vendredi 26 juillet

Avignon Jour #5 : "Mom's", "Comédiens" et "Déglutis, ça ira mieux", trois superbes pièces, dont deux grands coups de coeur...

Allez, on ne va pas s'arrêter sur une si bonne lancée ? On continue avec trois superbes pièces, dont deux grands coups de coeur... 1/ Faites des Mom's ! ou en tout cas, allez les voir ! Sylvie Audcoeur, Violaine Fumeau, Juliette Meyniac, Lucie Muratet et Anlo Piquet. Cinq femmes, cinq mères, cinq comédiennes... Et d'innombrables possibilités ! Ses origines new-yorkaises - la pièce est en effet une adaptation de Mom's The Word, texte de L. Carson, J. Daum, A. Kelly, R. Nichols, B.... [Lire la suite]
Posté par Borntobealivre à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 21 juillet

Festival Avignon OFF #Jour4 : "Dieu est mort et moi...", "Seule(s) en scène" et "Suite Française", un trio gagnant !

On passe à la vitesse supérieure  dans notre journal de bord du Off avignon qui se termine dans une semaine avec trois pièces, cette fois-ci ! Et que des belles surprises... 1/ Dieu est mort et  moi non plus je ne me sens pas très bien et nous... on est ép-athés ! Ce matin-là, j'ai assisté à la représentation d'un objet théâtral non identifié : Dieu est mort. Et moi non plus, je m'sens pas très bien qui entame sa première saison à Avignon après avoir eu un joli petit succès au Théâtre de la... [Lire la suite]
Posté par Borntobealivre à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 17 juillet

Festival Avignon OFF #Jour2 : Bérenice 34-44" et Marx et la Poupée : de superbes portraits de femmes

Et hop,  voici ,  à peine 48 heures après le premier, le compte rendu de mon deuxième jour au Festival d'Avignon placé sous le signe de l'émotion et des très beaux portraits féminins ...  1/ Bérénice 34-44 : Le bouleversant destin d'une comédienne juive pendant la Seconde Guerre Mondiale Comme le titre de la pièce le laisse présager, nous allons suivre, de 1934 à 1944, l'héroïne, Bérénice Kapelouchnik, une jeune femme juive qui réalise son rêve d'épouser le théâtre, en rejoignant le Conservatoire, puis la Comédie... [Lire la suite]
Posté par Borntobealivre à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 15 juillet

Festival OFF Avignon 2018 : quelques clichés ... avant les chroniques

Bien plus de 1000 spectacles, mille émotions”. c'est le slogan du festvial Off  d'Avignon tel qu'on vous l'annonçait vendredi dernier. Sauf que cette année ce n'est pas 1000 mais 1500 spectacles qui sont proposés  et encore plus que les autres années, il est particulièrement peu aisé de faire le tri dans toute cette offre forcément inégale du spectacle vivant sous toutes ses formes : cirque, clown, concerts, spectacles musicaux, lectures, danse, mime, magie, marionnette-objet, théâtre musical et café-théâtre. Comme... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 10:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 20 juillet

Caroline Loeb, c'est Sagan qu'elle préfère..

  « Si tout était à recommencer, je recommencerais bien sûr, en évitant quelques broutilles : les accidents de voiture, les séjours à l’hôpital, les chagrins d’amour. Mais je ne renie rien. » Après le formidable spectacle "Maligne" de Noémie Caillaud dont j'ai chanté les louanges il y a huit jours, ma virée lors du Off d'Avignon a été l'occasion de découvrir une pièce dont cette fois ci je n'avais jamais entendu parler, et pour cause il s'agit d'une création pour Avignon d'une pièce qui se jouera à la rentrée prochaine à... [Lire la suite]
lundi 24 novembre

Lucchini et moi: un spectacle absolument hallucinant...

 Il y a seize ans, alors qu'il commencait à peine des cours de théatre, l'apprenti comédien Olivier Sauton a rencontré pour de vrai son idole Fabrice Luchini, qui, suite à l'insistance du blanc bec, candide mais insouciant, décida de lui déclamer une fable de la Fontaine et de repartir aussitôt sec, laissant le jeune Sauton un peu interloqué, mais avec des rêves et des étoiles plein la tête. Ce qui est fou dans cette histoire, c'est qu'il y a environ seize ans aussi (ou quinze ou quatorze, mais on ne va pas trop chipoter, n'est... [Lire la suite]