mercredi 11 novembre

Quand Francis Huster tente de percer l'énigme Zweig .

En avril dernier, j'avais eu l'immense privilège d'être reçu avec quelques autres happy fews par Francis Huster dans son antre du théâtre Rive Gauche,  puisque c'est là bas qu'il jouait, pour quelques mois encore,  son "Joueur d'Échecs", un monologue tiré évidemment du chef d'œuvre de Stefan Zweig et adapté par l'incontournable Éric Emmanuel Schmitt. Lors de cette rencontre, il nous avait avoué avoir été tellement obnubilé par son texte et par le personnage de Stefan Zweig qu'il était en train de finaliser un ouvrage dans... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 27 avril

Francis Huster, Stefan Zweig...et moi!!

  J'éprouve une telle passion pour les grands comédiens, et évidemment pour les rencontres exclusives avec ceux ci, que, lorsque l'on m'a invité (merci à toi Laetitia) à une rencontre spéciale blogueur avec le mythique Francis Huster, je n'ai pas hésité une seule seconde, et ce, même si la dite rencontre avait lieu sur Paris, soit à plus de 500 kilomètres de mon lieu de résidence.  Bon, j'avoue, contrairement à ce qu'a d'abord pensé l'organisatrice de la rencontre (la fameuse Laetitia, c'est bien, vous suivez), je n'ai... [Lire la suite]
jeudi 06 novembre

Dans la peau de Maria Callas: les dernières heures de la diva de l'art lyrique!

Quatrième de couverture : 1er septembre 1977, Maria Callas est chez elle, dans son grand appartement parisien de l’avenue Georges-Mandel, seule. Rideaux tirés, elle regarde les photos de ses rôles, réécoute ses disques et se souvient de sa vie.  Elle disparaît le 16 septembre au matin. On a dit que le grand air de Tosca, Vissi d’arte, vissi d’amore (« J’ai vécu d’art, j’ai vécu d’amour ») résumait toute son existence : elle a vécu d’art, c’est certain, mais d’amour ? Dans ce récit émouvant en forme de journal imaginaire,... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,