vendredi 26 août

LES VOLETS VERTS : Jean Becker adapte Simenon et peut dire merci à Depardieu

   On l'avait signalé dans notre partie négative de critique pour contre- de son précédent film, le Collier rouge  cela fait bien longtemps que le Jean Becker de l'été meurtrier ou d'Elisa n'existe plus vraiment. Depuis l'assez incroyable succès des enfants du marais, Jean Becker a pris l'habitude de signer des films très pantfoulards,  des sortes d'ode à l'amitié masculine pleins de bons sentiments  filmés souvent de façon très plate . On avait donc très peur à la vision de son nouveau film, Ces... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 27 juillet

Sortie vidéo : ROBUSTE de Constance Meyer : la belle rencontre de deux natures

  Georges,  comédien vieillissant, vit, tant bien que mal entre sa routine et certains de ses tournages qu'il fait plus par habitude que par envie. Quand un jour son coach doit s'absenter, un gars massif et rassurant, il est remplaçé par Aïssa, jeune lutteuse, imposante aussi, qui doit continuer à lui faire assumer ses obligations, à le faire se confronter à la vie, ses obligations et ce qu'il est. Elle en apprendra également sur elle en retour, par petites touches. Robuste, premier long métrage de... [Lire la suite]
Posté par chocoladdict69 à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 17 décembre

En VOD /Thalasso de Guillaume Nicloux : L'âme de fond

5 ans après son enlèvement (L'Enlèvement de Michel Houellebecq du même Guillaume Nicloux, sorti en 2014) Michel Houellebecq en a toujours aussi gros, d'autant plus que sa femme lui offre une semaine de cure en thalasso à Cabourg. Placé en formule diététique, eau plate et légumes à tous les repas, avec interdiction de fumer, l'auteur des Particules élémentaires enchaîne les séances de tortures censées le régénérer. Lors d'une pause clope clandestine, Houellebecq tombe sur Depardieu. Heureux hasard qui va sauver son séjour en le... [Lire la suite]
vendredi 31 mai

Actualités poches printemps 2019 de Yves Simon à Violaine Huissman

  1/ Gérard Depardieu, Monstre ( Le livre de Poche)  "C'est toujours terrifiant de rester seul en scène devant un public sans rien dire, tout en s'efforçant d'être tout simplement." "Le chariot est déjà lourd à tirer avec ce que l'on traine en soi, mais quand devant soi, il n'y a plus de place pour rien, plus d'élan ni enthousiasme possible, il devient impossible de s'éléver." "C’est ce qui m’emmerde chez les intellectuels, chez eux la référence l’emporte toujours sur le vécu, l’explication sur le désir.Ils... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 10 mai

S'ils existent, c'est d'être fan (revue de livres sur Prince, Depardieu et Louis Jourdan)

    Quelle est réellement la nature du lien qui  nous unit à un artiste ? Comment concrètement se crée cette relation qui fait qu'on devient un  admirateur  inconditionnelle d’une personnalité publique? Trois récentes publications- un témoignage, une biographie et un roman graphique- essaie de sonder ce lien particulier entre fan et célébrité,  mettant à chaque fois en avant l'auteur, qui, loin de s'effacer  totalement derrière son idole,  tente d'expliquer les raisons qui expliquent... [Lire la suite]
dimanche 08 janvier

Concours Le divan de Staline : des livres et des places de cinéma à gagner !!

     Mercredi prochain, le 11 janvier, sort en salles le  troisième long métrage de l'immense Fanny Ardant  "Le divan de Staline " ,qui met en scène un Staline vieillissant qui cherche à se reposer dans une résidence secrète en compagnie de sa maîtresse Lidia, jouée par Emmanuelle Seignier, alors qu'un jeune peintre vient lui présenter ses projets pour un monument à sa gloire. Cette adaptation du roman de Jean-Daniel Baltassat, qu'on avait lu et beaucoup aimé lors de sa parution  au Seuil en ... [Lire la suite]

mardi 23 août

Une fille et un flingue: quand Ollivier Pourriol fait son cinéma

   " Tu n'as gardé qu'un brouillon, gros malin, et aucune copie: c'est ça d'écrire à la main. Tout est original est tout perdu. On ne pourra jamais la relire, mais elle lui a beaucoup plu, ta lettre. Le paradoxe, c'est qu'elle nous a pas écrit pour  le dire, mais elle nous a appelés. Mon téléphone a sonné, numéro masqué, j'ai  pas répondu, ah moi numéro masqué je réponds  jamais. C'était elle. Elle a laissé un message très sympa. Bonjour, c'est Catherine Deneuve, j'ai bien reçu votre lettre, oui,... [Lire la suite]
lundi 07 décembre

Séance de rattrapage pour le Valley of love de Guillaume Nicloux

  On approche de la fin de l'année, il est donc l'heure de revenir une nouvelle fois sur les grands films de l'année à l'occasion de leurs sorties DVD, c'est notamment le cas du très beau  Valley of love dont j'avais vanté les mérites  à l'occasion de sa sortie en salles et qui est sorti le 4 novembre dernier, édité chez Le Pacte. Dernier film français de la sélection a avoir été projeté en compétition devant le jury des frères COEN, ce long métrage  a en effet été accueilli avec une certaine mollesse... [Lire la suite]
lundi 06 juillet

Ce Valley Of love vaut assurément le voyage :

  La date du 17 juin dernier est quasi assurément une date qui comptera lorsqu'on s'amusera à faire le bilan en fin d'année des films les plus marquants. En effet, ce jour là est sorti le magnifique Mustang dont j'ai parlé en fin de semaine dernière, le non moins fantastique Vice Versa qui sera assurément une de mes prochaines chroniques cinéma, et également un film moins unanimement apprécié par les critiques et le public, et pourtant tout aussi beau, je veux parler du "Valley Of love" de Guillaume Nicloux.  Dernier film... [Lire la suite]
mercredi 17 juin

Une sélection ciné qui déroge honteusement aux règles!

Pour la toute première fois depuis 4 ans et demi et on va dire à la louche 250 sélections ciné, je dérogerai à ma fameuse règle des 3 films à voir. En effet, en cette très prolifique semaine du 17 juin j'avoue ne pas avoir réussi à me décider pour seulement 4 films tant beaucoup me faisaient envie, et finalement j'ai décidé  de ne pas trancher et d'en choisir 4... Une fois en presque 5 ans, on peut s'affranchir des règles surtout quand on se les a posée soit même n'est ce pas? En même temps, pas sur du tout que j'arrive à voir... [Lire la suite]