07 octobre 2017

Nos années folles : quand Téchiné déçoit terriblement

  Dans les grosses déceptions cinéma de cette rentrée 2017, figure incontestablement le dernier Téchiné, nos années folles  sorti le 13  septembre 2017, qui  pourtant sur le papier,  avait toutes les cartes en main pour séduire profondément. ON  a toujours  aimé et défendu  le cinéma de Téchiné, ce cinéma plein de romanesque, voire de lyrisme sur des sujets au départ plus terre à terre, du quotidien parfois cruel, voire morbide et, avec son précédent film "Quand on a 17 ans", Téchiné... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 septembre 2016

Keeper, les ogres, Quand on a 17 ans, trois excellents films français en DVD

 Fin août, trois grands films français illustrant la vitalité et la bonne santé du cinéma hexagonal sont sortis..si j'avais déjà parlé de deux  d'entre eux, on en remet une couche et on en profite pour mettre en avant un premier long métrage tout aussi admirable :  1. Les Ogres de Léa Fehner    Sortie chez Warner depuis le 23 août, voilà une oeuvre que j'ai énormément défendu lors de sa sortie en salles tant j'avais ressorti après la projection une vraie claque et être autant bousculé et emporté par... [Lire la suite]
31 août 2016

Concours Quand on a 17 ans : 1 DVD du dernier sublime film de Techiné à gagner!!

   QUAND ON A 17 ANS , qui sort en DVD ce mercredi 31 août a signé cette année  le retour en grâce d’André Téchiné (L’Homme qu’on aimait trop, Les roseaux sauvages). Cette histoire d’amour touchante, co-écrite avec Céline Sciamma (Bandes de filles, Tomboy), est une réflexion profonde sur le passage à l’âge adulte qui nous avait totalement renversé lors de sa sortie en salles . André Téchiné nous démontre  que  les adolescents  peuvent être, sérieux, mais aussi vibrants et responsables, et le fait... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 juillet 2016

Tout de suite maintenant..ou peut-être jamais?

   Voir tout de suite maintenant le jour de sa sortie le 22 juin dernier m'a conforté avec l'impression que le cinéma de Pascal Bonitzer n'est pas fait du tout pour moi; moi qui adore pourtant le cinéma français intelligent et bien écrit, auquel ce long métrage devrait a priori pas mal correspondre.  En effet,  ce scénariste de Téchiné et Rivette, ex critique des Cahiers du cinéma a souvent une excellente presse. On a parfois la désagréable impression au vu de ses films que l'élève Bonitzer semble avoir peu... [Lire la suite]
09 mai 2016

Quand on a 17 ans : Téchiné de retour à son meilleur..

Deux jours tout juste avant l'ouverture de Cannes, dont les films présentés vont comme chaque année emporter tout sur leur passage, j'aimerais revenir sur le dernier grand film français du premier semestre que j'ai pu voir en salles et dont je n'ai pas encore parlé.  Ce film, c'est le dernier André Téchiné, un cinéaste  qu'on avait laissé en 2014 mi figue-mi raisin avec cet homme qu'on aimait trop que Michel avait été un peu seul à défendre ici même et ailleurs.. Il faut dire qu'à part ce film- et le précédent,... [Lire la suite]
10 août 2014

Un film qu'on aimait trop...ou un peu moins?

 Présenté lors du dernier Festival de Cannes en sélection officielle, mais hors compétition, le dernier film d'André Téchiné, "L'homme que l'on aimait trop" , sorti sur nos écrans il y a tout juste un mois, a été, à ma grande surprise, très tièdement acceuilli par la critique; certains festivaliers et surtout journalistes de presse spécialisé n'hésitant pas à comparer ce long métrage à un simple téléfilm sans le moindre intérêt ni point de vue cinématographique. Cet accueil pour le moins tiède est d'autant plus surprenant que... [Lire la suite]
16 juillet 2014

Une sélection ciné qu'on aimait trop

 100% de cinéma français à l'affiche de ma sélection du jour, ca faisait pas mal de temps il me semble... est ce parce que le 14 juillet n'est pas loin derrière nous ou bien est ce parce que le cinéma non hexagonal fait un peu grise mine cette semaine? un peu des deux sans doute... sauf qu'excepté, le premier assez incontournable, même les films français choisis ne semblent pas être des musts véritables... 1.L'homme qu'on aimait trop 1976. Après l’échec de son mariage, Agnès Le Roux rentre d’Afrique et retrouve sa mère,... [Lire la suite]
05 juillet 2014

Concours L'homme qu'on aimait trop, 10 places à gagner

 Parmi les films français présentés lors du dernier Festival de Cannes que j'ai le plus envie de voir, figure incontestablement le nouveau film d'André Téchiné, un cinéaste que j'aie beaucoup, L'homme qu'on aimait trop, avec un bien beau casting (Guillaume Canet, Adèle Haenel, Catherine Deneuve) et qui sort  le 16 juillet  prochain au cinéma. Le film s'inspire des Mémoires de la mère d'Agnès Le Roux, Une femme face à la Mafia, écrites par son fils Jean-Charles, et il relate en fait la fameuse affaire  Agnès Le... [Lire la suite]