17 mai 2018

Des polars de femmes? Des polars formidables avant tout!

Au cours de notre récente interview avec Dominique Sylvain, lorsqu'on l'a l'intérrogé sur l'existence éventuelle d'un polar écrit par des femmes, l'auteur des Infidèles nous révelaient ne jamais s'être posée  la question en ces termes : "lorsque j’écris, je n’ai pas vraiment le sentiment d'écrire comme une femme, mais plus un comme  être humain dans sa globalité et sa complexité, et je pense que si je raisonnais en termes de genre, ca enlèverait une partie de cette complexité." Cela ne nous empêche pas pour autant de mettre... [Lire la suite]

14 mai 2018

L'accusé du Ross- Shire : un formidable roman historique!!

   « Les habitants de ce village possèdent dans l’ensemble un physique de souche inférieure, étant de petite taille et d’apparence généralement repoussante, ceci vraisemblablement dû à la fréquence des unions consanguines, comme en atteste la forte prédominance de certains patronymes dans la région. Les conditions de vie de l’accusé et de sa famille m’ont semblé tout à fait impropres à l’habitation humaine, leur taudis- que j’hésiterais à qualifier de maison- étant dépourvu d’aération et d’installations sanitaires, et... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 mai 2018

#PrixAudiolib2018 "La tresse" de Laetitia Colombani en version audio

Je m'apprête certainement à écrire la 30000000ème chronique sur La Tresse de Laetita Colombani. Impossible en effet de passer à côté du succès fulgurant qu'a connu ce roman salué par les lecteurs, arrosé de prix... J'étais évidemment très curieuse de le découvrir. Le fait qu'il ait fait partie des romans sonores en lice pour le Prix Audiolib 2018 m'en a fourni l'occasion...                                             ... [Lire la suite]
10 mai 2018

Polars du nord : zoom sur Indridason et Jonasson, deux grands maitres du polar islandais

 On aime tant l’atmosphère islandaise et son histoire moderne qui  traversent chacun des polars islandaise  qu'aujourd'hui en ce jeudi d'ascension, on vous donne deux pour le prix d'un . Après l'incontournable Indriðason,  quoi de plus logique de parler d'un nouvel auteur Islandais proposé en langue française : Ragnar Jónasson, belle étoile montante de la littérature nordique?. Et comme on a lu les deux ouvrages de ces deux auteurs islandais, le " vieux" et le petit jeune on vous dit à quel point les deux nous... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 mai 2018

Nos souvenirs sont des fragments de rêve : une bouleversante histoire d'amour finlandaise

  "Nous avons aussi parlé du passé. Et je ne désirais pas autre chose : je voulais que la discussion glisse sur nous et sur notre amour, pour que je puisse lui expliquer qu’il m’était extrêmement difficile d’oublier. Mais quelque chose clochait. Comme si nous étions figés dans une langue créée dans le seul but de désosser la relation qui nous avait uni autrefois. Nous conjuguions les verbes à l’imparfait, le futur semblait ne pas avoir d’existence possible. Plus nous enchainions les phrases, plus la tristesse prenait le pas... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 mai 2018

Il est avantageux d'avoir où aller : Emmanuel Carrère, formidable raconteur des vies humaines

            " L'espace d'un instant, j'ai cessé de me voir moi en train de m'empêtrer et de chercher en vain la bonne place, je l'ai vue, elle, et je suis- finalement, mais vraiment finalement, il m'a fallu du temps- d'accord avec Frédéric Mitterrand que j'avais appelé la veille du rendez vous et qui avec sa voix à lui, vous la connaissez, m'avait dit: " tu verras, elle n'est pas décevante". Si Emmanuel Carrère  a abandonné  depuis plusieurs années le genre littéraire romanesque, il... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 mai 2018

Fred Vargas/ Danielle Thiery: les poids lourds du polar français débarquent en poche

 Pour ce vendredi lecture, on parle encore polars, mais féminins s'il vous plait avec deux grands auteurs de polars féminins( avant un autre mis en avant lundi matin), Mesdames Vargas ( dont le livre sont en poche dans un mois il faut encore un peu patienter) et Thiéry qu'on peut lire toutes les 2 en poche à petits prix ....   1. Quand sort la recluse, Fred VARGAS ( sortie le 6 juin 2018)    « L’espace d’un instant, Adamsberg trouva la vie de la brigade très compliquée. Est-ce qu’il avait trop laissé... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 mai 2018

Les chiens de chasse, Jorn Lier Horst : Au Nord, du nouveau..

   "Certes, c'était aux tribunaux et non à la police de juger de la culpabilité des suspects, mais il était impossible pour des enquêteurs de rester objectifs dès lors qu'ils avaient un soupçon. La suite de l'enquête ne visait finalement qu'à étayer ce qui devenait une conviction, et la question de la culpabilité était tranchée bien avant le jugement du tribunal."  A quoi reconnait-on un polar nordique qui sort du tout-venant ? Il y a surproduction dans ce genre littéraire et peu peuvent se vanter d'être du niveau des... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 avril 2018

Mercy Mary Patty de Lola Lafon : Une belle histoire d’émancipation et de prise de conscience

    « Que disait-elle, Patricia, déjà, dans son dernier message avant sa conversion, je suis désolée d’en être arrivée à la conclusion que personne n’en a plus rien à faire de moi. Je semble n’avoir plus d’importance comme être humain.  On peine à ne pas être d’accord avec elle. » Octobre 1975,Violaine, jeune fille d’à peine dix-neuf ans, décroche un job inespéré. Dans cette petite ville des Landes elle devient l’assistante d’une professeure américaine. Gene Neveva doit monter un dossier pour l’avocat de la défense... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 15:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 avril 2018

#jeudipolar / Rien de plus grand : retour sur le très mérité prix du Polar Le Point européen 2018

  " Dans un autre univers parallèle, je tire sur Sebastian la veille, juste après la fête J'ignore pourquoi et comment je le fais, mais c'est tout de même une meilleure version, car les autres survivent. Dans une troisième, je ne rentre jamais chez moi après la soirée; papa et maman appellent la polcice au petit matin  et ils me retrouvent noyée près du parc Barracuda. La police va droit chez Sebastian et l'oblige à ouvrir, il ne peut pas faire ce qu'il a fait dans la maison, ni alle rau lycée et faire ce qu'il a fait là... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,