25 novembre 2017

Nos coeurs tordus : un roman jeunesse atypique et touchant sur le handicap

  Description du livre : « Lou pose sa tête sur le mur. Lou range une mèche de cheveux derrière son oreille. Lou se ronge un peu les ongles. Lou sourit et c’est déjà pas mal. – Tu lui as dit quoi, à Flachard ? – Je lui ai dit qu’il y a mille raisons d’aimer ou de respecter les handicapés, mais sûrement pas parce qu’ils le sont. Lou me regarde et comprend que le handicap, c’est mon domaine. Elle regarde Monique. C’est ma canne des bons jours, la jaune fluo à rayures. Lou me dit, comme pour éviter le grand silence gêné : –... [Lire la suite]

28 février 2017

Patients : le merveilleux livre de Grand Corps Malade devient un non moins merveilleux film..

.   Il y a quelques années, j'avais écrit un billet sur le livre écrit par le slameur Grand Corps Malade, "Patients" qui sortait alors en grand Format. Il faut vous dire que ce billet est incontestablement une de mes chroniques littéraires les plus lues depuis le début du blog,et si j'ai eu longtemps du mal à comprendre pour quelles raisons celui ci marchait mieux que les autres,  j'ai eu ma réponse il y a quelques semaines lors de l'avant première publique du film adapté du livre,  un film qui porte le même... [Lire la suite]
15 décembre 2014

Marie Heurtin : un film sensible et poignant!!

  Lors d'un article publié à l'occasion de la présentation en public de son précédent film l'Homme qui rit, je vous disais à quel point j'aimais bien le cinéaste Jean Pierre Améris,  un réalisateur  que j'avais eu la chance  de voir il y a un peu plus d'un an dans mon cinéma de quartier, pour parler avec le public pendant plus d'une heure après la projection de son Homme qui rit, adaptation du roman de Victor Hugo. Mon affection pour Améris n'est pas seulement  seulement liée au fait que  l'homme est de... [Lire la suite]
26 mars 2014

Une sélection ciné qui préfère les héros de l'ombre

Je l'avais clamé haut et fort lors mon compte rendu du Showeb 2014, au risque d'être impopulaire vu l'enthousiasme de mes voisins de fauteuil,  les 10 premières minutes du film Captain America  présentées en super exclusivité mondiale m'avaient totalement convaincu, si besoin étaient, que cet univers n'était définitivement pas fait pour moi... Si je vlisais encore ce week end dans le journal à quel point les gens ont de plus en plus besoin d'histoires de super héros pour les aider à affronter la vie,   de mon... [Lire la suite]
29 décembre 2013

Et tu danses Lou: quand Philippe Lefait se fait intime...

  Dans “Et tu danses, Lou” co-écrit avec son épouse, Pom Bessot, Philippe Lefait, journaliste et ancien animateur Des Mots de Minuit, raconte son douloureux parcours pour communiquer avec sa fille, Lou, handicapée. J'ai lu il y a quelques semaines cet émouvant et pudique témoignage, et j'ai ensuite passé l'ouvrage- et le relais à Michel, mon cher chroniqueur-de moins en moins masqué pour qu'il découvre aussi ce récit et tente de vous en parler. En effet, Michel a rencontré Philippe Lefait puisqu'il y a quelques années, il a... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 octobre 2013

Une sélection ciné qui nous propose des voyages plus ou moins extravagants

 Les sorties du 9 octobre ,avec sa Palme d'Or controversée et son excellent thriller Prisoners étant maintenant derrière nous, la semaine ciné qui s'ouvre ce mercredi revient à des considérations certes un peu plus normales. Cela dit, les réalisateurs mis en avant cette semaine, et notamment Jean Pierre Jeunet et Albert Dupontel ne sont quand même pas des perdreaux de l'année. 1. L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet  Le pitch : T.S. Spivet, vit dans un ranch isolé du Montana avec ses parents, sa... [Lire la suite]

06 mars 2013

Une semaine ciné comme on en voit peu

Lors de la rédaction de mon billet de la Saint Sylvestre, dans lequel je me projetais sur les films les plus excitants de 2013,  j'avais marqué d'une pierre blanche ce jour du 6 mars 2013 car y figurait deux de ces 10 oeuvres qui me faisaient le plus de l'oeil. Ce que j'ignorais à l'époque, c'est que cette même semaine, d'autres films presque aussi alléchants accompagnaient ces sorties cinéma. Et que choisir que trois films cette semaine là relevait un peu de la gageure. Mais puisque tel est ma régle,  respectons là et... [Lire la suite]
15 juin 2012

Pourquoi "De rouille et d'os" m'a (un peu) déçu...

Je vous le disais à l'occasion de mon article sur Hugo Cabret, j'ai retrouvé depuis quelques années mon âme d'enfant, et d'ailleurs, je pousse le mimétisme en étant aussi pénible qu'un gamin : quand je veux quelque chose, je le ressasse jusqu'à plus soif, pour un résultat souvent décevant, une fois que j'ai eu ce que j'ai voulu .  Prenons par exemple, De Rouille et d'Os, le dernier film de Jacques Audiard. Je vous ai certainement un peu fatigué, lors de la rédaction de mes billets sur le festival  de Cannes, et même avant,... [Lire la suite]
23 avril 2012

Young adult : le (pas si) triomphal retour de la reine du lycée

Je sais pas vous, mais pour ma part, j''ai toujours eu tendance à confondre deux réalisateurs américains aux univers proches, Alexandre Payne et Jason Reitman, qui sont un peu issus de la même famille artistique. C'est vrai, quoi, tous les deux ont effet l'habitude de prendre comme point de départ des comédies américaines aux abords traditionnels, voire populaire, et de les faire légèrement dérailler pour nous dresser in fine des peintures très grincantes de l'american way of life. Les derniers films de ces réalisateurs, sortis tous... [Lire la suite]
07 mars 2012

Une sélection ciné qui se joue des handicaps

Un aveugle accusé de meurtre, trois handicapés qui partent en quête  de découvertes charnelles, cela fait au moins deux films sur le handicap dans ma sélection de la semaine. Pas d'handicap physique dans mon troisièsme choix, mais handicap social, lorsque le milieu aisé d'un couple fait envier un autre plus aisé, jusqu'à donner des pulsions de meutre. Bref, voici mes 3 choix de la semaine : 1. A l'aveugle Le pitch: Le cadavre mutilé d’une jeune femme est retrouvé à son domicile. Pas d’effraction, pas de témoin : le crime est... [Lire la suite]