lundi 17 août

RENTRÉE LITTERAIRE 2020 / UN CRIME SANS IMPORTANCE -Irène Frain écrit contre le silence

   "J'ai entrepris d'écrire ce livre quatorze mois après le meurtre, quand le silence m'est devenu insupportable". Le meurtre en question, c'est celui de Denise, la soeur ainée de la romancière Irène Frain,  sauvagement agressée chez elle dans sa résidence d'une banlieue parisienne quelconque et qui succomba de ses blessures après plusieurs semaines passées dans le coma. Apprenant cette agression tardivement, au moment de la mort de sa soeur, Irène Frain, jadis très proche de sa soeur, mais qui s'éloigna d'elle au... [Lire la suite]

lundi 17 août

Rentrée littéraire : Le coeur synthétique : le triste marché de l'amour passé 40 ans...

  "C'est l'histoire d'une fleur bleue qui n'a plus de racines à force d'être dépotée. Un coeur dans un local une rose trémière coupée. Anaïs Berthel c'est une femme comme une autre qui désormais apprend la solitude comme l'exilée apprend une langue étrangère." Adélaïde, fraichement divorcée de son mari se retrouve à 46 ans sur le marché des célibataires, avec une seule envie : retrouver très vite chaussure à son pied. Hélas, elle va vite apprendre à ses dépens qu'une femme célibataire de plus de 40 ans a beaucoup de mal à... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 17 août

Fleishman a des ennuis, Taffy Brodesser-Akner :UN PREMIER ROMAN DRÔLE MAIS PROFOND SUR LE MARIAGE

 Entre deux romans de la rentrée littéraire, on n'en a pas totalement fini avec les romans sortis un peu avant l'été, notamment avec ce formidable premier roman américain d'une certaine Taffy Brodesser-Akner qu'on vous présente de suite :   "Elle arborait un débardeur où l’on pouvait lire spiritual gangster. Toby se souvint de la remarque de Rachel, selon qui remplacer les « i » par des « y » au début du prénom de sa fille et vice versa à la fin, c’était infliger à sa progéniture un... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 16 août

RENTRÉE LITTERAIRE 2020 / Ce qu'il faut de nuit - Laurent Petitmangin : un 1er roman sincère et bouleversant

  "On restait d'accord sur plein de choses. A se demander comment c'était possible. Comment en trainant avec des fachos, pouvait- on aimer ce que nous avons toujours aimé? Il continuait à passer les Jean Ferrat de la maman( il le faisait depuis qu'elle était morte. Bordel, il comprenait les paroles " Desnos, qui partit de Compiègne accomplir sa propre propéthie". Comment pouvait il encore fredonner cette chanson? " 4e chronique de la rentrée littéraire et c'est pour la première fois, un primo roman qu'on met en avant :à... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 15 août

RENTRÉE LITTERAIRE 2020 / Les Métamorphoses; Camille Brunel : une fable animaliste d'actualité

    -" Tu as entendu parler de la prolifération d'animaux échappés? répondit-elle pour garder son exaspération sous contrôle : regarde, ils étaient en train de disparaitre et maintenant, ils reviennent alors dis moi, ça me passionne. Dis moi ce que ca t'évoque." Octavia commença à manger sa viande : -  Je ne sais pas, c'est un chant du cygne, non? Les dernières espèces essaient de rejoindre les villes au lieu de mourir dans la nature. Elles doivent imaginer que c'est un bon endroit pour survivre puisque les humains... [Lire la suite]
jeudi 13 août

Le ciel à bout portant; Jorge Franco : Medellin après Escobar.

    « On croit connaître ses parents comme eux croient vous connaitre, mais nous étions encore  jeunes et manquions d’expérience pour vraiment les connaître, pour comprendre pourquoi ils faisaient ce qu’ils faisaient, pourquoi ils étaient comme ils étaient. La véritable vie de Libardo était difficilement camouflable. Il n’y avait pas moyen d’escamoter les types qui le protégeaient, ni les valises remplies de billets cachées dans la maison , ni les voitures qui changeaient tous les deux ou trois mois, ni le... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 13 août

A la première étoile : le jeu de piste mental d'Andrew Meehan

«Je savais que c’était la France parce qu’on m’avait dit que c’était la France, mais j’avais la certitude de n’être pas d’ici. Mes dents avaient la couleur du papier sulfurisé, il était donc peu probable que je sois américaine - c’était une chose." Eva, la protagoniste de "A la premiere étoile", premier roman traduit en français de l'irlandais Andrew Meehan, souffre d’amnésie rétrograde après un traumatisme. Visiblement irlandaise, on la retrouve  au début du roman dans un restaurant parisien où elle travaille apparemment... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 12 août

RENTRÉE LITTÉRAIRE 2020 : La fièvre: Aude Lancelin livre un roman enflammé sur le mouvement des gilets jaunes!

Pour notre toute première chronique de la rentrée littéraire 2020,  à  J moins 8 du grand top départ, on a eu envie de mettre en avant un premier roman assez particulier dans le sens où il est l'oeuvre d'une autrice déjà reconnue mais qui s'essaie pour la première fois à la fiction, ce qui est également le cas pour sa maison d'édition.. Et comme c'est aussi le livre des premières "La Fièvre" peut aussi être vu comme le premier vrai roman  des gilets jaunes...  « S’il y avait des yeux pour le voir, on jurerait... [Lire la suite]
mardi 11 août

Le Pays du crépuscule : le huis clos déconcertant de Marie Hermanson

  "Assise entre Judit et Andreas, je regardais le ciel étoilé, la tête penchée en arrière.Pour la première fois depuis le début de la soirée, je me sentais calme et sereine, ce qui est étrange quand on y pense avec le recul. Pourtant c'était ainsi, je me souviens très bien : les étoiles, le vent dans les cheveux , la voix de velours de la chanteuse latine et un grand calme qui m'envahissait."  Une riche retraitée suédoise, Florence , veut continuer à vivre dans les années 40 et s'entoure d'employés en costumes... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 10 août

"Duras, la traversée d'un siècle" d'Alain Vircondelet: la biographie référence sur Duras

     Marguerite Duras fascine depuis toujours aussi bien le grand public que les romanciers actuels ée en 1914 dans l'Indochine coloniale, elle traverse le siècle au coeur de ses turbulences, de la trouble période de l'occupation aux mouvements ultra-gauchistes de l'après 68, en passant par le communisme. Partout et toujours, elle porte la parole de la révolte, scandaleuse par la violence de ses engagements et de ses passions. Mais la vie de Marguerite Duras ne peut se concevoir détachée de ce qui la tient... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 11:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,