mardi 30 janvier

Critique cinéma : Le Bonheur est pour demain : Sy, le bonheur cinématographique existe!

Le bonheur est pour demain, troisième long métrage de Brigitte Sy, raconte l’histoire de Sophie et de sa relation avec Claude qui suite à leur rencontre est incarcéré. Une histoire d’amour à travers une correspondance et des parloirs hebdomadaires assez proche des Mains libres et de l'astragale, ses deux premiers longs métrages. Brigitte Sy qui a longtemps effectué des ateliers de théatre dans les prisons- le personnage joué par Anouk Grinberg dans l'innocent de son fils Louis Garrel- était directement inspirée de son... [Lire la suite]

lundi 03 mai

Focus sur GASPAR NOÉ : Lux Aeterna, l’anti “Nuit Américaine”?

  Ca commence comme une Master class  plutôt sympathique entre deux belles actrices, deux chics filles avec qui on aimerait bien faire copain-copain: j'ai nommé Charlotte Gainsbourg et Béatrice Dalle!!! On le savait déjà, elles le confirment largement :  les deux dames sont drôles, cultivées, respectueuses l’une envers l’autre et avec une foule d’anecdotes de tournages à partager. Mais ce qu'on avait oublié de vous dire, c'est qu elles sont sous l’œil de Gaspar Noé, le metteur en scène du chaos... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 09 mai

Casino d'Hiver: quand Besnehard, l'émouvant agent secret, se dévoile (un peu)...

En lisant "Casino d’hiver", les mémoires de Dominique Besnehard, je me suis aperçu que j'avais au moins un point commun avec cet illustre (ex) agent de star et (ex) découvreur de casting. En effet, comme lui, pendant une bonne partie de ma jeunesse, j'avais une passion équivalente à la sienne pour la culture et en particulier pour le cinéma et le théâtre et surtout, à son instar, je tenais des milliers de fiches sur les acteurs et les actrices avec une longue description de leurs rôles, leurs caractéristiques, leurs points faibles et... [Lire la suite]
mercredi 02 octobre

Que Dalle et c'est déjà beaucoup !!

J'avais  une douzaine d'années lorsque j'ai vu  37.2 le matin quelques années après sa sortie, et même si j'avais été un peu préparé  avant de le prendre en pleine gueule, le personnage de Betty et son histoire d'amour totalement passionnelle avec Zorg m'a marqué des jours et des jours. Rarement je n'avais vu ( à l'époque, et même depuis) une telle incadescence et un tel amour jusqu'au boutisme dans une relation et rarement j'avais vu une actrice épouser à ce point là son rôle au point de se confondre avec elle.... [Lire la suite]