10 octobre 2013

Djeca, enfants de Sarajevo

Voilà du cinéma dur sombre, sur un sujet oh combien délicat, celui de la Bosnie d'après guerre à travers les relations entre deux orphelins de la guerre en Bosnie, et du siège de Sarajevo.  Après une adolescence délinquante, Rahim, 23 ans, a a trouvé un réconfort dans l’Islam, elle espère que Nedim, 14 ans;  suivra ses pas. Tout se complique le jour où à l’école, celui-ci se bat avec le fils d’un puissant ministre du pays. Cet incident déclenche une série d’événements qui conduiront Rahima à découvrir la double vie de son... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 juin 2013

Mud, meilleur film américain de l'année?

L'autre soir, un de ces rares soirs que j'ai passé sur Twitter ( ce n'est pourtant  pas l'envie qui me manque de jouer encore plus les geeks que je ne le fais déjà), entre deux tweets pas bien passionnants, j'ai vu passer une demande provenant d'un des blogueurs ciné les plus connus, (Mehdi de l'excellent site des Cinévores, pour ne pas le nommer), qui questionnait l'ensemble de sa "twitterland "pour savoir quel était personnellement le film qu'ils avaient préféré pour le début 2013.  Je n'ai pas forcément suivi toutes les... [Lire la suite]
08 mai 2013

Une sélection ciné d'avant croisette engagée à gauche toute!!

Allez, plus qu'une semaine avant le début de ce Festival de Cannes, qui excite un peu tous les cinéphiles vivants de la planète, tant la sélection est alléchante cette année. Et, dès la  semaine prochaine, commenceront à sortir des films de cette sélection, sur lesquels je reviendrais bien évidemment, mais comme il y a encore un mercredi avant et que celui ci tombe en plein pont de 3 jours et deux jours fériés, les distributeurs n'ont pas fait les morts et sortent une bonne vingtaine de films. Quelques fonds de tiroirs dedans,... [Lire la suite]
27 avril 2013

Concours 2 ans du blog : Des places à gagner pour voir le film POST TENEBRAS LUX

Dans maintenant une petite quinzaine de jours, s'ouvrira le nouveau festival de Cannes que tout cinéphile digne de ce nom attend avec grande impatience.  Mais avant que soit projeté les premiers films de la compétition officielle, il est plus que temps que ceux de la sélection de l'année passée finissent de débouler sur nos écrans. Et après Mud de Jeff Nichols mercredi prochain (dont je vous ai parlé ce mercredi),  sortira le 8 mai prochain, soit la dernière semaine avant le début de Cannes 2013, un des films polémiques de... [Lire la suite]
06 avril 2013

Like someone in love: l'ennui à la sauce Kiarostami

A quelques semaines du début du nouveau Festival de Cannes ( la liste des films en sélection est présentée jeudi 18  avril prochain, on a hate!!!), je vais bientot réussir à réussir le challenge que je m'étais fixé, celui de voir pratiquement l'ensemble des films présentés en sélection officielle l'année passée. En effet, j'ai profité de la sortie DVD le 20 février dernier de Like Someone in love, le dernier film d'Abbas Kiarostami, pour compléter ma liste déjà largement ouverte depuis mai 2012. Après "Copie conforme" en 2010,... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:37 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 février 2013

Des hommes sans loi : le classissisme a du bon

2012 sera pour moi à marquer d'une pierre blanche : je crois que c'est bien la première année que je vais réussir à visionner pratiquement l'ensemble des films présentés à Cannes en sélection officielle. En effet, tous ceux que j'ai ratés en salles, j'arrive à les voir grace aux si sympathiques distributeurs qui m'envoient les DVD tests. Et c'est ainsi que grace à Métropolitan, et surtout grace à Cinétrafic qui m'a envoyé ( dans le cadre de l'opération un dvd contre une chronique), le DVD  ( qui est sorti le 16 janvier... [Lire la suite]

16 février 2013

In another country : Isabelle Huppert reine de Corée

Hong Sang-soo est un des cinéastes corréens les plus connus et les plus estimés par la critique. Jusqu'à présent, à cause de mon peu d'empathie pour le cinéma asiatique dont j'ai déjà parlé, je n'avais jamais tenté les films de ce metteur en scène, qu'on a souvent rapproché d'Eric Rohmer, à cause de son penchant assumé pour le marivaudage léger. Pour son dernier film en date, en tout cas sorti en France ( un autre est actuellement présenté lors du Festival de Berlin), In another Country, je me suis décidé à enfin aller voir du coté... [Lire la suite]
12 décembre 2012

Une sélection ciné aux airs de déjà lu...

Cette semaine, je fais un peu ma grosse feignasse puisque je vais choisir trois films (jusque là  on ne change pas les bonnes vieilles habitudes) Mais dans ces trois films, il  y a deux dont  j'ai déjà parlé sur mon blog en amont, et dont j'avais déjà avancé des arguments en leur faveur, il s'agit de Télé Gaucho et d'Ernest et Celestine. Et heureusement, car il faut bien bosser un peu, j'en ai mis un autre, heureusement totalement inédit sur mon blog, et je commencerais même par parler de lui : 1. Les bêtes du sud... [Lire la suite]
04 décembre 2012

L'amour façon Haneke m'a un peu etouffé...

Si, lors des premières semaines suivant le dernier Festival de Cannes, j'avais réussi à aller voir tous les films présentés en sélection officielle ( Moonrise Kingdom, De rouille et d'os , Sur la route, La part des anges, Holly Motors), je n'ai malheureusement pas réussi à tenir le tempo et, ainsi,  plusieurs films de la sélection officielle sortis sur nos écrans depuis la rentrée sont malheureusement  passés à l'as. Cela dit, il y en avait un que je ne voulais rater pour rien au monde, il s'agit évidemment de la Palme... [Lire la suite]
17 octobre 2012

Une sélection ciné en version originale

Une nouvelle fois, je vais, dans le cadre de ma sélection de la semaine, agiter le spectre de mon cher Rudy (je ne m'en lasse pas, faut croire) qui devrait être ravi de mon choix de la semaine. En effet, et ce, pour la première fois depuis bien longtemps ( depuis le début?), je n'ai choisi aucun film français pour figurer dans les 3 de ma sélection: l'offre hexagonale n'était pas pléthorique, et les rares qui y étaient, guère folichons. Bref, voici trois titres bien anglo saxons composé précisement de deux films américains, et un... [Lire la suite]