15 septembre 2018

Marie Desplechin et Claude Ponti nous font replonger en Enfances!

  Pour notre première chronique jeunesse de la rentrée, on a  plongé  toute la famille tout entière  dans ce bel album écrit à 4 mains par Marie Desplechin et Claude Ponti 'Enfances, un bien BEAU LIVRE imaginé par un DUO D'EXCEPTION !   "L'enfance ne s'efface pas. Jamais. Qu'ils s'en souviennent ou pas, tous les hommes et toutes les femmes ressemblent à celui et celle qu'ils ont été quand ils avaient deux, cinq, dix ou douze ans. Leur enfance n'a pas disparu, elle s'est transformé avec l'âge, elle... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 mai 2017

Magyd Cherfi entre définitivement dans la catégorie reine

  "Dire que j’écris me gêne, complexe d’ancien pauvre, d’ex-fils-d’immigré, d’épisodique schizophrène car j’suis devenu français. J’ai du mal à écrire car je m’écris et m’écrire c’est saisir une plaie par les deux bouts et l’écarter un peu plus. La plume m’a séparé de mes compagnons d’infortune, tous ces « Mohamed » Avec "Ma part de Gaulois", Magyd Cherfi, connu en tant que parolier du groupe toulousain Zebda ( un groupe que j'avais eu l'immense privilège d'interviewer il y a quelques années) , nous a livré, à la dernière... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 janvier 2017

Revue de BD: Enfants pénibles, Sfar en psychanlyse et histoire du hip hop

Quelques semaines avant le début du Festival d'Angoulème, on a une nouvelle chronique consacrée au  neuvième art  et cette fois ci,  il y est question  de trois belles BD qu'on a récemment découvertes et qu'on vous recommande  vivement, dans des styles et des thématiques bien différentes:  1. GROS, L'enfer c'est les enfants des autres, ( Chêne Editions)  Après le succès de l’album Comment rater ses vacances dont on avait parlé en septembre dernier , ce nouveau recueil de dessins signé Pascal... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 novembre 2016

Rentrée littéraire 2016 : Littérature française: Donner ; Duroy, Mabanckou..

   Après trois poches vus ce matin, on revient à la littérature grand format  avec trois romanciers français plutôt reconnus qui ont publié un roman  lors de cette rentrée littéraire .. notre court avis sur le cru 2016 de Christophe Donner, Alain Mabanckou et Lionel Duroy : 1. L’innocent        Christophe Donner ( Grasset) «  Mon père m’avait appris des chants révolutionnaires, ça oui, couper la tête des bourgeois, des aristos, j’aurais su comment m’y prendre, et... [Lire la suite]
29 avril 2016

Sélection de livres poches spécial romancières françaises ..et singulières!!

    Un petit focus sur trois lectures rattrapées en poche ces dernières semaines avec trois écrivains femmes françaises qui développent chacune un univers bien différent les unes des autres, mais toutes assez singulières et addictives… 1. La peau de l’ours, Joy Sorman   « Mon mari m'a répondu que souvent les hommes veulent échapper à leur condition mais qu'ils choisissent alors d'être un oiseau, que les hommes qui veulent être autre chose que ce qu'ils sont veulent voler, certainement pas se métamorphoser... [Lire la suite]
01 mars 2016

Riad Sattouf : un bédéiste de génie ou un auteur un brin trop pessimiste?

Histoire de commencer en beauté  ce mois de mars, un petit "pour et contre" comme on en fait de temps en temps Michel et moi, ca vous tente??   Sauf que ce coup ci, notre débat à fleuret moucheté- bon, vous verrez, le "contre" de Michel ne l'est pas tant que cela- ne porte pas sur le cinéma, mais sur un auteur de BD- également réalisateur à ses heures perdues-,  sans doute le plus connu à l'heure actuelle, je veux parler du génial Riad Sattouf dont j'ai déjà chanté les louanges en plusieurs occasions... Riad... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 février 2016

La jolie enfance de Philippe Claudel

  Après l'excellent "la tête haute" ou bien encore "une mère,  dont j'ai parlé récemment à l'occasion de sa sortie DVD, un autre film français  de l'an passé s' est interessé à la thématique de la carence  éducative, et de l'enfant qui est élevé dans une famille dysfonctionnelle, avec notamment pour chacun des films suscités une grande difficulté pour la mère de tenir convenablement ce rôle. Ce film, intitulé tout simplement une enfance, et sorti  en DVD et VOD le 3 février chez... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 21:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 décembre 2015

Trois grands romanciers étrangers en poche

  Dans la foulée de notre article de ce matin sur l'immense Ian Mc Evan on continue à vanter les mérites de la grande littérature étrangère, avec trois romanciers étonnants qui viennent de sortir un roman en poche, pour des livres  assez éblouissants, et  tournés  tous trois à des degrès certes divers sur l'enfance et la nostalgie : 1.La mort d’un père ;  Karl Ove Knausgaard ( Folio) «  La question du bonheur est banale mais celle qui s’en suit, celle du sens, ne l’est pas. Les larmes me montent aux... [Lire la suite]
03 décembre 2015

Ian mc Evan est définitivement l'un des meilleurs écrivains anglais

  Pour mal de fans de littérature contemporaine étrangère, Ian McEwan est  considéré comme l'un des écrivains anglais les plus doués de sa génération, si ce n'est le plus grand. Il  faut dire que  l'auteur d'une dizaine de romans parmi lesquels Solaire, "Expiation" , "Sur la plage de Chesil" , L'enfant volé (prix Femina étranger 1993)  nous livre à chaque fois de très grands livres, avec une régularité de métronome,  et un tel sans faute force incontestablement l'admiration de tous les amateurs de... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 novembre 2015

Trois beaux romans féminins d'apprentissage

  Hasard des lectures,   on a lu dernièrement  plusieurs romans d'apprentissages écrit par des plumes féminines qui nous replongent dans des enfances difficiles mais salvatrices:.  1.Place colette, Nathalie Rheims  Présentation :   A l’âge de 9 ans, la narratrice de Place Colette est victime d’une erreur de diagnostic qui la cloue sur un lit d’hôpital, le corps prisonnier d’une coquille de plâtre. Au terme de trois années de calvaire, un professeur finit par découvrir la... [Lire la suite]