dimanche 19 avril

La fille sans peau : un polar qui nous glace le sang !

  "Matthew avait lu que les Nordiques avaient disparu sans laisser de traces après avoir occupé leurs villages pendant cinq siècles. Qu’un peuple plutôt sédentaire ait abandonné le pays aussi brusquement était assez surprenant. En Islande et aux îles Féroé, on observait le phénomène inverse : les Scandinaves y étaient restés de manière ininterrompue. Au Groenland, il y avait un trou de presque trois cents ans, entre le milieu du xve siècle et 1721, lorsque Hans Egede trouva les anciennes colonies de peuplement abandonnées et... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 17 avril

Festin Sauvage : Adrienne Brodeur livre un récit aussi intime qu' universel !!

Festin Sauvage          Adrienne Brodeur «  Si nous sommes prêts à croire qu’un papillon qui bat des ailes en Amérique du Sud peut provoquer une tempête au Texas, quelles pourraient être les incontrôlables conséquences d’un baiser illicite sur une route de campagne ? Voilà ce qui a marqué le début du reste de ma vie. Une fois que j’avais choisi de suivre ma mère, il n’y avait plus de retour en arrière possible. Je devins sa protectrice et sa sentinelle, toujours sur le qui-vive... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 17 avril

Partir 66° Nord- Chroniques d'une apprentie capitaine

"Chaque fois que je pense à cette portion de planète entrevue d'avion il y a trois ans, quelque chose explose en moi,  comme une détonation, façon amour passion: des frissons de la tête aux pieds et l'envie de pleurer de joie et de tendresse. Pourquoi? Aucune idée, mais j'y vais!" MOI SI J'ÉTAIS UN HOMME JE SERAIS CAPITAINE D'UN NAVIRE VERT ET BLANC :Sandrine Pierrafeu a fait fi des paroles de Diane Tell, elle a gravi les échelons jusqu'à devenir capitaine. Dans Partir 66 Nord, elle raconte en chapitres courts comme un journal... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 16 avril

Sugar Run; Mesha Maren : se défaire- ou pas- des fantômes du passé ...

    "Dix-huit ans. Ces mots sonnaient comme une incantation qui répondait à toutes les questions, un chiffre à l’aune duquel se mesurait toute expérience, ancienne ou nouvelle. Elle-même s’était étonnée de cette absence d’encadrement, mais l’avocat avait souri en haussant les épaules, comme si toute l’affaire était une sorte de tour de magie. Liberté conditionnelle, avait-il déclaré d’un air ravi, faisant voleter sa cravate à imprimé hawaïen tandis qu’il arpentait la pièce. Visiblement déçu par le manque d’enthousiasme... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 15 avril

La cité des chacals, Parker Bilal :Le Caire, nid de voraces..

    "  Vous savez comment s’appelle cet endroit ? La Cité des chacals. - D’où vient ce nom ? - Traditionnellement, le chacal habitait dans les cimetières, et ce lieu est une sorte de cimetière. »  Parker Bilal -dont le vrai nom est Jamal Mahjoub – est un  écrivain anglo-soudanais-   qui narre les enquêtes du détective privé Makana, ex-flic soudanais intègre devenu exilé politique au Caire; la capitale égyptienne servant de toile de fond à tous ses romans.  Pour son... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 12 avril

Juste une balle perdue : Joseph D'Anvers le romancier qui vous mettra la tête à l'envers !

  "La fête était partie en vrille. Il faisait une chaleur à crever. J'ai taillé  tout droit sans m'arréter et  j'ai retrouvé la bande là où je l'avais rencontrée pour la première fois, dans cette cour intérieure, à la belle étoile. Ils fumaient tous, passablement allongés, silencieux, les yeux rivés au ciel. Je me suis installé et j'ai pris la main d'Ana. On a partagé un joint et ca a fini de me détendre. "C'est bon d'être un ange",  j'ai murmuré. "   Il y a cinq ans, l' extrêmement talentueux mais... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 10 avril

Un père sans enfant; un formidable roman sur Douglas Sirk, le roi du mélo Hollywoodien

   «  Il hésite devant le cinéma, tandis que des gens rentrent. Et puis, tout à coup décidé, il se dirige vers la caisse, et il achète un billet. Après tout, quand aura-t-il l’occasion de revoir Klaus ? Dans l’obscurité d’une salle, il peut contempler son garçon, le regarder jouer à être quelqu’un d’autre, passer un moment avec lui. Le seul moyen d’être en sa compagnie. Il s’installe dans un fauteuil. Dans les premiers rangs : il veut être tout près, il veut avoir l’illusion de pouvoir toucher Klaus, il veut être... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 07 avril

Lecture : Manhattan Beach : la grande romancière américaine Jennifer Egan à son meilleur!

 Une grande fresque palpitante et follement romanesque de l’Amérique « Les costumes de son père étaient toujours accrochés dans sa penderies, les revers nets, les épaules brossées, les cravates peintes renforcées par des baleines. On aurait dit les complets d’un homme qui allait revenir les mettre à tout moment. Il avait laissé une enveloppe d’argent et le livret d’un compte dont sa mère ignorait l’existence. Au début, ces préparatifs leur avaient fait croire à un déplacement plus long que d’ordinaire : il avait commencé à... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 06 avril

Pardon, Eve Ansler : le terrifiant cri du coeur de la dramaturge des Monologues du Vagin

   "Instantanément, l'Homme Ombre a surgi, et de toutes ses forces, il a écrasé sa main sur ton visage désobéissant. Ton corps entier a valsé à travers la pièce jusqu'à se cogner contre le mur, et tu t'es écroulée telle une poupée de chiffon, sur les peluches et les miettes jonchant la moquette. Et a travers tes larmes, à travers le choc, ton visage s'est fendu du plus malade des sourires. Tu as souri, souri, comme une espèce de poupée détraqué. Tu ne pouvais pas arréter de sourire. Tu n'étais plus là. A croire qu'Evie... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 05 avril

Comme des frères: les affres de l'adolescence racontées par la spécialiste Claudine Desmarteau

  "J’aimerais faire une petite marche arrière. Remonter le cours du temps. Effacer la journée maudite. Remonter à l’époque des dinosaures Schleich. Ou pas si loin. Quelques années. Six ans et quatre mois, pour être précis." Raphaël, jeune homme  de  22 ans  se souvient de  sa jeunesse, quand il avait 16 ans,   de sa bande de  potes Kevin, Ryan, Idriss et les autres : une bande de garçons soudés comme des frères, qui se connaissaient depuis l’enfance  dans une petite ville de... [Lire la suite]
Posté par poyeto à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,