19 octobre 2017

Coexister : on a foi en Fabrice Eboué!!

     Fabrice Éboué,  j'en dis du bien depuis pratiquement le début de ce blog   :  je suis un de ceux qui ont suivi le Jamel Comédy Club depuis leur première diffusion en 2005, et trés vite, j'ai été fan de l'humour d'Eboué, et dont l'humour tient plus de Coluche ou de Desproges, s'il fallaità tout prix lui trouver une affinité: l'art de dire avec un ton totalement pince sans rire le pire des petites saloperies, avec toujours au fond des yeux la petite pointe de malice et d'humanité qui permet de... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 juillet 2017

Comédie française 2017 (2) : Rock and roll, la grosse fatique de Guillaume Canet

      On continue notre revue de comédies françaises vus en en 2017 avec la nouvelle réalisation de  Guillaume Canet, vue en salles lors de sa sortie en février dernier. Un rockn'roll  que je rattrape au vol sur Baz'art à l'occasion de sa sortie DVD le 27 juin dernier chez Pathé qui a connu plutot un beau succès en salle, après l'échec plutôt injuste d'un Blood Ties son précédent film. Un échec qui aura visiblement été le déclencheur de ce nouveau projet dans lequel Canet se moque de son propre... [Lire la suite]
01 juillet 2017

La comédie française en 2017 ( 1) : Faut pas lui dire : on n'est pas obligés en effet..

 Comme on l'avait fait en 2015, non sans  un certain succès, on va établir un petit panorama des comédies françaises du premier semestre   de 2017 avec un certain nombre de comédies vues récemment en salles ou en DVD. On commence avec une comédie réalisée par un cinéaste belge mais qu'on peut classer dans la comédie française traditionnelle, malheureusement,  aurais je tendance à dire,  vu qu'elle ressemble plus à la moyenne de la production hexagonale que des comédies belges décalées un poil... [Lire la suite]
20 juin 2017

EN DVD : Il a déjà tes yeux, une sympathique comédie familiale à adopter !

        Le comédien Lucien Jean-Baptiste avait connu  en 2009 un très beau succès public et critique avec sa toute première réalisation, "La première étoile", l'histoire d'une famille d'antillais qui découvrait les joies du sport d'hiver : frais, sans prétention,  touchant et très souvent amusant, le film visait juste par son efficacité et sa sympathie affichées. Malheureusement, en allant voir en salles- on était peu nombreux à le faire-  son second long, "30 degrès couleurs", ... [Lire la suite]