jeudi 04 juin

Le défi : le roman de Vita Sackville-West interdit pendant plus de 50 ans , refait surface !

  "Elle errait dans la pièce, se rasseyait, puis se relevait encore et passait sans cesse sa main sur son front, ou la pressait à la naissance de sa gorge.Le ciel était sans lune et seules les étoiles brillaient au-dessus des gouffres de la mer. Elle apercevait  la longue bande de petites lumières d’ Hérakleion et le fanal rouge au bout de la jetée.Elle entendait les cris au loin et, parfois un coup de feu .Le lit était défait. Elle ne portait que son châle espagnol, jeté sur une longue chemise de nuit .... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 04 juin

Marcher la vie, un art tranquille du bonheur : une ode à la marche à pied !

  David Le Breton est anthropologue et sociologue. Spécialiste des représentations et mises en scène du corps humain et des conduites à risque chez les adolescents, il a déjà publié deux livres autour de l'éloge de la marche Marcher et  Éloge de la marche. Dans son dernier livre, Marcher la vie UN ART TRANQUILLE DU BONHEUR, qui vient de sortir chez Metailié, juste après le confinement, l'auteur nous rappelle dans le premier chapitre que dans les années 50, nous marchions en moyenne 7 km par jour et... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 02 juin

L'involontaire; Blandine de Caunes : une ressortie 40 ans après d'un étonnant roman d'apprentissage amoureux

    "Sa chambre le renforca dans son sentiment. Elle était somptueuse et Jane  dans le ravissement le plus total, en fit lentement le tour. Elle en savourait le luxe comme on savoure du foie gras :avec volupté et respect! " Dans "le mal de mère", paru en ce début d'année chez Stock  la romancière Blandine de Caunes  décrivait avec puissance son amour infini pour sa mère, Benoîte Groult.  Libretto a profité de cette actualité littéraire pour rééditer un ouvrage de jeunesse de l'auteur , paru en... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 02 juin

La scandaleuse madame B : le fait divers qui a passionné Truman Capote

     "Une jeune femme à ce point superficielle devait forcément s’attirer l’antipathie d’une opinion publique pétrie de principes calvinistes, qui n’aime pas beaucoup qu’on vilipende l’argent, à plus forte raison quand on ne l’a pas gagné, ni qu’on traite avec tant de légèreté un mari si aimant, fût-il faible et accusé de meurtre, et encore moins  qu’on affiche si ostensiblement une liberté de mœurs que beaucoup de femmes pourraient envier en secret, mais qu’aucune n’oserait revendiquer publiquement. »... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 01 juin

Jetez moi aux chiens : un roman fort sur le lynchage ordinaire

   « M. Wolphram aurait pu être un pervers ordinaire amateur de porno, mais voilà qu’il se révèle un pervers pornophobe, un ennemi de la chair, asexué et insensible. Quand l’innocence est aussi louche, on n’a que faire de la culpabilité »   Un duo de policiers anglais  sont chargés d’enquêter sur l’assassinat d’une jeune  femme, Zelie Dyer dont le corps est retrouvé le jour de Noël. La culpabilité du suspect qu’ils ont sous la main, M. Wolphram, un voisin et  professeur... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 01 juin

L'america : une épopée flamboyante vers le Nouveau Monde

    "Un banc de thons vient à leur rencontre, juste sous la surface, flèche d'argent qui se divise en deux pour passer sous la barque. Une heure plus tard, ils arrivent à l'entrée d'une cavité ronde, au pied d'une falaise de roches blanches  où s'accrochent des chènes liéges et du thym. Le vent d'Ouest est chargé d'odeurs de garrigue et de figuiers. Les eaux sont si claires que sur le fond l'ombre de la banque danse avec les poissons." Avec L'America, Michel Moutot nous entraîne dans un long voyage de la petite île... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 30 mai

En guerre, François Bégaudeau livre une romance mordante sous fond de déterminisme social

      "Louisa ne se jette pas au cou de son homme comme elle le devrait. Il y a forcément un hic. Sinon pourquoi le bonheur qui la snobe depuis toujours viendrait la draguer?  Elle trouve le hic. Le hic est la proximité de la zone industrielle et donc ls odeurs. Familier de la ville Nord ,Christiano sait ce que Louisa entend par odeurs, inutile de préciser. Le quotidien de la périphérie supérieure baigne dans les odeurs autant que das le souffle automobile de la rocade. Les plus sages et les plus soumis... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 28 mai

Si tu meurs je te tue : le cri de rage et du coeur de Chloé Verlhac, la veuve de Tignous

 "Tu vois, tout ce qu'on a raconté sur le fait qu'ils étaient morts en héros, le crayon à la main et tout ça? Eh bien, c'est beau, parce que Tignous, lui, avait vraiment son feutre à la main! Il ne l'a pas lâché! C'est écrit noir sur blanc dans le rapport. Et ça, tu pourras le raconter. Tignous, lui, est vraiment mort son feutre à la main. Je crois que j'ai voulu écrire ce livre en grande partie pour vous raconter cette histoire. J'étouffais d'être la seule à savoir comment Tignous est mort.Maintenant que je vous l'ai dit,... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 27 mai

Quand on parle du diable; Joseph Denize : un récit fantastique et diaboliquement littéraire

  – Tu as été contaminé, s’empressa d’ajouter Parks. Je ne sais pas comment ton oncle s’est débrouillé pour faire ces esquisses, mais il ne fait aucun doute que tes yeux ont vu une chose sur laquelle ils n’auraient jamais dû se poser. Tu es en train de te pétrifier lentement, mais surement, et tu mourras bientôt comme ce pauvre Grandin – à moins que tu ne détruises  le tableau par le feu, ce qui est aussi mon intention dès que j’aurais mis la main dessus. Tu vois que nos intérêts convergent. » Géo, l’oncle... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 26 mai

Sélection spécial littérature nord américaine : Maisons de famille et fantômes du passé.

 Une semaine après notre mardi conseil spécial exotisme oriental, celui de ce mardi va chercher dans les rives outre Atlantique sur la base de maisons de famille qu'on va habiter, souvent suite à un héritage ou à un décès et qui va devoir confronter son héros(ïne) aux fantômes et à ses secrets  enfouis du passé. Trois excellents romans sortis récemment nous montrent l'exemple : 1/ Villa Chagrin : la très belle histoire de fantômes et de résilience de Gail Godwin   "Un pied devant l'autre. Rappelle toi, chaque... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,