mardi 17 mai

les invités de mon père, du cinéma francais intelligent

Lucien Paumelle est un homme âgé, fier de son passé de résistant et fort de sa constante droiture. Un dimanche, il réunit sa famille pour leur présenter les sans-papiers qu'il a décidé d'héberger dans son appartement. Ses enfants font alors la connaissance de la petite Sorina et de sa maman, une jeune moldave resplendissante qui vient de signer un mariage blanc avec Lucien... Après un premier film, ceux qui restent, qui m'avait tant bouleversé et enthousiasmé, Anne Le Ny  devait placer haut le curseur pour son second pour ne... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 17 mai

de gaulle à la plage, quand la bd parle de politique avec humour

 Quelques années avant quai d'orsay critique ici même,  sur ce blog, la BD française, moins frileuse que le cinéma ( du moins avant la conquête) et la littérature ( excepté Patrick Rambaut), s'était déja essayé à la chronique des moeurs politiques. ici, le ton est plus fantaitiste et moins réaliste, mais évidemment plus marrant encore. Ferri ,l'habituel comparse de Larcenet pour le retour à la terre, tente l'aventure solo et l'essai est pleinement accompli : En effet, De Gaulle à la plage est un petit chef d'oeuvre d'humour... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 16 mai

Copacabana, Oostende ou Rio c'est (presque) pareil

Inconséquente et joviale, Babou ne s’est jamais souciée de réussite sociale. Elle décide pourtant de rentrer dans le droit chemin quand elle découvre que sa fille a trop honte d’elle pour l’inviter à son mariage. Piquée au vif dans son amour maternel, Babou se résout à vendre des appartements en multipropriété à Ostende, en plein hiver. Dans l’étrangeté de cette station balnéaire hors saison, elle pourrait être tentée de se laisser vivre. Mais Babou s’accroche, bien décidée à regagner l’estime de sa fille et à lui offrir un cadeau de... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 16 mai

Dollorella, un OVNI d'un romancier à part

Lorsqu’on commence Dollarella,  et avant même  d’attaquer le roman proprement dit, plusieurs préfaces  signés par  l’auteur et d’un ami écrivain de l’auteur  qui nous précisent le contexte général de l’ouvrage. Ces pages nous apprennent alors que l’on a affaire  à un « thriller politico-narco-économique » écrit par une personne souffrant d’une pathologie mentale : la schizophrénie. Ces mises en garde aiguisent évidemment la curiosité et peuvent aussi éveiller quelques inquiétudes quant à... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 15 mai

Le code a changé : c'est pas grave on ira ailleurs

Un dîner, c'est la dictature de l'apparence : on se fait beau, on rit, on raconte, on frime, on partage souvenirs et projets. Les angoisses sont cachées sous l'humour et les chagrins étouffés par les éclats de rire. Et pour quelques heures on y croit ! C'est ça le principal.Si on a le bon code et que l'on respecte les autres, cordialité, hypocrisie, bonne humeur, on risque de passer une bonne soirée... Mais les masques tombent dès le chemin du retour. Bon, avec ce résumé qui n'en est pas vraiment un, on voit ce qu'on voulu faire... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 15 mai

Double faute, de Lionel Shriver :jeu, set et match

Willy est tenniswoman professionnelle, en pleine ascension. Le tennis est sa passion, son obsession, sa seule raison de vivre.Un jour, elle croise Eric sur un cours, à Riverside Park, New York, tennis semi professionnel talentueux mais dilettante . L’amour entre eux sera une rencontre aussi tennistique qu'amoureuse. Des premiers échanges aux revers.Si personnellement, je suis un grand passionné de tennis ( et pas que devant ma TV je précise), et si la description de l'univers de ce milieu a réussi à me captiver, je serais un peu plus... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 14 mai

Vicky, Christina, Barcelona, quand Woody s'amusait à Barcelone

A l'heure où cette chronique paraitra (elle a été écrite à sa sortie en salles), Monsieur Allen aura déjà tourné 3 autres films, et surtout aura monté les marches du festival de Cannes 2011 avec Midnight in Paris, sa vision de Paris  avec notre  Carlita. 3 ans auparavant, Woody avait déja fait sensation avec ce film tourné en Espagne, un de ses meilleurs des 10 dernières années, avec Match Point. Comme Monsieur Allen sort un nouvel film tous les ans, il est de bon ton de qualifier l'opus  de l'année de "bon" ou... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 14 mai

Les brumes du passé, un polar à Cuba

Un ancien inspecteur de police, maintenant acheteur de livres anciens qui les revend à prix d'or tombe sur une bibliothèque oubliée depuis 40 ans qu'un mystérieux couple de frère et de soeur gardait caché dans leur magnifique demeure. Mais plus que les trésors littéraires que recèle cette bibliothèque, c'est un mystère de femme disparue il y a 40 ans qui va redonner à Conde l'occasion de replonger dans les enquêtes policières. Les brumes du passé est loin d’être un mauvais polar et possède même quelques atouts non négligeables. En... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 13 mai

un brillant avenir, le roman français à son meilleur

Quand les auteurs français arrêtent de se regarder le nombril pour écrire une saga familiale (dont les anglo-saxons semblent mieux maîtriser les codes), cela donne le magnifique Une vie Française de Jean-Paul Dubois et plus récemment Un brillant avenir de Catherine Cusset. L’écrivain dont j’apprécie tout particulièrement la plume et le sens profond de l’auto-dérision, change totalement de registre dans son dernier roman en nous proposant le portrait tout en nuances d’une femme, Helen, des années 40 à nos jours. Construisant... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 13 mai

tête de turc : Pascal Elbé tente le drame choral social

Un geste, et tout bascule. Un adolescent de 14 ans, un médecin urgentiste, un flic en quête de vengeance, une mère qui se bat pour les siens, un homme anéanti par la mort de sa femme voient leurs destins désormais liés. Alors que le médecin passe plusieurs jours entre la vie et la mort, les événements s’enchaînent et tous seront entraînés par l’onde de choc. Pour son premier film, le comédien Pascal Elbé  a été trés ambitieux avec un projet loin des films nombrilisto-intimistes qui peuplent le cinéma français. Ici, les... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,