jeudi 10 juillet

Map to the stars : les sidérants freaks holywoodiens de David Cronenberg

  Comme je l'avais écrit dans un billet publié au tout début de mon blog, dans lequel je prenais un certain plaisir à bousculer des statues du commandeur du 7ème art, David  Cronenberg, qui a toujours été encensé par la critique et pas mal de gens de ma génération dès qu'il sort un film, fait partie de ces cinéastes avec lesquels j'avais du mal à entrer dans l'univers.  alors même qu'il possède un nombre impressionnants de fans, spectacteurs ou journalistes, j'ai toujours trouvé ses oeuvres également surestimées, et... [Lire la suite]

lundi 16 janvier

Une méthode plus ennuyeuse que dangereuse?

Comme vous le savez désormais, je suis un cinéphile un peu étrange qui n'aime rien moins que prendre le contrepied de la pensée dominante.  Prenons par exemple David Cronenberg qui ne fait pas partie de mes cinéastes préférés, loin de là, alors même qu'il possède un nombre impressionnants de fans, spectacteurs ou journalistes. Tous les films qu'il réalise sont irrémédiablement portés aux nues, alors que de mon côté, je suis assez spectique sur ses films, comme j'en ai déja parlé ici. Comme toute chose a une fin, cette... [Lire la suite]
mercredi 21 décembre

Pour Noël, j'aimerais voir 2 David et un Aki...

Bon, cette semaine, je vais rester plus attendu que la semaine passée, en retenant deux grands cinéastes unanimement reconnu par la critique, et ce, même si j'ai rarement sauté au plafond devant leurs oeuvres. Il s'agit de David Cronenberg et d'Aki Kaurismaki. Et puis, comme on ne refait pas, on va prendre une comédie romantique bien de chez nous, écrit par un novice dans le domaine du cinéma, mais pas dans la littérature, David Foenkinos. 1.La délicatesse: Le pitch: Nathalie a tout pour être heureuse.  La mort accidentelle de... [Lire la suite]
samedi 17 septembre

coup de griffe: Tarantino, Lynch, Cronenberg: un trio surestimé?

Il y a 15 jours de cela, j'ai eu une petite passe d'armes avec un blogeur spécialisé dans le cinéma, Seb du blog Vol au dessus du 7e art . A l'origine, un film que j'aime énormément et qu'il a classé parmi les "10 films les plus nuls de l'histoire du cinéma": Didier d'Alain Chabat , dont je suis fan (du film, comme du type). Après avoir contesté son choix, s'en est suivi un échange de 3 ou 4 mails, de plus en plus virils, mais toujours courtois (quand même, vous l'auriez su si j'étais un odieux personnage). J'ai pris l'iniative de... [Lire la suite]