lundi 19 août

Une joie féroce.... et une déception tout aussi féroce pour le nouveau Sorj Chalandon!!

  Pour le moment, on a parlé qu'en bien de la rentrée littéraire, et notamment chez Grasset avec une critique enthousiaste du Yann Moix ( qui fait bien polémique depuis) et du  court récit de la jeune Mathilde Forget, mais malheureusement tous les Grasset ne nous a pas également convaincu dans ces lectures de vacances pré rentrée, c'est notamment le cas du roman " Une joie féroce"  de Sorj Chalandon, un auteur pourtant très reconnu et qu'on aime énormément ... Il a voulu changer de braquet pour cette rentrée 2019 mais... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 12:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 31 octobre

Faire danser les gens : Fred Rister, le petit gars de Malo..qui nous fait du bien !

   " Un morceau de musique serait une parodie d'un acte poétique. Je dis que c'est déjà beaucoup" Si le nom  de Fred Rister ne signifie probablement pas grand chose à la majorité d'entre vous,  les mélodies qui l'a composées ne vous sont forcément pas inconnues puisque c'est lui qui est à l'origine d'un certain nombre de tubes qu'il a co écrites avec son ami David Guetta de  "I Gotta Feeling "(le fameux tube des Black Eyed Peas.) à Gettin’ Over You " en passant par"When Love Takes Over(... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 19 octobre

Et soudain la liberté : le beau roman à deux voix et une ode aux combats des femmes !!

        " Que pouvait elle lui dire? . La défaite l'avait rongé de l'intérieur, son corps s'était vengé. Elle ne le trouvait pas moins séduisant ainsi, mais c'était un fait, il avait changé.Lui même avait blémi face aux miroir. De telles choses arrivaient  donc parfois. C'était insensé." Cinquième roman faisant partie de la sélection des Talents Cultura, « Et soudain, la liberté »  trouve son  originalité  par sa conception : roman écrit à deux voix,  Evelyne Pisier et... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 22 septembre

Un jour tu raconteras cette histoire : un récit profond et bouleversant sur l’amour et la perte.

   " Pour moi, qui n'avais pas de problème de santé-un cœur brisé ne comptait pas- vivre à l'hôpital était étrange. Dans notre merveilleuse maison de Hinsaker Canyon, nous notre musique et notre jardin, les oiseaux, les étoiles, mais je préférais rester à l'hôpital avec Jim plutôt que faire la navette entre ces deux mondes." On connait certainement autant, sinon plus, Joyce Maynard, une des très grandes romancières américaines d'aujourd'hui, pour son histoire d'amour avec J.D Salinger lorsqu'elle avait 19 ans ( une... [Lire la suite]
mercredi 31 août

Trois lectures hors rentrée littéraire 2016

 On va surtout parler des bouquins de la rentrée littéraire, un peu comme tout le monde jusqu'à la fin de l'année, mais de temps en temps il reste quelques livres-essais ou romans sortis quelques mois ou semaines avant qu'on a envie de mettre en avant comme ces trois belles lectures  qu'on vous présente maintenant :   1 L'importun-Aude Le Corff ( Stock) Le titre le nomme ainsi, mais au fait,  est-il si importun ce vieux monsieur qui s'échappe de sa maison de retraite pour revenir dans son ancienne maison où se... [Lire la suite]
mardi 24 mai

Richard Bohringer, Gilles Leroy, Didier Tronchet: des hommes de gout et de tempérament

   Quoi de commun entre un écrivain écorché vif, césar du meilleur acteur en 1986, un écrivain discret lauréat du Goncourt en 2007 et un auteur de BD discret et sensible lauréat de rien du tout à part mon estime personnel? Réponse en trois billets :  1. Quinze rounds- Richard Bohringer ( Flammarion)  « Écrire pour ne dire que des belles choses, les beaux sentiments, les belles personnes, c’est ennuyeux, cher lecteur. Vouliez-vous un livre plein d’amertume ? Où je vous dirais que puisque je ne tourne... [Lire la suite]

mardi 02 juin

L'année du crabe: une BD légère et drôle sur un sujet terrible

A peine un jour après notre très long article sur la BD Le Juge, on reparle neuvième art avec une bande dessinée radicalement différente. L’année du crabe fait partie de cette catégorie d’albums autobiographiques  traitant d’un sujet délicat, qui a certainement servi de catharsis à l’auteur et qui parvient toutefois à être drôle et optimiste et donne un vrai plaisir de lecture au lecteur.  En 2004, Alice a 18 ans. Elle est étudiante en arts appliquées et a plein de certitudes. Sa vie change petit à petit lorsque des... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 17 juin

Le démon du soir, ou la soixantaine rugissante vue par Florence Cestac !!

 Comme je vous l'ai dit samedi dernier  la BD a été à l'honneur tout le week end dans ma ville, et du coup, elle le sera aussi dans les jours qui viennent aussi sur mon blog, un peu plus que d'habitude. Je vous parlerais de ma rencontre  étrange et privilégiée avec les auteurs de la série Murena très prochainement, mais, avant cela, j'aimerais revenir sur un de mes derniers coups de coeur du mois,  une BD qui m'a bien fait rire, alors même que je ne suis pourtant pas à la base le coeur de cible recherché par... [Lire la suite]
dimanche 12 mai

L'hommage intime de Nadine Trintignant à l'immense Alain Corneau

Après Claude Miller et Claude Chabrol, laissez moi vous dire quelques mots sur un autre grand cinéaste français de la même génération, et qui, lui aussi, a disparu à l'aube de ces années 2010. Ce cinéaste, c'est Alain Corneau, le réalisateur de plusieurs chefs d'oeuvre du cinéma fançais de Sueurs Froides à Tous les matins du monde, en passant par Nocturne Indien avec un Jean Hugues Anglade habité ou même le sous estimé et pourtant très bon Le Cousin avec un duo Chabat- Timsit très convaincant en flic et indics.  Et comme pour... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 29 octobre

La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva le mardi.: ouf!!!!.

Sans le concours de Babelio, et de Xo éditions, qui m'ont fait découvrir ce livre (un grand merci à eux et notamment à Hermine), je serais certainement passé à coté de ce premier roman de Rachel Joyce, intitulé La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva le mardi. . En effet, il n'est pas sûr du tout que je me sois arrété sur ce livre au titre un peu trop long pour attirer l'attention (le titre anglais the unlikely pilgrimage of Harold Fry est plus interessant et parlant, pourquoi ne garde t-on pas, comme pour les... [Lire la suite]