29 avril 2011

Le discours d'un roi, le film aux 4 oscars

Le discours d'un roi du Britannique Tom Hooper a régné en monarque absolu sur le palmarès des 83e Oscars de mars dernier .  Archi-favori avec 12 nominations, le film britannique de Tom Hooper sur la lutte que mena le roi George VI pour surmonter son bégaiement à l'aube de la Seconde Guerre mondiale, a fait main basse sur quatre récompenses majeures : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur pour Colin Firth et meilleur scénario original. Voici typiquement le genre de film dont la vision à l'écran transcende son... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 avril 2011

La fenetre panoramique richard yates vs les noces rebelles

1. La Fenetre panoramique, le roman de Richard Yates : April et Franck forment un jeune couple avec deux enfants sans histoire, bien sous tout rapport selon l'agent immobilier qui leur a trouvé un pavillon moderne dans une banlieue new-yorkaise. Mais par La fenêtre panoramique de leur maison, on réalise vite que sous le vernis des apparences, leur face à face est en train de tourner au cauchemar. Entraînés dans une vie et un univers petit-bourgeois qu'ils ont toujours rejeté, nos deux héros tentent de se débattre, cherchent une issue... [Lire la suite]
28 avril 2011

It' s a free world, Loach du coté des méchants

Angie se fait virer d'une agence de recrutement pour mauvaise conduite en public. Elle fait alors équipe avec sa colocataire, Rose, pour ouvrir une agence dans leur cuisine. Avec tous ces immigrants en quête de travail, les opportunités sont considérables, particulièrement pour deux jeunes femmes en phase avec leur temps.  Inconditionnel du cinéma social anglais et de loach en particulier ( et notamment  My name is joe, Just a kiss, sweet sixteen notamment), j'avoue ma relative déception à la vision de  cet opus sorti... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 avril 2011

Tombée sur la tete, roman de Leslie Bedos

  Leslie Bedos, connue essentiellement pour être la fille de Guy ( et accessoirement  la soeur de Nicolas) a également fait des chroniques radiophoniques et télévisuelles. Elle s'était déja essayé à l'écriture avec la Gauchère, receuil de nouvelles, qui pouvait séduire par son ton et son humour singulier. Ici, avec Tombée sur la tete, son premier roman, Leslie Bedos nous raconte l'histoire de Léna, femme fragile qui voit remonter à la surface toutes ses blessures d'enfance, mais ne confirme pas les espoirs placée en elle. ... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 avril 2011

ténébreuses, de karin altevgen

   L'histoire en deux mots : Un écrivain nobélisé est enfermé dans une maison médicalisée, face à ses tragédies du passé.   La critique :Tout d'abord, ce livre n'est pas ce qu'on appelle un thriller, malgré l'annotation sur la couverture : pas de meurtres ou de flingues, . mais un suspense psychologique intense qui va crescendo au fil des pages. Karin ALVTEGEN est un écrivain suédois mais la Suède est peu présente dans l'intrigue, on ne trouve pas ou peu de descriptions de paysages ou de la vie en Suède. L'intrigue... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 avril 2011

sex friends, comédie d'Ivan Reitman

Entre "Sex Friends", il faut respecter quelques règles de base : Ne jamais s'offrir de cadeaux. Ne pas dîner en tête à tête. Accepter la concurrence. Oublier le mot "chéri(e)". Toujours partir avant le petit-déjeuner. Et surtout, ne jamais tomber amoureux ! Est-ce bien clair pour Emma et Adam ? Les cinéphiles vouent un véritable culte à Ivan Reitman depuis 15 ans, et depuis ce chef d'oeuvre de comédie et d'inventivité qu'était Un jour sans fin avec Bill Muray, comédie souvent imitée depuis, mais  jamais égalée.Les mêmes ont... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

26 avril 2011

L'étrangère, film de Feo Aladag

  Il y a des films charmants que l’on voit sans déplaisir, mais qu’on oublie aussitôt sortis de la salle de ciné, et puis il y a  ceux qui nous dérangent, nous interpellent, et nous restent en mémoire  des semaines après sa vision. L’étrangère, premier film d’une actrice allemande, Féo Aladag, sorti mercredi dans les salles françaises après avoir été couronné de récompenses dans divers festivals du monde entier, fait incontestablement partie de la seconde catégorie. L’étrangère du film, c’est Umay, une jeune turque qui ne sent... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 avril 2011

SEUL LE SILENCE, polar de RJ Ellory

Une série de viols et de meurtres de fillettes, commis sur une trentaine d'années, au fin fond du sud des Etats-Unis. Joseph Vaughan, qui avait tout juste 12 ans, l'été 1939, quand tout a commencé et qui, devenu écrivain, va consumer sa vie à tenter d'élucider le mystère, raconte par le menu. LE meilleur thriller que j'ai lu depuis longtemps ! Une fois ouvert, tu ne le lâches plus , absorbé aussi bien par la vie de Joseph Vaughan pleine de rebondissements que par cette série de meurtres de petites filles jamais élucidées et qui le... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 avril 2011

De l'autre coté de Fatih Akin

Nejat Aksu est un professeur universitaire de littérature allemande à Hambourg. À Brême, son père, Ali, veuf depuis pratiquement la naissance de son fils, propose un jour à Yeter, une prostituée d'origine kurde dont il est le client, de la rémunérer pour vivre avec lui et combler sa solitude affective. Il la présente à son fils lors d'un repas. À la suite d'une ivresse, Ali gifle sa nouvelle compagne qui décède accidentellement dans sa chute. Nejat, qui dès lors rejette son père condamné à la prison, décide de retrouver la fille de... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 avril 2011

quai d'orsay, quand la politique s'invite dans la bd

Le jeune Arthur Vlaminck est embauché en tant que chargé du "langage" par le ministre des Affaires étrangères Alexandre Taillard de Worms. En clair, il doit écrire les discours du ministre ! Mais encore faut-il se faire une place entre le directeur du cabinet et les conseillers qui gravitent dans un Quai d'Orsay où le stress, l'ambition et les coups fourrés  sont monnaie courante. Même si je n'avais pas su, avant d'ouvrir les premières pages de cette BD, que son scénariste, Abel Lanzac, avait travaillé comme conseiller pour... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,