14 septembre 2018

Hôtel Waldheim; François Vallejo : un formidable roman intime et politique !

   " Vous voyez , pour moi, les ennuis graves ne dépassent pas la dimension du jeu. Attendez que je remette de l'ordre: c' est ça, après une série de défaites aux échecs, l' homme du jeu de go m' a demandé si je ne préférerais pas un jeu plus calme que ces parties éclair que nous faisions, nommé le go, jeu chinois de stratégie et d' encerclement. J' ai été initié aux règles en une soirée, à la fin de la semaine je remportais ma première victoire. Je n' ai pas pensé qu' un homme aussi sinistre que ce joueur de go... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 décembre 2016

D'autres conseils en littérature française pour finir 2016.: Ovaldé, Vallejo, Monnery

 Dans la foulée de notre chronique dithyrambique de Sulajk de Jaenada ce matin, encore trois petites chroniques de littérature française histoire de balayer ce qui nous a plu en roman français au cours de cette année 2016 qui s'achève et dont on avait pas encore eu l'opportunité de parler :  1 Un jeune homme superflu; Romain Monnery (Au diable Vauvert)   Que la vie n'est pas simple lorsque l'on n'et plus un tout jeune homme, sans responsabilité, et que l'on n'est guère tenté par une vie d'adultes aux obligations... [Lire la suite]