mardi 19 juillet

Fahrenheit 451, un classique de la SF mis au grill

   Dans mon challenge: "et si on essayait de s'ouvrir à d'autres horizons littéraires grace à mon jury  de quartier?", et après Une promesse de Sorj Chaladon, critiqué ici il y a quelques temps, la lecture de Farhenheit 451 a été l'occasion pour moi de m'attaquer à un grand classique de la Science Fiction dont j'avais beaucoup entendu parler. Le livre a d'ailleurs été adapté au cinéma par l'immense François Truffaut dans son seul livre tourné en langue anglaise, mais là non plus, j'avais ignoré l'oeuvre, toujours à... [Lire la suite]

lundi 11 juillet

L'homme qui voulait enterrer son passé, Kennedy n'a qu'à bien se tenir

Dans une de mes dernières chroniques cinéma, j'ironisais sur le manque d'imagination des distributeurs ciné, qui se contentaient de décliner à l'infini des titres de films ayant connu un certain succès. En réalité, ce procédé est également valable pour la littérature. Prenez par exemple le 1er roman publié en France du romancier néo zélandais Neil Cross aux éditions "Belfond Noir". Si son titre original "Burial" signifie "enterrement" en anglais (bon, j'avoue  j'ai vérifié:o), l'éditeur français a brodé un titre beaucoup plus... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:02 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 08 juillet

Ce si talentueux et si agaçant Nicolas Fargues

Pour un homme comme moi, un type comme Nicolas Fargues est quand même super agaçant: beau -d'un physique qui fait craquer toutes les filles en fleur ,et aussi les autres- célèbre, intelligent et aussi, reconnaissons le en toute objectivité, vraiment talentueux. En effet, dès son premier roman, One Man show, j'ai vite admis que Fargues possédait une plume et un ton assez singulier dans le paysage de la littérature française: un regard à la fois plein d'ironie et de dérision sur  la société actuelle et ses contemporains, mais... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 25 juin

Comme des larmes sous la pluie, le best seller de l'été?

Récemment, j'ai été interrogé  sur la toile,  à cette adresse là http://www.les-agents-litteraires.fr/vous-aussi-devenez-jure-litteraire-3(  sur un site qui défend avec ferveur les maisons d'éditions  indépendantes) au sujet de plusieurs jury littéraires auxquels j'ai eu la chance de participer .  J'ai  profité de cette tribune pour poser un léger coup de gueule contre ces jurys littéraires qui avaient tendance à cibler  la gent féminine , partant du postulat pas forcément faux que les... [Lire la suite]
jeudi 23 juin

Une promesse, histoire ordinaire ou extra?

La municipalité  du 4e arrondissement  de  Lyon, mon lieu de résidence depuis plusieurs années,  a mis en place un prix des lecteurs du quartier, dont c'est déja la 8ème édition cette année. Le principe est simple : un thème différent est choisi chaque année par les organisateurs, et 4 livres,  souvent assez connus et déja publiés en poche, et forcément  en lien avec cette thématique, sont sélectionnés et proposés gratuitement en prêt par les commerçants et institutions du quartier ( bibliothèques,... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 17 juin

Les ombres, à l'intérieur d'une brigade anti terroriste

 Grand fan de cinéma devant l’éternel, le nom de Philippe Bérenger ne m’était pas inconnu. En effet,  dans les années 2000, je me gavais de tous les films qui passaient sur Canal Plus, et j’avais eu l’occasion de voir  les deux films que ce cinéaste  avait réalisé : Méditerranée, avec Vincent Cassel et Monica Bellucci  et On fait comme on a dit, une comédie sur une bande de braqueurs bras cassés, avec Gad Elmaleh dans un de ses premiers rôles.  J’avais un peu perdu sa trace depuis quelques années,... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 13 juin

Des heures souterraines, ou le harcelement moral vu par le roman français

Parce ce qu'elle y a passé des nuits entières, parce qu'elle y est revenue des centaines de fois, elle est capable aujourd'hui de nommer ce qui lui arrive.Elle est capable d'en identifier les différentes étapes, le début et l'aboutissement. Mais c'est trop tard. Il veut sa peau." Chaque jour, Mathilde prend la ligne 9, puis la ligne 1, puis le RER D jusqu’au Vert-de-Maisons. Chaque jour, elle effectue les mêmes gestes, emprunte les mêmes couloirs de correspondance, monte dans les mêmes trains. Chaque jour, elle pointe, à la même... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 06 juin

Prix du meilleur Polar, 4e part, un Thriller ORIGINAL

Lena est experte en empreintes digitales pour la police de Syracuse, dans l’État de New York. Elle a fait des cas de violence sur des enfants sa spécialité et ce n’est sans doute pas un hasard : Lena ignore tout de ses origines si ce n’est qu’elle fut trouvée dans de mystérieuses circonstances à l’âge de deux ans et qu’elle en garde une sorte d’hyper-sensibilité quasi animale. Elle refuse pourtant d’utiliser ce don sur le terrain jusqu’au jour où sa rencontre avec Erin Cogan, une mère qui refuse de croire la version officielle selon... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 03 juin

Patrick Chesnais se met à nu

Mon fils Ferdinand s'est tué sur le périphérique à 3 h19 du matin, le vendredi 13 octobre 2006. Il avait eu vingt ans la semaine précédente... J'ai alors décidé de faire vivre mon fils en écrivant au jour le jour... Un ouvrage pour permettre à Ferdinand, mon fils bien-aimé, d'exister quelques années de plus. Peut-être ". Patrick Chesnais est un acteur que j'apprécie tout particulièrement, Souvent comparé à Bill Muray par son coté droopy mal luné mais avec un coeur gros comme cela, j'avoue, en toute subjectivité que d'autres... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 01 juin

Les Neuf dragons, le dernier connely sur la selette

Michael Connelly fait partie de ces grands maitres du polar américain, connu dans le monde entier, et dont certains romans ont été adaptés au cinéma, notamment par Clint Eastwood en 2002 avec Créances de Sang. D’ailleurs, de Connelly, je ne connaissais jusqu’à maintenant cette adaptation que j’avais trouvé un peu faiblarde, ainsi qu’un de ses romans les plus célèbres, le Poète qui m’avait assez déçu par rapport au bien que j’en avais entendu.Grace au prix babelio/ seuil policier, j’ai eu donc l’occasion de me faire une opinion plus... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,