jeudi 19 août

LES SORCIÈRES D'AKELARRE, un drame historique follement contemporain sur l'obscurantisme

   Pays basque, 1609. Ana, Katalin et leurs amies sont brusquement arrêtées et accusées d’un crime dont elles ignorent tout : la sorcellerie. Missionné par le roi pour purifier la région, le juge Rosteguy ne doute pas de leur culpabilité. Il veut leur faire avouer tout ce qu’elles savent sur le sabbat, cette cérémonie diabolique au cours de laquelle Lucifer est censé s’accoupler avec ses servantes. Quoi qu’elles disent, on les appelle sorcières. Il ne leur reste plus qu’à le devenir. La semaine prochaine sort le... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 21 juillet

Critique cinéma: Sentimental, la comédie caliente et cinglante pour cet été 2021

  Après des années de vie commune, Julio et Ana traversent une crise dans leur couple.  Jusqu’au soir où Ana décide d'inviter leurs voisins du dessus à dîner, sans prévenir Julio, qui ne les porte pas dans son coeur.  Son grief : le bruit qu'ils font chaque soir lors de leurs ébats déchaînés. Au fil de ce dîner, la routine de Julio et Ana se heurte aux moeurs plus que libérées de leurs voisins : les langues se délient, les secrets se dévoilent et les masques tombent. On n'avait plus trop de nouvelles en... [Lire la suite]
jeudi 15 avril

Revue de trois films vus au Festival du cinéma espagnol de Nantes

Le Festival du Cinéma Espagnol de Nantes  s'est déroulé  en ligne du 25 mars au 4 avril, avant plusieurs rendez-vous  physiques prévus normalement en salles en mai et juin prochain.  Sept longs métrages étaient en lice dans la compétition Fictions.On a eu la chance de voir trois films des sept présentés en sélection,  juste assez pour nous donner un petit aperçu des tendances du cinéma ibérique du moment .. On revient dessus dès à présent  :   1/ Este lado del mundo :David Trueba ... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 26 mars

LE 30E FESTIVAL DU CINEMA ESPAGNOL DE NANTES, c'est maintenant ( et aussi en juin)

    Le festival du cinéma espagnol de Nantes  a démarré hier  jeudi 25 mars, en ligne. L’occasion de découvrir 29 films en VO, de rencontrer des réalisateurs, de célébrer, à distance, les 30 ans de ce rendez-vous. Le Festival 2021 se déroulera ainsi tout d'abord en ligne sur la plateforme Festival Scope. Le public pourra visionner 29 films inédits en France (17 longs et 12 courts-métrages) et des rencontres vidéo avec les réalisateurs et réalisatrices des films en compétition.   Le... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 17 février

Sortie VOD : CROSS THE LINE , un thriller espagnol anxiogène et haletant

  Daniel, un  jeune espagnol qui a veillé sur son père jusqu’à sa mort,  a prévu une fois l'enterrement passé,  de  réaliser un voyage autour du monde pour tenter de  sortir des sentiers balisés de son existence. Mais ce beau projet est battu en brèche la nuit  de son départ, lorsqu' il va faire la  connaissance d’une jeune fille, attachante mais visiblement instable, jeune femme  qui détonne  particulièrement dans son univers lisse. Daniel va des lors se... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 22 octobre

Critique cinéma : Une vie secrète : une belle fresque historique espagnole

 Le 28 octobre prochain sort . UNE VIE SECRETE (La trinchera infinita), une coproduction franco-espagnole  qui a remporté une multitude de prix à travers le monde (Festival de San Sebastian, Torino Film Festival, etc). On a pu le voir en avant première on vous en dit tout le bien qu'on en pense.    Andalousie 1936, la guerre civile fait rage. Tout le conseil municipal d’un petit village est poursuivi par les troupes franquiste. Après avoir assisté à l’arrestation et l’exécution de ses amis,  Higinio... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 14:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 25 septembre

Quelques notes de projection du festival des Reflets du cinéma ibérique et latino américain

    Bagdad le film Brésilien, intéressante mais un peu léger et décousu...     Bagdad adolescente de dix-sept ans s’habille en garçon et passe ses journées à faire  du skate avec ses potes. Bagdad avec ses trois sœurs et sa mère ont crée un gynécée où la vie est douce et tendre. Les hommes de la maison sont un travesti et un gay, serions nous chez Almodovar ? Bagdad et ses skateurs vont rencontrer un groupe de skateuses, les forces en présence s’équilibre et Bagdad va pouvoir accepter sa féminité... ... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 26 juillet

Critiques de films été 2020 spécial cinéma espagnol :Eva en août/ The Goya Murders

 Vendredi dernier, notre long échange avec Rodrigo Sogorayen publié la semaine passée,  nous a permis d'aborder en fin d'interview la difficile condition du cinéma espagnol et le peu de succès que le cinéma ibérique rencontre actuellement . Et pourtant le cinéma espagnol continue de nous donner de ses nouvelles, avec plus ou moins de réussite comme le montre ces deux longs métrages à voir en VOD ou au cinéma pour cette fin juillet/ début août.  1/Eva en août ; Jonás Trueba , au cinéma le 5/08/2020   Eva,... [Lire la suite]
vendredi 24 juillet

Rencontre Cinéma : nos 10 Questions à Rodrigo Sorogoyen pour son film Madre

 On a rencontré la semaine passée à Paris le réalisateur Rodrigo Sorogoyen, dont le beau "Madre" (voir notre chronique ici ) est visible en salles depuis mercredi dernier  . On l'a passé au crible de nos questions et voici ses  passionnantes réponses :       Baz'art : Bonjour Rodrigo.. J'ai cru comprendre qu'il n'y aurait pas eu "Madre", le long  métrage sans "Madre", le court. Pouvez- vous  pour commencer cette interview, nous en dire plus sur ce court métrage que vous avez réalisé... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 19 juillet

Critique : Madre : le virage à 180 ° de Rodrigo Sorogoyen

     Après deux  thrillers particulièrement intense qui  allaient  100 à l'heure et ne laissaient aucun répit à son spectateur -  le terrifiant Que Dios Nos Perdone et l'ébouriffant El Reino,  le réalisateur espagnol Rodrigo Sorogoyen change de direction et déjoue les attentes des spectateurs avec Madre, son nouveau long métrage en salles ce mercredi, bien plus intimiste et contemplatif que ses deux précédents longs métrages. Et le contrepied pris... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,