06 octobre 2017

Téhéran Tabou ( critique): une charge violente et percutante sur la société iranienne

Dans Téhéran tabou, un long métrage sorti en salles depuis mercredi dernier et vu lors du dernier Festival d’Annecy, Ali Soozandeh  a choisi l’animation  et la rotoscopie précisemment pour  contourner la censure, "maquiller la réalité en la rendant moins réaliste et plus présentable,  et  réaliser une charge violente et percutante sur les contradictions d une société iranienne entre désirs et repressions. Présenté à la semaine de la critique à Cannes  ce film étonnant bouscule largement à la manière... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 12:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

25 novembre 2016

Le client : Farhadi aurait-il mérité la Palme?

Finalement, et contrairement aux critiques de la plupart des cinéphiles et observateurs du monde du cinéma que j'ai pu lire ici et là, le palmarès du dernier Festival de Cannes 2016, si décrié encore cette année, ne me parait pas, au fur et à mesure que je vois les films récompensés ( et ceux qui ne le sont pas), être aussi scandaleux qu'annoncé. Prenons pour exemple "le Client" qui a reçu le Prix du scénario à Asghar Farhadi et celui du meilleur acteur à Shahab Hossein. Voilà un film que d'aucuns ont considéré comme le plus faible... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 octobre 2016

Revue de DVD :No land' song, Maggie a un plan, Suite armoricaine

 Dernier jour d'octobre, c'est l'occasion idéale de revenir sur 3 DVD vus récemment de films sortis en salles majoritairement de façon discrète  mais qui mérite assurément le coup d'oeil, surtout pour le premier d'entre eux : 1.No land song-sortie DVD le 4 octobre 2016 (éditions JOUR2FÊTE)    En Iran, depuis la révolution de 1979, les femmes n'ont plus le droit de chanter en public en tant que solistes.Une jeune compositrice, Sara Najafi, avec l'aide de trois artistes venues de France (Elise Caron, Jeanne... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 21:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 mars 2016

Nahid, le portrait d'une mère courage en plein Iran

  Difficile de ne pas voir Nahid le long métrage iranien d’Ida Panahandeh  sorti le 24 février dernier,  sans penser au superbe film d'Asghar Farhadi "Une Séparation", ours d’or à la Berlinade de 2011. Thématique proche- le sujet de la séparation dans la société iranienne encore régie par le droit des hommes même comédienne (Sareh Bayat) dans le rôle titre de Nahid et même volonté de la cinéaste d'insflummer une trame romanesque dans une approche presque documentaire de la société iranienne. Ici, on... [Lire la suite]
03 janvier 2016

Concours Desert dancer : 10 places à gagner!!

   “Desert Dancer” qui sort en salles mercredi prochain, le 6 janvier 201 ,  est un long métrage inspiré de la vie du danseur Afshin Ghaffarian, un jeune homme qui a tout risqué pour accomplir son rêve de danseur, en Iran un pays où la danse est interdite et où la jeunesse s’enflamme et exprime son besoin de liberté. “Desert Dancer” est le premier long-métrage du réalisateur britannique Richard Raymond. SYNOPSIS: L’histoire vraie d’Afshin Ghaffarian, un jeune homme qui a tout risqué pour accomplir son rêve de... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 19:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 septembre 2015

Red rose: une belle histoire d'amour sous fond de révolution iranienne

  J'ai pu voir il y a quelques semaines de cela « Red Rose »Sepideh Farsi qui sort demain dans les salles, et  qui   revient d'une très belle façon sur les soulèvements populaires de 2009 en Iran (mouvement qui aura embrasé les rues de Téhéran, malheureusement durement réprimé par le régime) à travers un très joli récit mélangeant à la fois fiction et approche plus documentaire, Cette  belle ’histoire de rencontre entre Ali et Sara, deux générations et deux visions de l’Iran aussi proches que... [Lire la suite]

10 mai 2015

Une femme iranienne : l'autre film iranien du moment

Même s'il a été réalisé quelques années avant le film de Jafar Panahi "Taxi téhéran",  sa sortie- et son beau succès critique- un mois après risque de faire de l'ombre à "Une femme iranienne",  beau film de la réalisatrice Negar Azarbayjani qui sort mercredi prochain et dont j'aimerais parler dans mon avant première du dimanche soir.  Ce film, qui a été diffusé sur Lyon lors du dernier festival Ecrans Mixtes, est distribué par l'excellente société de distribution Outplay films (éditeur aussi de la superbe série... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 19:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 avril 2015

Taxi Téhéran, le formidable film interdit de Jafar Panahi

  Gros changement de style dans les films surprises du ciné brunch du Comoedia : tout juste un mois après la projection de la formidable ronde sentimentale de Jérome Bonnel, l'équipe de mon cinéma lyonnais préféré ont choisi, pour ce qui était alors la toute première projection du film sur le sol français du long métrage qui a récolté la récompense supreme lors du dernier Festival de Berlin 2015. Il s'agit évidemment de Taxi Téhéran, le film du cinéaste iranien de Jafar Panahi, qui sort ce mercredi 15 avril en salles, et... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 février 2014

Encore deux bon romans chez Albin Michel

Quoi de neuf chez Albin Michel pour ce début 2014? Après un premier billet il y a quelques semaines, billet consacré aux polars de cette belle maison d'édition avec qui j'entretiensai une  sympathique collaborrtion, je continue en vous parlant de nos deux dernières lectures consacrés aux romans Albin Michel. L'un de ces romans vient tout juste de sortir, et a été découvert par Michel, l'autre est sorti depuis la rentrée de septembre, et c'est moi qui me fis une joie de le lire :  1. Le colonel et l’appât 455;  ... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 20:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 novembre 2012

Ben Affleck : acteur nul mais cinéaste génial?

Après, le mois dernier, ma question à 1000 dollars sur Lou Doillon (qui avait connu un beau succès), je réitère l'exercice, avec une autre question que tout le monde se pose forcément en ce mois de novembre : Pourquoi Ben Affleck est-il autant adoré comme cinéaste et tant méprisé comme acteur? En effet, à écouter la presse de ce mois chanter les louanges du cinéaste, alors que les mêmes tiraient à boulet rouge peu de temps auparavant sur le comédien, on peut se demander comment ce médiocre acteur a pu se transformer en cinéaste aussi... [Lire la suite]