, voici  en ce vendredi lecture une  (petite) sélection de deux ouvrages incontournables qui montre bien comment :Le Tour de France est bien plus qu’une course cycliste.  1/ Le tour de France, Abécédaire ébaubissant ;Christian Laborde, editions du Rocher   ... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 04 juillet

Soleil Noir/ Camargue : le peuple du taureau

  Patrick de Carolis déclare, en préface de beau livre, sa flamme au pays de son enfance, qui n'a jamais été éclipsé dans son coeur par tous les pays visités : La Camargue ! Il aime ses étangs aux contours flous, ses salines miroitantes, ce royaume des gardians, des taureaux et des chevaux. Loin des clichés, dans Soleil Noir "l'art rejoint le quotidien sans l'exalter, sans l'écraser, avec sobriété et respect" et suggère que "cette terre qui parait si naturelle est pourtant l'oeuvre des hommes, le fruit 'un labeur... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 04 juillet

Polar pour l'été : J'ai du réver trop fort : le thriller amoureux et musical de Michel Bussi

  "Une hirondelle! Olivier la reconnait. Cette silhouette est la jumelle de celle dessinée sur l'épaule de Nathalie, un tatouage que ses lèvres ont si souvent évité quand il l'mbrasse dans le cou en élargissant le col d'un chemisier, qu'il a eu si souvent envie d'effacer à en mordre le corps de sa femme, à le mordre au sang"  Nathalie est hôtesse de l'air. Epouse aimante, mère au top, tout va bien dans sa vie. Jusqu'au jour où plusieurs signes faisant écho à un passage de son passé la pousse à s'y replonger. Faisant... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 02 juillet

La nuit ne dure pas; l'"attachiant "héros de Jules Gassot!

   "Ma mère malmène sa bague en toc. Décidément, sa coquetterie la pousse à entrer dans les échoppes ou les aveugles n'iraient pas."  Jules Gassot  avait publié aux éditions Rivages., "Un chien en ville",   singulier OLNI, une sorte de déambulation littéraire dans  les rues à travers les yeux de 12  chiens différents. Avec "La nuit ne dure pas", Jules Gassot revient à une narration plus classique, mais toujours avec un ton singulier et plein de dérision. Un ton qui fait pas mal penser... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 02 juillet

Un dimanche matin : un livre fort et puissant d'une grande humanité

    « Durant les mois et les années qui ont suivi le geste de Pierre, ou plutôt ses gestes, comme j’allais l’apprendre au moment du procès, je me suis attelée à leur trouver un sens. Face à l’inconcevable, c’est un réflexe de survie : on traque la clé du basculement comme on chercherait l’oxygène. On peut fouiller d’autant plus qu’on ignore quand le processus s’est mis en marche : faut-il forer l’enfance du tueur, sa construction d’homme ou, plus tard, sa rencontre avec la victime ? On peut creuser d’autant plus... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 01 juillet

I am, I am, I am : l'ode à la vie de Maggie O Farrell!!

    "Cet homme nous a -t-il vu réuni mon fils et moi ? Je l'espère. Lorsqu'il m'a pris la main, il m'a appris quelque chose sur la valeur du contact physique, sur la puissance communicatrice de la main humaine. Allongé sur la table d'opération jamais je ne me serais douté que je repasserai à lui aussi souvent dans les années qui suivront." C'est une excellente idée qu'a eu la si brillante romancière irlandaise Maggie O'Farrell dans I am , I am,  I am  : raconter sa vie mais pas de façon chronologique à... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 01 juillet

Carnets clandestins, Nicolas Giacobone: scénariste vs réalisateur !

Début de semaine argentine cette semaine sur baz'art puisqu'après avoir chroniqué hier soir un long métrage de ce pays qui sort cette semaine, on parle d'un roman d'un auteur argentin publié il y a quelques semaines. Après celui de l’écrivain mexicain Guillermo Arriaga, paru quelques semaines avant en France, on parle désormais de l'excellent premier roman de Nicolas Giacobone, un autre scénariste  du cinéaste d’Alejandro González Iñárritu,  qui a scénarisé Birdman et Biautiful , "Carnets Clandestins" paru chez... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 29 juin

Licorne : les bons réseaux de Nora Sandor !!

    "Maëla prit une autre poignées de bonbons : c'est ainsi qu'elle passerait sa soirée : chauve et rose. Cependant, en regardant Instagram de Belle Beauté, il lui semblait participer même si c'était sous un mode dégradé à ses soirées parisiennes, à ses robes de princesse, pleine de dentelles et de paillette- de sa chambre on voyait la tour Eiffel illuminée." La vie de Maëla, vingt ans, s'écoule au rythme des réseaux sociaux. Quand elle ne s'ennuie pas sur les bancs de l'université de sa petite ville de Bretagne, ... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 28 juin

De cinq à sept; Olivia Koudrine

    Certains livres semblent vous tendre les bras, c'est ce qui m'est arrivé avec celui ci.   Olivia Koudrine aborde un sujet grave, le cancer du sein,  vécu par quatre femmes totalement différentes tant par leur origine sociale que par leur vie quotidienne : Charlotte,  parisienne, vit heureuse entre son riche mari et son jeune amant qui la comble Fanny,  esthéticienne à Deauville, connait une vie plus difficile entre un amant qui ne l'aime pas vraiment et un fils à problèmes Gislaine, aide... [Lire la suite]
Posté par poyeto à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]