16 janvier 2016

Chouette ou Hibou: un livre jeunesse super chouette!!

    Avouez, il n’y a pas que les enfants qui hésitent entre chameau et dromadaire, entre chouette et hibou mais aussi entre Hollande et Pays-Bas  ou entre clémentine et mandarine. Apprendre à différencier des animaux, des objets, des aliments, des vêtements qui se ressemblent à travers des astuces et des moyens mnémotechniques, c’est bien le propos de ce livre. Ainsi si le hibou et la chouette hululent tous les deux et si leur plumage leur permettent à l’un comme à l’autre de se fondre dans le paysage, le... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 janvier 2016

Une jolie fille comme ça, Alfred Hayes: une belle découverte que ce bijou des années 50

    Quatrième de couverture : Alors qu’il s’échappe de la villa où une fête hollywoodienne bat son plein, un scénariste en vogue aperçoit une jeune femme se jeter dans l'océan en contrebas. L’ayant sauvée d’une noyade assurée, lui qui regarde avec dédain les artifices et la vanité de son milieu ne tardera pourtant pas à vendre son âme, ou plutôt sa liberté, faute de savoir résister à la tentation. S’agit-il pour lui de jouer les héros? ou d'oublier l’ennui et le naufrage de son mariage en se laissant aller à une... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 janvier 2016

Femme au foyer: Madame Bovary en Suisse

  Quatrième de couverture : Anna était une bonne épouse. La plupart du temps. Best-seller aux Etats-Unis, le premier roman de la poétesse américaine Jill Alexander Essbaum renouvelle de manière magistrale la réflexion sur l'identité féminine et la quête de soi. Anna, une Américaine de trente-sept ans, est l'épouse modèle d'un banquier suisse. Femme au foyer, elle se consacre à leurs trois enfants qu'elle élève dans une riche banlieue de Zurich. Une cage dorée très vite gagnée par l'ennui. Incapable de communiquer avec un mari... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 janvier 2016

La vie très privée de Monsieur Sim : Michel Leclerc rate son Coe...

 Même si le cinéma est entré en force dans cette année 2016 qui semble déjà très prometteuse, il reste quelques films de 2015 dont on a pas parlé, et pas forcément hélas que des immenses films- même si il me reste le Lelouch qui m'a enchanté et sur lequel je n'ai pourtant pas encore dit un mot dessus- Parmi ces films, une belle déception vu en avant première début décembre: La vie très privée de Monsieur Sim,  l'adaptation du formidable roman éponyme de Jonathan Coe, un livre que j'avais énormémént aimé, par le... [Lire la suite]
14 janvier 2016

Les Incontournables UGC, c'est jusqu'au 19 janvier

  La 9ème édition des « Incontournables UGC »a commencé hier et dure jusqu'au  19 janvier 2016.A cette occasion, 22 cinémas UGC proposent une sélection de 25 films marquants de l’année passée.Ces films « Incontournables UGC » de l’année 2015, sélectionnés en partenariat avec les rédactions du Figaro, reflètent la diversité de la production cinématographique française et internationale qu’UGC s’attache à mettre en avant tout au long de l’année : des comédies aux drames, du cinéma... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 janvier 2016

No escape: Owen Wilson plongé dans un thriller bourré d'adrénaline!!

 No Escape, sorti en salles à la rentrée dernière et qui vient de sortir en DVD depuis le 6 janvier chez M6 vidéo m'intriguait ne certait ce que par la présence dans le rôle principal d’Owen Wilson peu habitué aux thriller et aux films d'action, tant on a l'habitude de le voir chez Wes Anderson ou des comédies soit chez Woody Allen que dans des rôles dramatiques où il doit courrir, crapahuter dans tous les sens pour tenter de sauver sa peau et celle de sa famille plongée au beau milieu d'un Etat d'Asie- jamais cité, mais il... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 21:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 janvier 2016

Jean Philippe Blondel: les classes préparatoires, OUI; le mariage, NON...

     A  mon grand desespoir, je me suis récemment  rendu compte que je n'étais  pas lu par tout le monde, en tout cas pas par tous les écrivains français :o) car les précieuses recommandations que je leur donne ne sont pas forcément toutes suivies d'effet . En effet, il ya trois ans de cela, j'avais conseillé, à la fin de ma chronique consacrée au romancier Jean Philippe Blondel dont j'avais lu quasiment tous les romans depuis son premier Accès direct à la plage, de se focaliser sur ses écrits plus... [Lire la suite]
14 janvier 2016

Ces six séries vues en 2015 étaient vraiment top..

  Ce mardi, je suis allé faire un tour  à Paris au Forum des Images- superbe endroit au demeurant du côté Showeb spécial séries : la toute premieré convention dédiée au web où les diffuseurs  (TF1, Syfy, OCS ou encore 13ème rue ) nous ont présenté leurs futurs séries évènements avec des extraits, bandes-annonces, promo-reel et diffusion de pilotes en exclusivités mondiales. J'aurais le temps de revenir sur cet évenement et sur les séries qui font le plus envie pour 2016 mais en attendant je voulais... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 janvier 2016

Concours CHORUS: des places de ciné et des goodies du film à gagner!!

  François Delisle est un cinéaste québécois qui défend le cinéma indépendant et personnel. Son sixième film “Chorus”  obtient un succès critique et un immense succès public au Québec et il est le premier à sortir en France, le 20 janvier prochain. Après avoir été sélectionné en compétition officielle pour le festival de Sundance, Chorus qui sort en salles le 20 février prochain, a été  présenté à la Berlinale., Tourné en noir et blanc, cadré avec précision, ce drame est magnifié par la présence de 2... [Lire la suite]
13 janvier 2016

Les 8 salopards : quand Tarantino nous ravit mais nous agace en même temps!

Ce n'est pas parce que j'avais  à ma grande surprise beaucoup aimé le précédent film de Quintine que j'attendais avec une impatience démesurée le nouvel opus du Prix Lumière 2013. En effet ces 8 Salopards », dont j'entends parler depuis longtemps (notamment depuis  cette histoire de fuite d’un scénario qui ira jusqu’à compromettre la gestation du métrage avant que le cinéaste ne retombe sur ses pieds) me disait finalement pas tant que cela : huis clos de 2h50, pas mal d'hémoglobine, des personnages tous plus antipathiques... [Lire la suite]