dimanche 20 mai

#PrixAudiolib2018 "Le jour d'avant" de Sorj Chalandon en version audio

Depuis la lecture du roman Le quatrième mur paru en 2013 chez Grasset, je suis tombée amoureuse de Monsieur Chalandon. Son dernier roman Le jour d'avant, paru lui aussi chez Grasset, a conforté mes sentiments à son égard... Et la voix du comédien Stéphane Boucher y est pour quelque chose !                                                               L'histoire et l'avis... [Lire la suite]
Posté par Borntobealivre à 15:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 19 mai

Polar en poches : Indriðason vs Jónasson, seconde manche!

 Après un premier billet il y a dix jours environ , on en remet une couche  sur la filitation entre deux auteurs polars islandais Arnaldur Indriðason et  Ragnar Jónasson, belle étoile montante de la littérature nordique?. Et comme on a lu  deux ouvrages sortis récemment en poche- chez Points tous les deux de ces deux auteurs islandais, le " vieux" et le petit jeune on vous dit à quel point les deux nous ont enthousiasmé ! 1. Betty ;  Arnaldur Indriðason   " Je suis sur le lit et je pense à l'amour.... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 18 mai

New York Instagram : un jour j'irais à New York avec... Insta !!

     New York Instagram, tout juste paru aux éditions Gallimard nous propose 300 photos de quarante instagrameurs sont en tout visibles au fil des pages. New York est considéré comme une des villes les plus photogéniques du monde. Sa magie est saisie encore plus aujourd'hui à travers le prisme d'Instagram. Ce recueil présente les images les plus mémorables de 40 photographes particulièrement talentueux : les lieux plus emblématiques comme les trésors cachés de New York. Les images ont été toutes... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 17 mai

#PrixAudiolib2018 "Ma reine" de Jean-Baptiste Andréa en version audio

Si vous faites partie des lecteurs assidus de notre blog, vous savez déjà tout le bien que nous pensons de ce joli livre paru pendant la rentrée littéraire 2017 aux éditions de l'Iconoclaste. Lu en version audio par le comédien Guillaume Jacquemont, Ma Reine de Jean-Baptiste Andréa est aussi charmant à lire avec les yeux qu'avec les oreilles.                                     L'histoire... Shell est un petit garçon "pas comme... [Lire la suite]
Posté par Borntobealivre à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 17 mai

#PrixAudiolib2018 "Arrête avec tes mensonges..." de Philippe Besson en version audio

La version audio du roman de Philippe Besson Arrête avec tes mensonges est portée par Antoine Leiris, dont le nom vous dit forcément quelque chose... Notre cher rédacteur en chef avait déjà chroniqué sa version papier parue en 2017 aux Éditions Julliard, sur le blog, je ne m'étendrai donc pas sur le contenu de celui-ci et vous inviteraichaudement à cliquer sur le lien ci-dessous ! Lu avec mes oreilles dans le cadre du Prix Audiolib 2018, ce roman figure en bonne place parmi ceux que j'ai le plus aimé... [Lire la suite]
Posté par Borntobealivre à 15:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 17 mai

Des polars de femmes? Des polars formidables avant tout!

Au cours de notre récente interview avec Dominique Sylvain, lorsqu'on l'a l'intérrogé sur l'existence éventuelle d'un polar écrit par des femmes, l'auteur des Infidèles nous révelaient ne jamais s'être posée  la question en ces termes : "lorsque j’écris, je n’ai pas vraiment le sentiment d'écrire comme une femme, mais plus un comme  être humain dans sa globalité et sa complexité, et je pense que si je raisonnais en termes de genre, ca enlèverait une partie de cette complexité." Cela ne nous empêche pas pour autant de mettre... [Lire la suite]

lundi 14 mai

L'accusé du Ross- Shire : un formidable roman historique!!

   « Les habitants de ce village possèdent dans l’ensemble un physique de souche inférieure, étant de petite taille et d’apparence généralement repoussante, ceci vraisemblablement dû à la fréquence des unions consanguines, comme en atteste la forte prédominance de certains patronymes dans la région. Les conditions de vie de l’accusé et de sa famille m’ont semblé tout à fait impropres à l’habitation humaine, leur taudis- que j’hésiterais à qualifier de maison- étant dépourvu d’aération et d’installations sanitaires, et... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 13 mai

#PrixAudiolib2018 "La tresse" de Laetitia Colombani en version audio

Je m'apprête certainement à écrire la 30000000ème chronique sur La Tresse de Laetita Colombani. Impossible en effet de passer à côté du succès fulgurant qu'a connu ce roman salué par les lecteurs, arrosé de prix... J'étais évidemment très curieuse de le découvrir. Le fait qu'il ait fait partie des romans sonores en lice pour le Prix Audiolib 2018 m'en a fourni l'occasion...                                             ... [Lire la suite]
jeudi 10 mai

Polars du nord : zoom sur Indridason et Jonasson, deux grands maitres du polar islandais

 On aime tant l’atmosphère islandaise et son histoire moderne qui  traversent chacun des polars islandaise  qu'aujourd'hui en ce jeudi d'ascension, on vous donne deux pour le prix d'un . Après l'incontournable Indriðason,  quoi de plus logique de parler d'un nouvel auteur Islandais proposé en langue française : Ragnar Jónasson, belle étoile montante de la littérature nordique?. Et comme on a lu les deux ouvrages de ces deux auteurs islandais, le " vieux" et le petit jeune on vous dit à quel point les deux nous... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 08 mai

Nos souvenirs sont des fragments de rêve : une bouleversante histoire d'amour finlandaise

  "Nous avons aussi parlé du passé. Et je ne désirais pas autre chose : je voulais que la discussion glisse sur nous et sur notre amour, pour que je puisse lui expliquer qu’il m’était extrêmement difficile d’oublier. Mais quelque chose clochait. Comme si nous étions figés dans une langue créée dans le seul but de désosser la relation qui nous avait uni autrefois. Nous conjuguions les verbes à l’imparfait, le futur semblait ne pas avoir d’existence possible. Plus nous enchainions les phrases, plus la tristesse prenait le pas... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :