mardi 05 novembre

Le peuple de mon père; Yaël Pachet ; un court récit pudique et impudique

    « L’histoire familiale personnelle, lorsqu’elle est indissociable de catastrophes historiques, génère une pudeur, parfois même un désir de laisser dans le noir ce qui est dans le noir. La pudeur des grands-parents sur les circonstances de la mort de leurs propres parents a été un commandement difficile à respecter et à accepter. On ne sait plus si on a hérité de leur pudeur ou si l’on est soi-même gêné de fouiller le passé : car ce passé de nos aïeux, dans quelle mesure nous appartient-il ? »  «  Russe,... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 01 novembre

"Les femmes sont occupées" : un juste et touchant portrait de la mère célibataire

    « La question qui tournait dans tes nuits comme une furie, à savoir qu’est-ce qui autorise un homme à penser que c’est légitime de s’en remettre aux femmes ? Tu viens d’avoir la réponse. La justice est un homme. » Allo Maman solo : Après Carole Fives et son tenir jusqu'à l'aube, qui avait séduit les lecteurs l'an passé,  c'est autour de la romancière et femme de théâtre Samira El Ayachi d'aborder le sujet ô combien d’actualité des mères célibataires qui doivent assumer toutes les charges de la... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 31 octobre

Nourris un corbeau, il te crèvera les yeux: un polar qui nous plonge dans la moiteur de l'Equateur

  “ Assis dans leur camionnette, des cultivateurs les guettaient dans l’espoir de gagner une poignée de dollars en jouant les taxis. La route asphaltée empruntée depuis Latacunga laissait place à un chemin de terre long d’une quinzaine de kilomètres serpentant jusqu’à la lagune. Admirer la beauté des pentes abruptes, où chaque pan  se couvrait de lopins d’avoine, de lupin, de pommes de terre, d’orge, de fève... avec en toile de fond la cordillère des Andes et le volcan Cotopaxi se méritait. Le patchwork vert, jaune,... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 31 octobre

L' attaque du Calcutta-Darjeeling : un formidable polar historique indien

       "Dites moi honnêtement, capitaine. En dehors des missionnaires, combien avez-vous rencontré de vos concitoyens réellement heureux? Ils maudissent les indigènes et le climat, passent leurs journées imbibés de Gin dans le splendide isolement de leurs clubs, et pourquoi? Pour pouvoir vivre avec la prétention d' être ici pour le bien des indigènes. Tout cela est un mensonge, capitaine. Et c' est à nous-même plus qu' aux Indiens que nous mentons. Ceux d' entre eux qui sont éduqués, poursuit-il en... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 29 octobre

Méchantes blessures : Abd Al Malik bénit la littérature française

      "Qu'il pleure sur lui même celui qui a perdu sa vie sans en prendre sa part."   Abd Al Malik est un artiste talentueux, animé par une passion évidente et communicative que l'on ressent dans toutes ses prestations médiatiques. De lui, plus que sa discographie, que je connais que trop parcimonieusement, j'avais lu il y a quelques années Qu'Allah bénisse la France qui retracait son histoire et son parcours du slammeur  de la cité du Neuhof au Zénith de Paris. Une édifante et... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 28 octobre

Je ne suis pas seul à être seul, le facétieux Jean Louis Fournier nous amène dans une plongée en solitude

  « Si j’appelle souvent les autres au téléphone, ce n’est pas pour avoir des nouvelles d’eux, c’est pour leur donner des nouvelles de moi. » De Jean Louis Fournier, j'avais, comme beaucoup de monde dévoré  "Où on va papa?" , Prix Fémina 2008, qui retraçait une terrible et tragique épreuve de sa vie (le handicap de ses deux fils), sur un ton à la fois très optimiste et plein d'humour, un humour qui est pour lui un reflexe un peu comme cette fameuse "politesse du désespoir" chez cette brillante plume de Pierre... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 24 octobre

Parlez vous (les) français ? les particularismes de la langue française selon les régions

Est ce que le français est le même de Toulouse à Lille en passant par Nantes ou Bruxelles ?  Depuis plusieurs années, le linguiste Mathieu Avanzi mène l'enquête afin de cartographier les mots et expressions qui font les spécificités des français.  Si le propos peut sembler léger et que le ton est humoristique, c'est avec sérieux que le chercheur a enquêté auprès de milliers de francophones en vue de cartographier les particularismes régionaux. L'ouvrage est organisé en 6 chapitres, recouvrant des domaines... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 24 octobre

On a lu (très) cher cinéma français,.la (très lourde) charge d'Eric Neuhoff

  "Le cinéma français tient à ses charentaises. C'est un cinéma qui claque des dents qui n'ose pas mettre le nez dehors. Gonflés d'un féroce appétit de renommée, les metteurs en scène sont d'un frileux. Comment saurait il parler des autres? Nulle modestie ne les habite. Ils n'ont jamais travaillé. Ils n'ont même pas fait de prison. Ils sont allés à l'école, n'en sont pas sortis. Ils viennent de la FEMIS, se donnent des airs d'Orson Welles, adoptant des discours à la Godard. Ce sont déjà des petits vieux."  Eric... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 24 octobre

Jeudi Polar :Nous avons été embrassés par le baiser de l'ogre d' Elsa Roch

  "Liv l'ignore, mais à cet instant là, Raimbauld pense à Brugguer. Il se dit que le bonheur et l'équilibre sont fragiles. Tant de gens l'ignorent et en prennent conscience brutalement, une fois l'épine fichée dans le coeur et le coeur ensanglanté." Armaury Marsac, inspecteur à la criminelle, homme sensible et altruiste, doit s'occuper d'une affaire qui le touche particulièrement à coeur: sa collègue Lise Brugguer l'appelle une nuit alors qu'elle s'est faite tirer dessus dans un hall d'immeuble, avec à côté d'elle un inconnu... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 23 octobre

Rentrée littéraire 2019 Monica Sabolo, un Eden pas si paradisiaque ..

  "Les filles riaient en  passant des sticks de baume  sur leurs lèvres ou mettaient leurs mains en visière pour regarder dans le lointain des explosions mystérieuses qui illumineraient l'horizon de lueurs roses synthétique" Après  Crans-Montana (JC Lattès, 2015), et le formidable Summer,  Monica Sabolo- qui a changé  en cette rentrée 2019 d'éditeur, passant de JC Lattès à  la blanche de Gallimard-  poursuit le travail entrepris dans les deux premiers romans... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]