samedi 03 juillet

Quais du polar 2021 : La transparence selon Irina :Benjamin Fogel met en garde contre les dérives de la toile

   "On a beau s’éloigner les uns des autres, nous n’avons jamais été si proches de l’éradication de la solitude : soit les gens sont en couple et profitent de l’être aimé, soit ils font monter leur niveau pour accroître leur désirabilité, attendant que le Réseau identifie pour eux des âmes sœurs potentielles. On ne peut qu’être heureux ou en route vers le bonheur." Nous sommes en 2058..Internet n’existe plus, remplacé par le « Réseau », qui a inauguré l’ère de la transparence de toutes les données, y compris... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 02 juillet

Quais du polar 2021: nos dix romans coups de cœur!

 Ce vendredi  2 juillet  débute enfin cette tant attendue  édition 2021 de Quais du Polar, le festival international du roman policier qui se tient chaque année (sauf l'an passé évidemment) à Lyon,  et pour la première fois au tout début de l'été ! Romans, BD, série TV, cinéma, tables-rondes, rencontres, enquête urbaine, théâtre, expositions, jeux… seront dans une forme parfois inédite au rendez-vous des 3 jours de cette nouvelle et si excitante édition de Quais du polar.  L'occasion est... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 01 juillet

Le labyrinthe des femmes: le thriller historique croix roussien de Coline Gatel passe la seconde

    "Une femme dans un milieu d’hommes, de plus une femme vêtue en homme, cela avait de quoi animer la moquerie et exciter cette cohorte dégoulinante d’hormones masculines." Pour son premier roman,  Les Suppliciées du Rhône , Coline Gatel, romancière locale- stéphanoise d'origine, situe son intrigue dans la ville voisine et rivale, Lyon, un Lyon ambiance fin du XIXe siècle, aux prémices de l'anthropologie criminelle; Après le beau succès critique et public de ce premier roman,  Coline Gatel renoue... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 01 juillet

Sélection Quais du Polar : nos quatre derniers coups de cœur à J moins 1!

  La 17e édition de Quais du Polar, le festival international du roman policier qui se tient à Lyon, débute à partir de demain matin jusqu'à dimanche soir. C'est la dernière occasion de mettre en avant quatre gros coups de coeur  d'auteurs qui seront tous présents sur Lyon! Des excellents romans, dont on n'a pas encore eu l'occasion de vous parler, pour un avant dernier rappel de la manifestation, avant sans doute un billet récapitulatif demain matin....  1/ Kasso: Jacky Schwartzmann a la Haine ..... [Lire la suite]
mercredi 30 juin

Huit crimes parfaits: le polar parfait de l'été ?

  "Pour reprendre l’inoubliable réplique de Teddy Lewis dans La Fièvre au corps, le néo-noir fort sous-estimé de Lawrence Kasdan sorti en 1981 : « A chaque fois que tu tentes un acte criminel, il y a au minimum cinquante façons de le louper. Et si t’arrives à en prévoir vingt-cinq, alors t’es un génie. Et toi, t’es pas un génie. » C’est très juste, et pourtant l’histoire du roman policier est jonchée de criminels, morts ou incarcérés pour la plupart, qui ont tous tenté le presque impossible : commettre le crime parfait. Parmi... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 29 juin

Lecture audio : François Morel, c'est aujourd'hui que je vous aime

  "Isabelle Samain, Isabelle Samain, Isabelle Samain , Isabelle Samain… De tout temps et dans tous les pays, les hommes ont rougi devant Isabelle Samain, ont été impressionnés par son charme absolu, son maintien tout en distinction, tout en élégance. De tout temps et dans tous les pays, devant Isabelle Samain, les hommes se sont sentis sommaires." C’est aujourd’hui que je vous aime”  À 12 ans, François découvre l’amour, les premiers émois. Elle s’appelle Isabelle Samain. Elle est belle et elle est inaccessible. Et... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 29 juin

Quais du Polar : Adeline Dieudonné met du Kérozène dans son inspiration

    "Je me suis laissée tomber comme une grosse créature aquatique échouée. Une sorte de sirène flasque. Je n'ai jamais compris pourquoi les sirènes étaient sexy. Comment une créature sans sexe peut-elle être sexy ?"" Présentation : Une station-service, une nuit d’été, dans les Ardennes. Sous la lumière crue des néons, ils sont douze à se trouver là, en compagnie d’un cheval et d’un macchabée. Juliette, la caissière, et son collègue Sébastien, marié à Mauricio. Alika, la nounou philippine, Chelly, prof de pole... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 28 juin

La marge d'erreur : Nicolas Rey, le dernier des romantiques?

"Au moment de nous dire au revoir, il me livre sa conclusion : "-c'est beau papa, mais ça se termine vraiment mal" Je n'ai pas osé lui répondre que pour qu'une chose soit vraiment belle, il est vraiment préférable qu'elle se termine vraiment mal."  Pour les quadras un peu lettrés et un peu parisien que je suis, un nouveau roman de Nicolas Rey est toujours un évènement. Celui que j'avais tendance à voir dans ses premiers romans comme un dandy plutot fier de ses dérives et qui versait souvent dans l'auto fiction avec un... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 28 juin

La peau des nuits cubaines : Salim Bachi, fumeur de (la) Havane?

  «Je dérive donc entre le continent de ma naissance et ce nouveau monde qui s'offre à moi dans son étrangeté, au point de m'abandonner, navire corsaire sans mâture, vaisseau fantôme voguant sur des souvenirs absents.» Réalisateur délaissé par sa femme, le narrateur est parti quelques semaines à Cuba pour y tourner un documentaire.  A la Havane où le cinéaste se rend pour filmer le grand théâtre du monde qui l'entoure, il fait la rencontre d'un certain Chaytan, un Iranien en exil, coureur de jupons et ami fidèle. ... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 25 juin

Entre les jambes : être enfant intersexué dans le Marrakech des années 70

" Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? Ou comment peux-tu dire à ton frère : Laisse-moi ôter une paille de ton œil, toi qui as une poutre dans le tien ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton frère. » Marrakech, années 70, abandonné par sa mère, car vu comme un monstre, un enfant intersexué est confié à sa grand-mère, musulmane, et son grand-père, officier... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,