vendredi 05 novembre

« Les nuits d’amour sont transparentes »: Denis Podalydès raconte son métier avec grâce et style

  « Nous sommes promis à la mort, au regard qui tue. Notre fragilité fait aussi notre force et notre innocence. » Non content d'être l'un des plus grands acteurs de théâtre et de  cinéma du moment,  Denis Podalydès  est également l'un des rares comédiens qui sait relater avec grâce et style  les affres et les coulisses de son métier de comédien. Quelques années après un excellent livre Voix off  il nous le prouve à nouveau en cet automne 2021  avec « Les nuits... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 13 janvier

Rencontre avec le réalisateur Bruno Podalydès pour son film Les 2 Alfred

    Son film, "Les 2 Alfred",  devait sortir normalement dans les salles de cinéma ce mercredi 13 janvier 2021 . Hélas, fermeture des cinéma oblige, il faudra attendre encore un peu avant de voir cette très intelligente et tres savoureuse comédiedans nos salles de cinéma. Qu'à cela nous tienne! On a eu très envie  de vous faire patienter en échangeant avec Bruno Podalydès , son créateur. Il faut dire que ce cinéaste particulièrement brillant et intelligent n'a pas été avare de son temps pour nous faire... [Lire la suite]
mardi 01 décembre

Idée cadeau de Noël :Les fables de La Fontaine magnifiées par Quentin Blake et Denis Podalydès!

  Qui n'a pas appris au moins une fable de la Fontaine, enfant en primaire ? Alors quand la voix de Denis Podalydès, acteur de la comédie française, commence à lire la célèbre fable de La cigale et de la fourmi, c'est un formidable voyage dans notre jeunesse qui nous ait offert par les éditions Arenes avec ce très beau coffret proposé pour les fêtes de fin d'année . Quel plaisir de retrouver Le rat des villes et le rat des champs, Le lièvre et la tortue, La laitière et le pot de... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 20 mai

#PrixAudiolib2019 "Martin Eden" de Jack London lu par Denis Podalydès : une lecture touchée par la grâce

Il y a deux ans, j'avais eu un coup de foudre pour ce roman connu comme le plus autobiographique de Jack London, Martin Eden. Il m'avait complètement bouleversée... Il n'a donc pas fallu me faire prier pour le relire, en audio cette fois, pour le Prix Audiolib. A nouveau, l'émotion était au rendez-vous, soulignée par la magnifique lecture de Denis Podalydès.                                                 ... [Lire la suite]
Posté par Borntobealivre à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 28 juin

Deux résultats de concours ciné en un(billet)!!!

Par ce présent billet, je vais me délester de rien de moins que 20 places de cinéma en une seule fois, !!! Vous avez été bien nombreux à participer à mes concours pour gagner des places de cinéma, surtout Adieu Berthe, mis en ligne pendant 3 jours, ce qui démontre que vous aimez autant aller au cinéma, même pendant des périodes comme la fête du cinéma. Je vais donc dès à présent dévoiler le nom des gagnants des 2 jeux concours, à commencer par le plus ancien:  1. Le jeu la clinique de l'amour Grosse surprise concernant ce... [Lire la suite]
dimanche 24 juin

Adieu Berthe : après la critique, le concours!!!

Alors que mon concours de (plus) grande ampleur La Clinique de l'amour, organisé avec Cinefriends, se termine bientot ( alors même que les critiques qui commencent à sortir ici et là sont très bonnes, ce qui me me rassure sur mon flair),  je vous propose un autre concours avec 10 places à gagner, en lien avec UGC Distribution, pour le film Adieu Berthe, dont je vous ai parlé ici même. Pour ceux qui n'auront pas eu l'occasion de voir le film pendant la fête du cinéma, je vous propose donc de gagner l'une des 5... [Lire la suite]
mardi 19 juin

Adieu Berthe : Mourir à en rire?

Comme la semaine passée, mon billet du mardi va se focaliser sur un film qui sort le lendemain en salles et que j'ai eu également la chance de voir en avant première en présence de son réalisateur. Malheureusement, contrairement à Quand je serais petit, mon billet qui va suivre sera moinse dithyrambique, même si j'aimerais quand même à vous pousser à voir Adieu Berthe ( sous titrée aussi L'enterrement de Mémé), qui, à mon sens n'est seulement qu'à moitié réussi (ce qui n'est déjà pas mal, me diriez vous). Adieu Berthe, c'est le... [Lire la suite]