mardi 24 juin

Laurence Kiberlain mérite bien plus que la moyenne!!

Dans la famille Kiberlain, je connaissais- comme tout le monde je pense- la soeur cadette Sandrine, épatante comédienne, et un peu le père David, auteur notamment- sous un pseudonyme David Decca, d'une très belle pièce de théâtre que j'avais vu sur scène, "Le Roman de Lulu", un rôle en or pour sa fille , pièce écrite peu de temps avant sa mort en 2000 ( la même année que la mort de mon propre père, ca marque un peu :o). Je n'avais pas encore entendu parler de la soeur ainée de la famille, Laurence, qui avant mai 2013 et la sortie... [Lire la suite]

lundi 23 juin

Après minuit d'Irmgard KEUN: la réhabilitation d'un chefd'oeuvre sur le début du nazisme

Le résumé : Nous sommes à Francfort, en 1936, et la ville est surexcitée. Partout des banderoles, des oriflammes, les uns ont mis leurs plus beaux habits, les autres leurs uniformes tout neufs. Le Führer vient d'arriver, il prendra la parole à l'Opéra. C'est la fête. Gaie, vive, jolie, Suzanne Moder a dix-huit ans. Avec ses amies, elle se moque des garçons dans leurs tenues de parade. Amourettes, chansons, discussions passionnées, pourquoi ne pas s'abandonner à ce monde nouveau, enthousiaste et fascinant ? Mais en réalité, Suzanne a... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 16:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 19 juin

Vies et mort de Vince Taylor, Francis Gaignault

 Journée spéciale chronique littéraires, car après deux romans forts différents, voici une petite chronique d'un roman sur la musique, lu avec la dernière opération Masse Critique de Babelio, et qui tombe à point nommés juste avant la fête de la musique- si j'ai le temps je vous ferais une petite sélection de bouquins spécial Fête de la Musique- "Vies & mort de Vince Taylor", de Fabrice  Gaignault s'intéresse à un musicien dont je n'avais jamais entendu parler, le fameux Vince Taylor en question, mais en lisant non pas... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 19 juin

Dans les limbes de Jack O Connell: un futur roman culte?

 Après ma critique de ce matin d'un roman dont on a beaucoup entendu parler mais qui m'a moyennement emballé,  Michel nous a dégoté un roman bien moins médiatisé, mais à qui il  prédit un succès grandissant avec le bouche à oreille, car pour lui, c'est typiquement le bouquin complètement fou que les lycéens aiment s'échanger de mains en mains.... La preuve sans plus tarder avec son enthousiasmante chronique :  Sweeney a obtenu le poste de pharmacien dans la clinique du Docteur Peck, neurologue génial mais... [Lire la suite]
jeudi 19 juin

J'ai lu Le liseur de 6 h27, le "feel good book" qui cartonne un peu partout..

Avant même sa sortie en mai dernier, les attachés de presse  de l'éditeur qui m'avaient copieusement arrosé de mail pour me parler de ce qui était à leurs yeux un vrai phénomène littéraire : il faut dire que "Le Liseur du 6h27", le premier roman de Jean-Paul Didierlaurent, nouvelliste récompensé à deux reprises par le prix Hemingway,  avait bénéficié d'un bouche-à-oreille  énorme entretenu par les libraires. Les 8000 exemplaires du premier tirage, un nombre particulièrement important pour un premier titre, ont ainsi... [Lire la suite]
mardi 17 juin

Nageur de rivière : un Harisson -très fort!!

Jim Harrison est un vieux briscard et un très bon romancier, avec l’âge l’écrivain atteint une maitrise frisant l’épure. En deux courts récits Harrison nous parle de l’Amérique d’hier et d’aujourd’hui, de deux hommes à des moments charnière de leur existence. Deux males américains face au mystère féminin, face à l’absence de père, qui se débattent pour exister et tentent de choisir leur vie. Grand admirateur de René Char, Harrison le dit : « mon ambition de romancier est de comprendre comment la conscience humaine... [Lire la suite]

dimanche 15 juin

Duane est dépressif, Larry Mc Murthy

Duane Moore, le héros de Duane est dépressif, de Larry Mac Curthy, qui est sorti chez Sonatine en ce début d'année 2014,  est un personnage de roman que j'ai pu voir deux fois au.... cinéma,  incarné par Jeff Bridges sous la direction de Peter Bogdanovich,  dans deux beaux films élégants et qui mine de rien , critiquait pas mal la société américaine des années 60 puis 80, La dernière séance et Texasville. D'abord lycéen cumulant les petits boulots, obsédé par les filles  Duane nous était apparu, à l’aube de la... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 12 juin

L'elixir d'amour : quand Eric Emmanuel Schmitt s'essaie à la correspondance amoureuse

  Éric-Emmanuel Schmitt, je vous en ai parlé plusieurs fois sur ce blog, et j'ai même une petite affection pour lui depuis que j'ai eu la chance d'aller l'interviewer à une époque où j'avais un peu moins l'habitude que maintenant d'aller interroger les personnalités de la culture(bon, j'arrête de me la raconter, j'en interroge quand même pas tous les jours non plus, faut pas déconner). Depuis cette rencontre, le type n'a pas changé de rythme, il continue de pondre quantités de pièces de théatre, nouvelles, romans et scénarios... [Lire la suite]
mardi 10 juin

survivre pour voir ce jour: des trottoirs de Kinshasa aux tapis rouge...

Comme j'ai tendance à foncer dans tous les bouquins qui ont un rapport de près ou de loin avec le cinéma, j'ai plongé tête la première, après avoir vu son auteur Rachel Mwanza à la TV ( dans l'émission de Ruquier du samedi soir),  dans l'ouvrage" Survivre pour voir ce jour », témoignage  édifiant co-écrit avec Dédy Mbépongo Bilamba  aux editions  Michalon).  Rachel Mwanza  n'est autre qu'une des actrices amatrices révélée en 2012 dans le film canadien « Rebelle » ce film choc de Kim N' Guyen qui nous... [Lire la suite]
lundi 09 juin

Le génial Charlot vu par un des papes du surréalisme

Je vous l'avais déjà annoncé il y a quelques semaines, mais mieux vaut le rappeller plutot deux fois qu'une  : Charlot, le personnage crée par Charlie Chaplin a 100 ans en cette année 2014. Véritable héros du XXe siècle c’est une icône incontestablement aimée du Nord au Sud et d’Est en Ouest, une petite moustache, un chapeau melon, une badine, peu de chose mais surtout un talent immense. Tout de suite les surréalistes Français, au début du siècle dernier, deviennent fou de Chaplin, Breton, Cocteau le rencontrent et... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,