mardi 18 février

La fille de l'espagnole, Karina Sainz Borgo le combat d'une femme seule dans un Caracas sous le chaos ..

  "Ce jour là, je suis devenu ma seule et unique famille.Les dernières bribes d'une vie qu'on allait pas tarder à m'arracher à coup de machette. A feu et à sang, comme dans toute cette ville. " Karina Sainz Borgo est une jeune romancière issue d'un pays, le Vénézuela dont on connait que très peu les auteurs.  On est donc ravi de faire connaissance avec sa prose d'autant plus que son premier roman, la fille de l'espagnole, nous nous plonge dans un Caracas méconnu  ville araignée rongée par la révolution et la... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 18 février

Jamais la même vague : une chronique amoureuse légèrement désenchantée

  " En regardant la séquence au journal télévisé, Boris sourit. On n'avait rien coupé de ses propos au montage. Tout leur sens était respecté. Mais ils étaient habilement déviés de leur cible. TF1 montrait bien une victime des antifas. En diffusant ce reportage, la chaine qui avait eu de l'indulgence pour ces extrêmistes lors de la mort de Cédric Martin, faisait amende honorable. La télévision était une machine à blanchir ses propres dérives. " Boris Brissac, avocat pénaliste parisien qui a l'habitude de défendre les... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 14 février

Les misérables de Victor Hugo / Folio + Collège

  Les Misérables constituent  assurément l'un des piliers de la littérature française classique. Cette édition du chef d'oeuvre de Victor Hugo pour les élèves de  troisième dans l'excellente version Folio+ collège ( au modique prix de 5 euros) permet de mesurer à quel point cette oeuvre  colossale est assez insurpassable. Impossible de ne pas étudier les extraits de cette oeuvre collossalle  en classe et ici la version proposée est suffisamment complète pour qu'on plonge avec  les personnages... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 14 février

Lectures poches Févier 2020 : le Baiser, Le discours, L'amour harcelant

   Le baiser Sophie Brocas ( 5/02/2020; J'ai Lu )   « Elle vit dans le long bloc un poème résolument moderne, une déclaration d’amour à la vie, à l’ardeur, à l’union. Elle fut frappée par cette sculpture naïve, presque enfantine, ou brute dans son rendu, qui vous pénétrait instantanément du sentiment de la passion absolue. On était loin des visages éplorés, des drapés, des tourelles, des ferronneries. On était dans un ailleurs, celui des êtres liés par l’indicible des sentiments. Camille prit le temps d’observer... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 13 février

Lecture en poche: Camarade Papa, de Gauz: un roman tout en couleur et en contrastes

"Je suis né là. Je connais toutes les vitrines à bisous et elles me connaissent toutes. Lors des sorties de la classe populaire, je bonjoure toute la rue. Marko-le-jaloux me chuchote « Klootzak ! » Réaction : tirage automatique de cheveux et lutte de classe. On finit en lacets par terre. Les autres enfants de la classe populaire crient et rient, les maîtresses se follent, Yolanda sort trapper Marko au-dessus de moi. La lutte de classe se fait toujours devant la vitrine de Yolanda. Marko se trompe : Maman ne vend pas des bisous.... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 13 février

Jeudi Polar/ Mitclan, Sebastien Rutès : un road trip hallucinatoire et spirituel

  "Et c'est parce que les cadavres sont si bien rangés, allignés, parrallèles qu'il ne faut pas rouler trop vite, pas seulement pour ne pas attirer l'attention des flics ni crever un pneu mais surtout pour ne pas déranger  ce bel alignement toute cette belle organisation, le dernier refuge d'ordre et de propreté dans le chaos du monde, cette sensation d'harmonie que Gros a ressenti quand le commandant a ouverte les portes...." Deux hommes qui ne sont jamais nommés autrement que par ses qualificatifs suivants , le Vieux... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 11 février

L' espion inattendu; Ottavia Casagrande

  "Avant James Bond, l'espionnage n' était pas une science exacte. La plupart des services gouvernementaux de renseignement étaient constitués depuis peu et faisaient leurs premiers pas en territoire inconnu, improvisant des opérations parfois incroyablement maladroites. Ils n'hésitaient pas à utiliser leurs agents avec désinvolture, en les envoyant en pays ennemi sans réelle préparation et avec des moyens pour le moins rudimentaires. Pas d' émetteur-récepteur caché dans le capuchon d' un stylo, pas de rayon laser émis... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 09 février

Sankhara , Frédérique Deghelt: un beau roman à méditer...

  "Elle aperçoit des mains de chaque côté d'un énorme tronc. Elle ne voit pas la fille dont les bras ne peuvent faire le tour de l'arbre. et, contournant de loin ce spectacle, elle se dit que c'est d'une grande beauté une femme enlaçant un arbre avec la ferveur d'un être qui retrouve sa part sauvage."  Héléne, une femme qui ne s'entend plus avec  Sebastien, son mari,  décide de tout quitter pendant dix jours pour partir méditer pendant dix jours. Elle abandonne ainsi sans crier gare  Sebastien, ainsi que... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 09 février

« Je ne répondrai plus jamais de rien", l'éloge gracieux et funèbre de Linda Lê à sa mère .

 "Maintenant que tu n’es plus, je me souviens brusquement de cet instant où tu semblais m’avoir échappé pour partir vers un ailleurs que je ne connaissais pas. Mais que peut bien vouloir dire cette expression tu n’es plus? Tu n’es plus? Au contraire, tu es présente comme tu ne l’as jamais été  car tu es morte en me laissant le soin de résoudre l'énigme de ta vie  les huit mois ou tu avais disparu sans que personne ait su ce que tu étais devenue." Les relations entre les parents et les auteurs ne cessent d'alimenter... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 07 février

Nouveauté littérature : Franck Le Gall préfère manger à «La Cantina » !

L’auteur de bandes dessinées des « Théodore Poussin », sort son premier roman le 13 février. Michel qui a lu toutes ses BD et  même son roman jeunesse ne pouvait manquer cette occasion de découvrir ce roman événement en avant première . Verdict?   « Grisé par cet accueil chaleureux, Louis-Marie enchaine avec « Papa Oom Mow Mow », des Rivingtons, puis « In the Midnight Hour », de Wilson Pickett. On chante avec lui « Mountain of Love », du très blanc Harold Kenneth Dorman, et « Alley Oop », des non moins... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,