21 février 2017

Quais du Polar 2017 : Prendre les loups pour des chiens, Hervé le Corre

  "Debout au milieu de la caravane, il pensait à sa main tout à l'heure entre les cuisses de Jessica et il regrettait maintenant de ne pas l'avoir prise là, par terre, pour aller débusquer en elle la douleur et le plaisir qui l'avaient tour à tour fait pleurer et avait tordu son visage de la même façon. Il ne savait pas si elle avait mal de jouir ou si elle jouissait d'avoir mal. » Petit frère sort de  taule, et plonge dans les affaires douteuses de grand frère parti sur un gros coup en Espagne : drogues, garages... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 février 2017

Gaël Faye : Petit pays mais grand roman!!

    «  Allongé sur  le lit, je me remémorais l’image de ce garçon auquel j’avais repris le vélo la veille et la leçon de Donatien sur l’œuvre de Dieu, le don de soi et toutes ces choses atrocement culpabilisantes. Depuis hier, je me sentais égoïste et vaniteux, j’avais honte de cette histoire, j’étais passé de victime à bourreau en voulant  simplement récupérer ce qui m’appartenait »  Avant d’entendre parler dès les premiers jours de la rentrée littéraire d’aout 2016 de ce roman petit Pays... [Lire la suite]
16 février 2017

Quais du polar, 13ème du nom: Noir c'est noir, il y a plein d'espoir !!

Cette année, c'est sûr,  le dernier week end du mois de mars, je n'irais pas au Festival du film policier de Beaune, et du coup, je ne raterais pas comme l’année dernière, et l'année précédentedu reste, la nouvelle édition du  Festival Quais du Polar., une de nos gloires lyonnaises en matière culturelle. J'ai pris ma décision définitive mardi dernier lors de la conférence de presse de la  13ème édition de ce qui comme la  directrice de la manifestation l'a dit d'emblée  "le plus gros évènement autour du... [Lire la suite]
15 février 2017

Lonely child : Pascal Rozé s'interroge sur une période révolue du 20ème siècle

  "Si Amazouz était son fils et s'il l'avait bien adopté, cela expliquait peut-être pourquoi mon grand père avait accepté de me revevoirà Troyes, lui qui avait allegué une obligation de service pour justifier son absence au mariage de mes parents."  1999. Odile Mourtier, figure de l'industrie gantière de Millau, a traversé une grande partie du XXe siècle. Sans enfant, elle a investi une partie de son capital dans la création d'une fondation musicale. Avant de mourir, elle désire risquer sa fortune : Amazouz, un petit... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 février 2017

Découvrons les plus beaux voyages en train

            "Depuis son invention, le chemin de fer est synonyme d'espoir et d'aventure car il rétrécit l'immensité du monde" Je voyage en train depuis de nombreuses années et presque exclusivement en train que ce soit en solo, à deux et avec les enfants. Des quais de gare aux wagons couchette, des paysages à travers la vitre aux histoires entendues à bord, les voyages en train ont toujours nourri mon imaginaire. J'ai rêvé encore plus grand et surtout beaucoup plus loin avec le beau... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 février 2017

Deux enquêtes littéraires qui vont aux sources du mal..

  Un enfant de sang chrétien Edmund Levin et Le Disparu: retour sur deux livres d'enquête d'excellente tenue qui se proposent de revenir sur deux faits divers qui bien que différents les uns des autres de par leurs situations géographiques et leurs chronlogiques, ont finalement quelques points communs qu'on vous détaille de suite : 1.Un enfant de sang chrétien      Edmund Levin   ( Belfond) 'Á trois heures du matin, le 22 juillet 1911, un détachement composé de quelques policiers et de... [Lire la suite]

07 février 2017

Les bottes suédoises : le magnifique roman posthume de Mankell

Cela faisait longtemps que Michel ne lisait plus Henning  Mankell et il le regrette à la lecture du dernier livre de Mankell,  décédé le 5 octobre 2015. Ce romancier incroyable  nous a livré à la dernière rentrée littéraire de septembre un roman testament  formidable, humain profond et une véritable leçon de littérature , Les bottes suédoises dont il nous parle de suite en ce mardi matin :           « On a parlé de la météo de l’automne. Si on avait été au printemps, on... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 février 2017

Voyage à Film City : Melvil Poupaud perdu dans l’empire du milieu

   De ses débuts dans les années 90 ( au  moment même du début de ma cinéphilie) à aujourd'hui, Melvil Poupaud n’aura  cessé de confirmer une filmographie exigeante et sans aucune fausse note; l’acmé de sa carrière  étant sans doute pour sa collaboration avec François Ozon ( le magnifique et sous-estimé le Temps qui reste ) et Xavier Dolan ( ah, Lawrence Anyways)…   Et ses plus récents rôle de l’ami boulet de Virginie Efira dans Victoria  à l’écrivain gaucho un peu has been pris aux... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 février 2017

Cinq excellentes lectures poches pour bien commencer le mois de février

 Vendredi, c'est le jour de la lecture d'après le bien connu site de Vendredi Lecture et nous avons donc ressorti nos 5 meilleures lectures en poche parmi les récentes parutions de fin 2016/ début 2017  idéales pour les prochaines vacances de février qui s'annoncent dès ce soir pour les parisiens et dans 15 jours pour nous les lyonnais: 1.Un an après,  Anne Wiazemsky ( Folio )  « Notre séparation définitive prit plus d'un an, presque deux. Cela fut extrêmement douloureux pour lui comme pour moi, même si... [Lire la suite]
02 février 2017

Une activité respectable: Littérature je vous aime!!

  " J’imagine que j’ai souri, mais je ne sais pas. Je sais seulement que j’ai lu ses livres, dès que j’ai appris à déchiffrer l’alphabet, j’ai exploré chaque recoin du palais qu’elle m’avait construit, je me suis perdue et retrouvée, j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour la satisfaire, la réparer, la récompenser de l’effort immense qu’il avait dû lui falloir pour signifier cela à son premier enfant. J’ai lu. J’ai lu des livres sans cesse, dans une frénésie  panique, en cherchant à rattraper le temps,  à... [Lire la suite]