23 février 2013

Non merci, je n'honorerais personne!!

Après  une Rue Mandar de triste mémoire, je vais finir par me dire que les films français ne devraient pas trop s'aventurer sur les chemins de la chronique familiale. Car ce coup ci, c'est le film "Tu honoreras ta mère et ta mère" que j'ai eu la chance de voir grâce à une invitation salles que j'ai vu et qui m'a laissé plus que dubitatif... Et pourtant je partais au cinéma avec des a priori postifis, j'avais mme inclus le film dans ma sélection du 6 février dernier, c'est dire à quel point j'attendais beaucoup de ce film^, dont... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:47 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 février 2013

Yok Yok, promenade en foret

Etienne Delessert est un illustrateur jeunesse à l'univers foisonnant et fantastique, et son site peut donner une étendue de son univers. Dans sa dernière publication jeunesse à ce jour, Yok Yok, promenade en fôret, (Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, 2013), il nous invite à découvrir une forêt mystérieuse et secrète. Avec ses amies Noire la Souris et Josée la Chenille, Yok-Yok entraîne ses amis Noire la Souris et Josée la Chenille dans une grande forêt dans laquelle tout le monde parle et se parle : le vent dans les branches de... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 février 2013

Parlez vous le Gabin??

Allez, en ce jour de fête du cinéma français, je vais vous parler d'un des acteurs de légende du french cinema, qui continue à bercer des générations de cinéphiles, même plusieurs décennies après sa mort. Cet acteur, c'est l'immense Jean Gabin, à qui le journaliste Philippe Durant rend un vibrant hommage à travers un ouvrage original paru en novembre dernier aux Editions du Nouveau Monde, et qui s'appelle Le Petit Gabin illustré par l'exemple. Philippe Durant est un journaliste spécialiste du cinéma français des années 60 70, et de... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 09:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 février 2013

Cérémonie des Césars 2013 : Mes favoris et pronostics

Ce soir, grosse catastrophe mondiale pour le ciné- phil que je suis !!! Je ne pourrais en effet pas assister, pour la première fois depuis très longtemps, à la traditionnelle cérémonie des césars, puisqu'au même moment, je serais au concert d'un chanteur français bien connu ( je vous laisse le suspens intense jusqu'à la rédaction du compte rendu dudit concert). Bref, je ne pourrais assister aux remerciements proférés dans sa barbe par un ingénieur du son imberbe (sic), aux éternelles blagues d'Antoines de Caunes qui vont se heurter... [Lire la suite]
21 février 2013

Des hommes sans loi : le classissisme a du bon

2012 sera pour moi à marquer d'une pierre blanche : je crois que c'est bien la première année que je vais réussir à visionner pratiquement l'ensemble des films présentés à Cannes en sélection officielle. En effet, tous ceux que j'ai ratés en salles, j'arrive à les voir grace aux si sympathiques distributeurs qui m'envoient les DVD tests. Et c'est ainsi que grace à Métropolitan, et surtout grace à Cinétrafic qui m'a envoyé ( dans le cadre de l'opération un dvd contre une chronique), le DVD  ( qui est sorti le 16 janvier... [Lire la suite]
21 février 2013

L'impro,du travail de pro!!!

Lors des (très) nombreux spectacles que j'ai eu l'occasion de voir lorsque j'étais à Paris, il m'était arrivé d'asssiter à un certain nombre de spectacles d'improvisations, et notamment des matches d'improvisation, compétitions souvent ludiques et inventives (et en même temps assez codifiées) autour de l'improvisation.  L'improvisation, c'est quand même la base du travail de comédien, celui qui nourrit sa puissance créatrice et de spontanéité, et j'avoue avoir toujours été bluffé dans quelques spectacles que ce soient, par les... [Lire la suite]

20 février 2013

Résulats concours des Abeilles et des hommes

Le film est sorti ce mercredi, donc je ne perds pas un instant avant de tirer au sort le nom des gagnants  de mon concours Des abeilles et des hommes: Comme j'ai l'impression qu'un concours sur deux est relayé un peu partout sur la toile, celui ci a eu la chance d'en faire partie  et je me suis donc retrouvé avec 965 participations validées.  Bref encore du boulot pour Randoizer et celui ci a donc donné le nom des 5 heureux gagnants qui iront voir le film en salles : There were 22 items in your list. Here they are in... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 12:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
20 février 2013

Une sélection ciné exigeante et engagée!!

Cette semaine, je fais un peu le contraire de la semaine passée : aucun blockbuster ni films populaires, mais au contraire, trois films exigeants, engagés et venant d'horizons cinématographiques plutôt peu usités. D'ailleurs, toujours aucun film français à l'horizon, moi le grand défenseur du cinoche hexagonal, que m'arrive t-il? Quoiqu'il en soit, voici les 3 films en question : 1.Syngue Sabour,  Pierre de Patience : Le pitch : Au pied des montagnes de Kaboul, un héros de guerre gît dans le coma ; sa jeune femme à son chevet... [Lire la suite]
19 février 2013

Moi et toi, de Niccolò Ammaniti

On continue ( et on finit) sur la lancée de ma journée italienne avec maintenant, après le cinéma et la musique,  un roman d'un auteur italien que je ne connaissais  guèreet que j'ai découvert gràace à son dernier livre, Moi et toi que les éditions Laffont m'ont fait découvrir récemment. Pourtant , Niccolò Ammaniti  est un auteur reconnu en Italie, avec plusieurs de ses romans  comme Branchies adapté au cinéma, de même que l’une de ses nouvelles, « Seratina », extraite du recueil Dernier Réveillon, interprétée... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 février 2013

Ludivico Einaudi, le réveur incandescent

A  quelques jours des élections très importantes de ce week end, je consacre sur mon blog ma journée à l'Italie. Et après ma chronique,  à l'aube, du dessin animé 100 % italien Pinocchio, je vais vous parler d'un autre  légende transalpine,  Ludivico Einaudi, musicien de son état, même si une fois de plus, c'est par son lien avec le cinéma que je vais vous en parler. Car, comme beaucoup de cinéphiles je pense, j'ai découvert Ludivico Einaudi grâce au film le plus connu de 2011, je veux évidemment parler... [Lire la suite]