25 octobre 2012

Télégaucho : le retour très attendu de Michel Leclerc!!!

Depuis J'invente rien et surtout le nom des gens, lorsqu'on donne le nom de Michel Leclerc, on ne pense pluss forcément au PDG d'une grande chaine de supermarché, mais bien à un cinéaste français qui a imposé un style à part dans le paysage un peu sinistré de la comédie française. Le nom des gens a été un des gros succès surprise de 2010, et pour moi carrément mon film préféré de cette année là. C'est pour cela que j'attends avec une folle impatience le tout nouveau film de ce réalisateur (dont la compagne Baya Kasmi ne semble plus... [Lire la suite]

24 octobre 2012

Une sélection cinéma remplie d'amour!!!

Retour à la normale cette semaine dans ma sélection ciné : 3 films francophones au programme, mais si possible dans 3 genres totalement différents, comme j'aime bien le faire habituellement, tant je suis quand même plutôt éclectique dans mes gouts. En premier lieu, forcément, je ne pourrais pas passer à coté d'un des films les plus attendus de cette fin d'année pour les cinéphiles, la Palme d'or du dernier festival de Cannes : 1. Amour  Georges et Anne sont octogénaires, ce sont des gens cultivés, professeurs de musique à la... [Lire la suite]
23 octobre 2012

Ces quelques heures de printemps m'ont bouleversé....

Il va falloir que je sois diablement convaincant pour vous inciter, comme j'ai vraiment envie de le faire par ce présent billet, à aller voir en salles (si certaines d'entre elles le passent encore au moment de la parution de ce billet) un film dont le thème principal est le suicide assisté.  La promotion de "Quelques heures de printemps", le dernier film de Stéphane Brizé (le réalisateur du magnifique "je ne suis pas là pour être aimé")  a effectivement beaucoup tourné autour de ce sujet de société essentiel, on a même su... [Lire la suite]
22 octobre 2012

Le retour de maya l'abeille en DVD

Non, Maya l'abeille n'est pas qu'un simple générique qu'on se balance dans tous les "blind test" à chaque fin de soirée entre copains de la génération des années 80. C'est aussi et surtout un personnage de dessins animés star durant les années 80, dessin animé que tous les enfants de cette génération, dont ma pomme, évidemment, ont forcément vus au moins une fois dans leur vie... L’histoire de Maya l’Abeille a été écrite par Waldemar Bonsels et publiée en 1912. En 1975, elle a été adaptée en dessins animés sous le titre «... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 octobre 2012

Mon week end avec Ken Loach : 1. La remise du prix Lumière

 Je ne pourrais dire si cela est du au faible nombre existant de blogueurs lyonnais spécialisés dans le cinéma, toujours est-il que le service communication du Festival Lumière m'a vraiment gaté cette année en accèdant à toutes les demandes que j'avais pu faire quelques semaines auparavant. Si je n'ai pu hélas me présenter à tout ce que j'avais désiré (et notamment, excusez du peu, les cérémonies d'ouverture et de clôture), je n'aurais voulu rater pour rien au monde les deux évenements autour du prix Lumière de cette année,... [Lire la suite]
21 octobre 2012

Comme au cinéma, de Hannelore Cayre : justice et 7ème art, même combat?

Pendant toute la lecture de "Comme au cinéma", le tout nouveau roman d'Hannelore Cayre, que j'ai lu grace à  l'opération Masse Critique de Babelio,  je n'ai cessé d'avoir en tête et de la fredonner à haute voix (au grand dam de ma copine) la chanson éponyme d'Alain Delon, une des rares interventions du grand Alain dans le monde de la chanson (certes un peu moins mémorable que son Paroles, Paroles avec la diva Dalida).... Je ne sais si la romancière y a pensé en choisissant le même titre que cette chanson, mais il faut dire... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 octobre 2012

Coffret Indignados: l'indignation selon Tony Gatlif

Tony Gatlif est un artiste et un être humain rare, de par le cinéma qu'il défend et les engagements qu'il soulève. De Latcho Drom à Liberté, son avant dernier film, son cinéma s'est toujours placé du coté des minorités, des opprimés, du coté des faibles qui sont écrasés par la puissance des nantis. Et comme on ne le changera évidemment pas à son âge, c'est le sillon qu'il continue de creuser dans ses deux dernières oeuvres, regroupés dans un même coffret, Indignados, qui parait le 24 octobre prochain édité par Arte Vidéo, et que j'ai... [Lire la suite]
19 octobre 2012

Tom Mc Rae en live: si beau, si folk...

Je tiens à rassurer les mélomanes qui me lisent et qui étaient assez éffarés par mon sectarisme et mom goût quelque peu douteux en matière de musique : non , la varietoche chanson française n'est pas l'unique style musical que j'écoute à longueur de temps...En effet, je suis aussi un grand afficionados de...folk music!!! Bon, je pense que je vous aurasi plus surpris en vous dévoilant mon gout pour le métal ukrainien ou le trip hop, mais le fait est que la folk music a dans l'ensemble bien meilleure presse que la variété francaise... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 octobre 2012

Mon Festival lumière 2012: part one (lundi et mardi)

Un peu d'anglicisme, si vous me le permettez, pour commencer ce premier billet personnalisé sur le festival Lumière, l'évènement cinématographique lyonnais de la semaine, vu qu'une seule expression me vient à l'esprit lorsque je pense à mes premières soirées .. : Shame on me!! En effet, et contrairement à ce que je vous avais prédit, j'ai lamentablement boudé la cérémonie d'ouverture du festival lundi soir, à laquelle pourtant plus de 4000 personnes ont assisté, et ce, alorsque j'avais bien reçu une invitation de la part du... [Lire la suite]
17 octobre 2012

Une sélection ciné en version originale

Une nouvelle fois, je vais, dans le cadre de ma sélection de la semaine, agiter le spectre de mon cher Rudy (je ne m'en lasse pas, faut croire) qui devrait être ravi de mon choix de la semaine. En effet, et ce, pour la première fois depuis bien longtemps ( depuis le début?), je n'ai choisi aucun film français pour figurer dans les 3 de ma sélection: l'offre hexagonale n'était pas pléthorique, et les rares qui y étaient, guère folichons. Bref, voici trois titres bien anglo saxons composé précisement de deux films américains, et un... [Lire la suite]