jeudi 22 février

Corps étranger (critique) : un film sensuel et vénéneux

   Quinze ans après Satin Rouge, qui narrait l’histoire d’une femme trouvant la libération à travers la danse, la réalisatrice Raja Amari sonde dans "Corps étranger", sorti hier en salles, la volonté d’émancipation- parfois violente- de jeunes femmes qui viennent de pays où la domination masculine reste prégnante. Elle le fait,  en portant comme elle le faisait du reste dans "Satin rouge", une attention manifeste au rapprochement des corps à travers le désir, et notamment le désir féminin. Film  féministe, Corps... [Lire la suite]