lundi 24 juillet

Trois (nouveaux) livres sur le cinéma à emporter dans sa valise ..

Après vous avoir parlé ce matin de l'éblouissant Hollywood ne répond plus, on vous en remet une couche sur les livres sur le cinéma avec deux romans et une balade littéraire et cinéphilique qui nous parle de 7ème art et le font avec énormément d'intelligence et d'élégance, donc trois de livres de plus sur le cinoche à lire tranquillement les doigts de pied en éventail cet été :  1. Cortex; Ann Scott ( éditions Stock)    " Du quinzième étage, l'horizon était incendié de grosses traînée spresque rouge vif sous le vaste... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 23 juillet

« Je ne m’appelle pas Paul Velasquez », Philippe Romon : Etre un homme c'est quoi ?

  On avait   bien aimé  Insomnie mon amie de Philippe Romon (rédacteur en chef à Psychologies magazine ), singulier journal de bord d'un incurable insomniaque.Il a sorti en janvier dernier roman ou une autobiographie, difficile comment classer ce labyrinthe  littéraire amusant finalement ? ). Je ne m’appelle pas Paul Velasquez ».Dans ce livre, Romon entreprend une vaste introspection autour de la question « Qu’est-ce qu’être un homme ? », pour laquelle il convoque aussi bien la psychanalyse, l’humour que la... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 23:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 22 juillet

Et la vie nous emportera ; David Treuer : un bijou de la rentrée littéraire de septembre...2016!!

   Bon on va bientôt, à notre retour de vacances vous parler des livres de la rentrée littéraire de septembre 2016.. en attendant on revient un petit peu cette semaine sur les grands livres de la rentrée passée qu'on avait pas eu le temps encore de lire et qu'on a rattrapé ces dernières semaines. On commence par un roman américain , une saga foisonnante mélangeant petite et grande histoire que Michel a dévoré récemment : « Le monde était bien trop vaste pour se préoccuper de la mort d’une jeune Indienne. En vérité,... [Lire la suite]
vendredi 21 juillet

Cinq conseils poches pour l'été: Tabucchi, Trueba,Indridason, Cremisi ...et Renaud!!

 Quelques livres pour l'été  à petits prix : des romans en veux-tu en voilà, au format poche, à glisser dans son sac de plage ! Et rassurez vous, comme toujours,  il y en a pour tous les goûts :     1. Pour Isabel, Antonia Tabucchi ( Folio)    " Les mandalas doivent être interprétés, dit il d'un air savant, sans quoi il serait trop facile de chercher le centre, regardez bien au centre, ,il ya une lune que je vous ai dessinée, interpétez là  à votre gré, j'espère que la sensibilité... [Lire la suite]
lundi 17 juillet

Deux livres pour faire le POINT(S) sur l'immense Henning Menkell

 "Sable mouvant" et "Les bottes suédoises" sont récemment sortis aux éditions POINTS : l'occasion de revenir cet été sur un des plus grands romanciers scandinaves.   "On entretient la plus grande des illusions : on pense si je meurs et non quand je mourrais." Cela faisait longtemps que  l'on sait qu' Henning  Mankell , décédé le 5 octobre 2015. est un immenseécrivain, on le sait après avoir lu notamment  la série des dix Wallander Ce romancier incroyable  nous a livré deux... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 16 juillet

Littérature italienne : Mio Padre de Rossana Campo : le bel adieu d’une fille à son père!

  « Je me sens bizarre, je sens qu’aucun autre enfant n’est comme moi, je n’aime pas les autres enfants, je n’aime pas leurs mères et leurs pères et je n’aime pas les voisins. Quand Renato est là, je suis contente. Parce que je vois que lui non plus, il ne ressemble pas aux autres. Mon père est différent. » Comment écrire sur la mort du père. Un père fantasque, poète, alcoolique, un père bipolaire et peu fiable. Un père qui a même  été radié des carabiniers pour refus de l’ordre établi. Un père tellement attachant et... [Lire la suite]

jeudi 13 juillet

Vernon Subutex 3 : Despentes au sommet!

 C'est bien simple :  tous les ans, avec une régularité de métronome on vous fait part de l'enthousiasme qu'on a ressenti à chroniquer un tome de la fabuleuse saga Vernon Subutex,  de Virginie Despentes, On en avait déjà parlé du premier tome en 2015 puis l'été dernier du second tome, mais à l'époque, on les avait en poche. Le troisième en revanche a mis  plus de temps laissant les dépendants à cette trilogie en état de manque..et dès sa sortie en grand format chez Grasset en mai dernier, Michel qui fait partie... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
samedi 08 juillet

Molière, Zweig, Austen: la grande littérature mondiale revisité par de beaux livres illustrés!!

  1. Le Grand Molière illustré; Caroline Guillot ( édition du Chène)   Que tous ceux qui ont étudié Molière au collège lèvent le doigt ! Tout le monde répond présent ? Ok ! Maintenant, si on vous demande d'en citer 10 pièces, lèverez-vous aussi fièrement la main ? Sûrement pas, et c'est bien dommage ! Car ses oeuvres, bien qu'écrites il y a plusieurs siècles, sont bigrement contemporaines puisqu'elles parlent des droits des femmes, de l'hypocrisie religieuse, des abus de la médecine... Retrouvez les 18 plus grandes... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 07 juillet

Littérature étrangère : cinq lectures idéales pour l'été

  Dernier jour de vacances scolaires et premier gros jour de départ en vacances : l'occasion idéale de cloturer la semaine et de se faire un petit vendredi lecture spécial littérature étrangère. de livres tous sortis en 2017. Et dans notre valise estivale, on vous propose d' emporter un roman sarde, un polar hollandais, une chronique espagnole et deux romans américains, ca vous va comme cela?   1.Leçons pour un jeune fauve, Michela Murgia ( Seuil Editions) " Quand il se rendit compte que ce monsieur barbu et aimable... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 04 juillet

Dans la forêt, Jean Hegland : un huis clos post apocalyptique intime et une ode à la nature

  "Je ne suis pas bonne pour faire du feu. Eva dit que mes feux s’étouffent et couvent et s’effondrent parce que je réfléchis tout le temps – mais jamais à ce que font mes mains. Elle dit que je suis trop impatiente. Pourtant, elle peut lancer une flambée deux fois plus vite que moi. Elle se comporte avec le feu comme s’il s’agissait d’un objet animé, choyant la flamme du charbon poussiéreux, l’attirant depuis les brindilles humides, et elle sait instinctivement quand couvrir les braises pour qu’elles durent jusqu’au matin.... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :