08 mai 2018

Cannes 2018 : on y est !!

    Le 71ème Festival de Cannes s’ouvrira (enfin pour les cinéphiles qui n'en peuvent plus d'attendre!) ce  8 mai   avec cette belle affiche collée au fronton du Palais, de Jean-Paul Belmondo et Anna Karina qui s’embrassent fougeusement. Ce soir les hostilités s' ouvriront avec la projection en Compétition d’Everybody Knows (Todos Lo Saben), le nouveau film d’Asghar Farhadi  très attendu et que plusieurs cinéma projeteront juste après la retransmission de la cérémonie  avant une sortie du 9 Mai... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 mai 2018

Il est avantageux d'avoir où aller : Emmanuel Carrère, formidable raconteur des vies humaines

            " L'espace d'un instant, j'ai cessé de me voir moi en train de m'empêtrer et de chercher en vain la bonne place, je l'ai vue, elle, et je suis- finalement, mais vraiment finalement, il m'a fallu du temps- d'accord avec Frédéric Mitterrand que j'avais appelé la veille du rendez vous et qui avec sa voix à lui, vous la connaissez, m'avait dit: " tu verras, elle n'est pas décevante". Si Emmanuel Carrère  a abandonné  depuis plusieurs années le genre littéraire romanesque, il... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 mai 2018

The Third Murder : Kore-eda s’aventure dans le film du procès

  Après TEL PÈRE, TEL FILS, NOTRE PETITE SOEUR et APRÈS LA TEMPÊTE,  "The Third Murder", le nouveau film de Kore-Eda Hirokazu, sorti le 11 avril  dernier en salles. Le cinéaste japonais, un des plus reconnus internationalement, décide de  quitter son  genre habituel- le drame intimiste familial-  pour aller du coté d'un registre différent,  le  thriller judiciaire    Le réalisateur-scénariste Hirokazu Kore-eda s’aventure pour la première fois dans le genre  avec pas mal... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 12:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mai 2018

Les meilleurs films de notre vie : '8 ½' le chef d'oeuvre aux multiples interprétations de Fellini

"Le labyrinthe tortueux, changeant, fluide des souvenirs, des rêves, des sensations, un enchevêtrement inextricable de quotidien, de mémoire, d'imagination, de sentiments, de faits qui ont eu lieu il y a longtemps et qui vivent avec ceux qui ont lieu à présent, qui se confondent entre nostalgie et pressentiment, le temps qui s'arrête, magmatique, et tu ne sais plus qui tu es, ou qui tu étais, et où va ta vie, qui semble n'être qu'un long demi-sommeil sans aucun sens." (Federico Fellini) 8 1/2 : derrière un titre mystérieux se... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 mai 2018

Interview : Rencontre exclusive avec la romancière Dominique Sylvain, autour de son polar "Les Infidèles"

  À l’occasion de la sortie de son roman "Les Infidèles", paru aux éditions Viviane Hamy en février dernier, Dominique Sylvain était présente  lors du derniers Quais du polar parmi les auteurs invités . Dominique Sylvain  est une romancière  qui s’est nettement imposée parmi nos auteurs de polar hexagonal depuis "Passage du désir," lauréat du prix du roman policier des lectrices de la revue "Elle "en 2004. Avec ces "Infidèles", Dominique Sylvain tisse un roman policier particulièrement sombre... [Lire la suite]
06 mai 2018

Pablo Escobar de l'intime à l'infame

Pablo Escobar n'en finit pas de fasciner les cinéastes du monde entier:  l'un des plus grand narcotrafiquant  de notre époque est devenu qu'on le veuille ou non, une sorte de star mondiale que la télé (la série Narcos par exemple )  ou l'opinion publique aurait tendance  à sacraliser .  Le long-métrage  sorti au cinéma le 18 AVRIL 2018 est basé sur l'ouvrage de la journaliste Virginia Vallejo qui eut une relation avec celui qu'on surnommait El Patrón."Pablo je t’aime, Escobar je te hais" ( paru... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 mai 2018

Concours - Monsieur Je-sais-tout : 5 livres tirés du film à gagner

  Le nouveau film de Stéphan Archinard et François Prévôt-Leygonie, Monsieur Je-sais-tout, adapté du roman éponyme de Alain Gillot, sort ce mercredi 9 mai au cinéma. C'est  l'occasion de retrouver  Arnaud Ducret, émouvant dans ce qui est incontestablement  son rôle le plus sensible, et Max Baissette de Malglaive, jeune acteur bouleversant de justesse, dans le rôle d’un ado autiste atteint du syndrome d'Asperger. Vincent, un homme solitaire, blessé par l’existence, voit débarquer dans sa vie son neveu,... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
05 mai 2018

Gainsbourg confidentiel, un spectacle intime auquel on souhaite longue vie !

Quelle jolie découverte que celle du trio des Musiciens Associés, admiré de tous nos yeux et de toutes nos oreilles à l'occasion de son passage furtif au Théâtre de l'Archipel. Un décor intime qui se prêtait parfaitement à une autre découverte, celle d'un Gainsbourg avant Gainsbarre, d'un artiste complet à l'immense talent et répertoire bien plus étendu que nous nous l'imaginions...                                        ... [Lire la suite]
05 mai 2018

Le Monde de Lucrèce : Le Petit Nicolas revient...version fille et 2018 !!

« Il faut absolument qu’ils comprennent que je ne suis plus une enfant qui rigole quand on la chatouille. Je suis une a-do-les-cente. Quatre syllabes qui vont me coller à la peau pendant au moins cinq ans. Ma mère dit toujours que c’est l’âge ingrat. Victor ajoute que c’est aussi l’époque moche. » Quand Anne-Goscinny, qui malgré tout son talent en tant que romancière adulte,  a parfois du mal à se démarquer de son génie de père s'essaie pour la première fois au roman jeunesse, on ne peut s’empêcher de faire la... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 mai 2018

BD: Je vais rester un récit de deuil étonnant de Lewis Trondheim

 Fabienne et Roland ont prévu de passer une semaine de vacances à Palavas. Main dans la main, le couple marche tranquillement, le sourire aux lèvres. Une bourrasque de vent sème la panique. Les parasols s’envolent, les grains de sable se nichent dans les yeux, les ballons gonflables des enfants roulent à toute allure. Amusée, Fabienne cherche son homme des yeux et découvrent, effarée, que le pire est arrivé. Des le lendemains les journaux titreront relayeront la nouvelle du vacancier décapité par un auvent. ... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,