vendredi 12 juin

Nick Hornby, mariage en dix actes: une thérapie de couple vraiment jubilatoire :

   -"Au fait dans quelles dispositions es tu cette semaine? -Je suis presque certain d'y assister de bout en bout -Plutôt que de rappliquer un quart d'heure avant la fin? -Crois moi il en fallait une sacrée paire dans le pantalon pour oser se montrer la semaine dernière. Et plus l'heure tournait plus elle devait en imposer.. -Donc si cette semaine tu te  présente dès le début, ca montre... - ...que je suis encore plus couillu que la semaine dernière - je vois, en gros quoique tu fasses, ca sera toujours un acte... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 12 juin

Musique: ESPERANZA, le premier single extrait du prochain album d’Yvan le Bolloc’h & ma guitare

On connait l'amour très ancien d'Yvan Le Bolloc’h pour la musique gitane, matérialisée par son groupe 'Ma guitare s’appelle reviens, qu'on avait pu applaudir dans le cadre de leur second spectacle " Faut pas rester là" vu il y a trois ans lors d'un mémorable Off d'Avignon  Très réussi mélange entre One Man Show et la musique, ce spectacle proposait des morceaux de rumba/ flamenca particulièrement entrainants qui donnaient furieusement envie de danser et de taper dans les mains en rythme (enfin pour... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 12 juin

L'ombre de Staline : un thriller politique ambitieux et courageux

Comme "Be Natural, The untold Story of Alice Guy-Blache" dont on a parlé hier en fin de journée, "L'ombre de Staline" devait sortir en salles le 18 mars dernier et fait partie des nombreux longs métrages à avoir vu sa carrière stoppée à cause du confinement. Bonne nouvelle, il fait partie des films qui seront à l'affiche de la réouverture prévue le 22 juin 2020. Du coup, on vous conseille sans hésitation d'aller voir ce film aussi nécessaire que passionnant :   On a commencé à suivre la réalisatrice polonaise... [Lire la suite]
jeudi 11 juin

Elephant Man Pour la 1re fois au cinéma en version restaurée 4K le 22 juin 2020

Pour son 40ème anniversaire, le film de David Lynch a bénéficié d'une restauration intégrale supervisée en 4K.  StudioCanal nous gratifie d'une splendide restauration supervisée . ELEPHANT MAN a été restauré en 4K par Studiocanal sous la supervision de David Lynch en partenariat avec L’Immagine Ritrovata. L'occasion de retrouver sur grand écran la poignante destinée de John Merriclk atteint du syndrome de Protée, qui  a le visage et le corps complètement difformes. Pour son 2e film après Easerehead David Lynch... [Lire la suite]
Posté par poyeto à 23:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 11 juin

Cinéma : BE NATURAL : L'HISTOIRE CACHÉE D'ALICE GUY-BLACHÉ

  Le documentaire de Pamela B. Green « Be Natural, The Untold Story of Alice Guy Blaché » devait sortir en salles le 18 mars dernier et fait ainsi partie des nombreux longs métrages à avoir vu sa carrière stoppée à cause du confinement. Bonne nouvelle, il fait aussi partie des films qui seront à l'affiche de la réouverture prévue le 22 juin 2020 et on vous conseille sans hésitation d'aller voir  ce documentaire aussi nécessaire que passionnant :   “Il n’y a rien dans la production d’un... [Lire la suite]
jeudi 11 juin

L'amie du sous-sol: un roman pour faire frissonner les jeunes de 10 12 ans

   "Letho avait l'impression qu'il devait épauler Alma sans poser trop de questions. Notamment sur sa mystérieuse maladie. Sur son comportement, sa nervosité, ses accès de mauvaise humeur. Ou sur sa mère qui interdisait toute visite. Et surtout sur ce matelas, de l'autre coté de la pièce. Une trappe? Sur quoi ouvrait elle? la veille, Alma n'avait pas répondu. Mais Létho finirait bien par le découvrir.' Le jeune  Létho  commence à s'inquiéter concernant l'absence prolongée de son amie Alma :il faut dire... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 11 juin

Noyade; JP Smith : le polar de l'été 2020?

LA VENGEANCE, UN PLAT QUI SE MANGE FROID?   "Joey espèra qu'ils  n'allaient pas recommencer à se chamailler- pas ici, pas maintenant. Quand il avait demandé à sa mère pourquoi son père se mettait si souvent en colère, elle s'était contentée de lui répondre qu'il traversait une période difficile, que, à cause de la situation économique l'argent commençait à manquer. " J'ai au moins un point commun avec Joey, garçon de 8 ans qui disparaît dans un camp de vacances dans "Noyades", premier roman traduit en francais de... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 06:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 11 juin

Sélection Poche Juin 2020 / Trois romans policiers décapants à dévorer

    Pour notre jeudi polar de la semaine, ce n'est pas un mais trois romans policiers qu'on vous conseille et du très lourd avec trois excellents romans qui viennent de sortir en poche . Une sélection très eclectique et de haute tenue :   1/Surface, Olivier Norek, Pocket ( mars 2020) "Le barrage d'Avalone. Il coupait le lac sur toute la largeur, comme on interrompt poliment une conversation en plein milieu. D'un côté, des milliers de mêtres cubes d'eau se déversaient dans le gouffre intérieur du barrage,... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 11 juin

Les cahiers d'Esther : Tome 5 : histoires de mes 14 ans: Esther et Riad toujours au top !!

La série Les Cahiers d'Esther s'inspire des histoires vraies d'une adolescente. Riad Sattouf a prévu de raconter la vie d'Esther jusqu'à ses 18 ans. Les cahiers d'Esther, ou comment, à partir d'un récit a priori banal d'une enfance d'aujourd'hui, réussir, et uniquement grâce au génie de Sattouf, à engager  une bonne petite réflexion de derrière les fagots autour de la vision du monde vu par un enfant, et de notre réaction face aux angoisses de notre société actuelle. Dans ce tome 5, l'histoire de ses 14... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 10 juin

Critique cinéma : Grand frère de Liang Ming : une Chine subtile et intime

Dans une petite ville au nord de la Chine, près de la frontière avec la Corée du Nord, Gu Xi habite avec son frère, Gu Liang. Fusionnels, le frère et la sœur se débattent pour mener une vie décente, dans une bicoque perdue aux milieux de champs enneigées, en périphérie. Lui est pêcheur, mis au chômage par une marée noire qui a ravagé la région. Elle est femme de chambre, avec un statut migratoire précaire qui l'empêchera bientôt de travailler. D'une façon similaire au sublime Burning de Lee Chang-Dong, remarqué à Cannes en 2018 (et... [Lire la suite]