10 septembre 2011

le coup de griffe du samedi: very bad cops

 Je n'ai jamais compris pourquoi certaines comédies américaines complètement débiles et lourdingues se trouvent être encensées par une partie de la critique, et généralement, la critique trés intello (des "Cahiers du cinéma" à "Libération"), les mêmes qui tirent à boulet rouge sur des comédies françaises guère plus honteuses au demeurant :  je pense notamment à ceux des frères Farelly ( Dumb and Dumber et autres conneries avec Jim Carrey) ou bien alors les films réalisés par un certain Adam Mac Kay, auteur notamment de ce... [Lire la suite]

09 septembre 2011

La ronde des innocents: un frère et passe

Si j'ai l'habitude de défendre assez ardemment la chanson et le cinéma français, par rapport à la production étrangère, et notamment anglo/ saxonne j'avoue  trouver  généralement que les romans français, tous genre confondus, n'arrivent pas à la cheville des romans étrangers, et là encore, particulièrement des américains. Et malheureusement, ce n'est pas le Prix du meilleur polar Point à laquelle je participe cette année qui va me faire changer d'avis. En effet, sur les 9 titres composant cette sélection, un seul était... [Lire la suite]
08 septembre 2011

Sex@mour: un sociologue nous dévoile la nouvelle carte du tendre

Autre lecture de cet été (j'en viens bientôt à bout, je vous rassure, vu que la rentrée est commencée depuis déjà plusieurs jours, on va quand même pas ressasser l'été trop longtemps), et encore une lecture plutot sérieuse en apparence, même si le fond reste plus en adéquation avec les thématiques estivales que le précédent livre chroniqué ici. Si je vous dis que je vais vous parler d'un bouquin écrit par un sociologue, vous pouvez prendre vos jambes à vos cou, mais si je vous dis que c'est Jean Claude Kaufmann qui l'a écrit et que... [Lire la suite]
07 septembre 2011

The social Network: Facebook mon ami

The social network , le dernier film de David- "Seven"- Fincher a fait, dès sa sortie cinéma en octobre 2010,  une unanimité assez incontestable: de trés nombreux critiques l'ont carrément classé parmi leurs films préférés de l'année et de nombreux blogeurs l'ont également encensés comme il se soit. Il me tardait donc de savoir comment ce récit de 2 heures autour du créateur de Facebook, Mark  Zuckerberg pouvait passionner même ceux qui ne sont pas a priori  toqués des réseaux sociaux (je parle là plus des... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:19 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 septembre 2011

Au revoir, Monsieur Schmoll!!!

Hier soir, Eddy Mitchell a donné à l'Olympia  son dernier concert de sa série de 3 dates. Et cela est un petit évènement car, comme il l'a proclamé à corps et à cri depuis deux ans maintenant, il donnait le dernier concert de sa toute dernière tournée, et il ya donc fort à parier que nous ne reverrons plus jamais Monsieur Eddy sur une scène. Heureusement, j'ai eu l'occasion d'assister à cette tournée en allant le voir à Lyon dans la Halle tony Garnier en novembre dernier, et je pourrais donc dire que j'ai vu ce monstre sacré de... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 septembre 2011

En plein coeur, quand le sexe et la mort ne font qu'un

Je vous l'ai déjà dit: concernant mes goûts culturels, j'ai quand même une légère tendance au masochisme. Je m'explique : au lieu d'être attiré par les oeuvres solaires et gaies, j'ai une propension naturelle à aller vers le noir et le glauque. Par exemple, quoi de plus léger comme roman à emmener sur les plages de Bretagne cet été qu'un récit, largement autobiographique, d'un hollandais de 35 ans, Stinj, dont la femme, Carmen, même âge, meurt à petits feux d'un cancer du sein, alors que lui, tout en la soutenant fortement dans cette... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 septembre 2011

Qui veut faire plaisir à un enfant? ( concours inside)

Si, hier, je n'ai pas eu envie de faire ma catégorie habituelle du samedi, rassurez vous, pour ce dimanche, je garde mes bonnes habitudes, en organisant mon petit concours hebdomadaire lié à la culture. Cela dit, la culture dont je vous parlerai aujourd'hui ne cible qu'une partie de la population, de ceux qui n'ont pas de problème de dernier tiers des impots à payer ou de la toiture de la maison à changer...   Et catégorie particulièrement ciblée demain, rentrée scolaire oblige. Je veux évidemment parler des enfants,... [Lire la suite]
03 septembre 2011

Zoom sur les peintres bretons

Allez, exceptionnellement pour  ce samedi de rentrée, je n'ai pas envie d'alller casser du sucre sur le dos de ces pauvres cinéastes ou acteurs. Ravalons notre fiel et au contraire, mettons  en avant une catégorie d'artistes que je n'ai pas eu l'occasion de défendre jusqu'à maintenant dans ce blog: :je veux parler des peintres. Mais pas question pour le moment de parler de Picasso ou Cézanne, je le ferais uniquement si je vais voir l'expo prévue prochainement au Grand Palais et qui  me fait effectivement  bien... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 septembre 2011

L'art de séduire n'a pas séduit les foules

Si, avec ma chronique de mercredi dernier, je me suis arreté sur un des succès de cet été, Case Départ, certains autres films français  sortis cet été n'ont pas connu la même chance. Parmi ces films, j'ai eu l'occasion d'en voir un, L'art de séduire, sorti à la fin juillet, et qui est passé totalement inaperçu. J'aurais tant voulu aimer ce film pour plusieurs raisons : -1. parce qu'il n'a pas bénéficié d'une sortie médiatique, sans aucune télé ni article de presse l'accompagnant. 2. car le réalisateur ( qui est venu présenter... [Lire la suite]
01 septembre 2011

Les biens aimés : les histoires d'amour finissent mal en.... chansons

J'ai déja crié ici même mon admiration pour le talent d'auteur/ compositeur d'Alex Beaupain, et surtout le bénéfice qu'il a su tirer de sa rencontre avec le cinéaste Christophe Honoré, en nous livrant des Chansons d'Amour absolument magnifiques.  Enfin, pour être tout à fait clair, si les chansons en elle même m'avaient tant emportées, j'étais quand même sorti du cinéma pas à 100% emballé par le film, car je trouvais que certaines scènes non chantées sonnaient faux et nuisaient à la cohérence du film, notamment à cause du jeu si... [Lire la suite]