jeudi 07 mars

Quais du Polar 2019 : Heimaey/ Ian Manook : un voyage dépaysant dans les légendes Islandaises!

    « La mer est une maîtresse trompeuse qui prend les hommes et les bateaux par le ventre, même les plus solides, et les engloutit. Les autres marins du monde disent que le vent sème la tempête, mais les Islandais le savent: c’est du gouffre de la mer que surgit la tempête. De ses entrailles. Du fond vengeur que leurs chaluts raclent et pillent. Les tempêtes sont des vengeances. Des sursauts de bête qu’on assassine. » Avec Yeruldelgger.  Ian Manook (pseudonyme  de Patrick Manoukian, ancien... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 29 mars

Quais du Polar 2017 : Snjor, de Ragnar Jonasson: la relève du polar islandais est assuré!!

Out Le festival Quais du polar, dont on parle de plus en plus à l'approche du jour J, invite  cette année trois auteurs islandais assez épatants et issus  de toutes les générations : Outre : l'incontournable Arnaldur Indriðason, qui fait office d’habitué qui revient avec une nouvelle trilogie dont on a déjà parlé il y a  aussi Lilja Sigurðardóttir,  dont on reparle très prochainement de son premier roman traduit en français, Piégée,   publié en mars 2017 par les éditions Métailié  et aussi Ragnar... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 10 juillet

Sparrows, le sensible récit initiatique islandais...

Pas mal de sorties pour le mercredi juste avant le pont du 14 juillet et pas mal de jolis films vus en avant première qui ne bénéficeront pas de grosses sorties, donc autant en parler le plus vite possible. Commencons en ce dimanche soir par  "Sparrows ", long métrage islandais de  Runar Runarsson,  qui a reçu la très convoitée  Flèche de Cristal au dernier festival européen des Arc est un très  joli film sur le passage à l'âge adulte, qui sort mercredi prochain et que notre spécialiste du cinéma... [Lire la suite]
lundi 04 juillet

L'effet aquatique : plus fort encore que l'effet Kiss Cool

   Dans notre compte rendu des films présentés à Cannes et vus le mois dernier au Comoedia dans le cadre du festival Première Vague, Michel avait été un poil sévère en critiquant  le dernier long métrage de Solveig Anspach , l'Effet aquatique, auréolé du Prix SACD de la Quinzaine des Réalisateurs 2016 du dit festival de Cannes. Mon cher co rédacteur m'avait d'ailleurs avoué avoir gardé, avec le recul un souvenir très positif de ce film, largement réhaussé par les " nanars" qu'il dit avoir vu depuis - les... [Lire la suite]
jeudi 24 mars

Quai du Polar 2016 : Le lagon noir Arnaldur Indridason : un Erlandur mélancolique

Quai du Polar, c'est dans une semaine maintenant et on continue notre revue des auteurs invités avec le maitre du polar islandais en personne qui honorera Lyon de sa présence en promouvant son dernier roman paru en France à ce jour, le Lagon Noir que maitre Michel, maitre incontesté d'Arnaldur a lu pour vous et s'est régalé à le dévorer, évidemment : Svava se mit à sourire : « vous êtes tellement sérieux, dit-elle. Un si jeune homme. Je me demande pourquoi… ? Qu’est-ce qui vous pousse à faire... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 09 mars

Un géant timide qu'on a envie de prendre dans ses bras

Avant qu'il ne disparaisse de l'affiche on voulait vous conseiller d'aller voir un " petit" film venu d'Islande, sorti le 24 février dans quelques salles françaises. Il s'agit de  L’histoire du géant timide, le  quatrième long-métrage du réalisateur Dagur Kari, dont le premier long-métrage sorti en 2003, Noi Albinoi, qui avait eu un certain écho, et qui  avait reçu 18 prix internationaux.  Une même thématique parcourt son cinéma,  celui des personnages en marge de la société avec dans le rôle... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 21 décembre

Illska, le mal: la littérature islandaise à son meilleur

  Présentation de l'éditeur  : Événement dans l’histoire mondiale : Agnes et Omar se rencontrent par un dimanche matin glacial dans la queue des taxis au centre-ville de Reykjavik. Agnes rencontre aussi Arnor, un néonazi cultivé, pour sa thèse sur l’extrême droite contemporaine. Trois ans, un enfant et une crise de jalousie plus tard, Omar brûle entièrement leur maison et quitte le pays. L’histoire commence en réalité bien avant, au cours de l’été 1941, quand les Einsatzgruppen, aidés par la population locale,... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 15 décembre

Béliers: le film islandais qui vous féra béler de plaisir !!

 Malgré le Prix Un Certain Regard qu'il a obtenu lors du dernier Festival de Cannes, le  Béliers,  deuxième long métrage de fiction de Grímur Hákonarson, et qui joue sur Lyon au Comoedia  une salle que je ne quitte plus ou presque,  ne me tentait pas vraiment. Trop rural et trop minimaliste de prime abord pour me toucher, ou bien alors, après la famille bélier et Shaun le Mouton, j'ai eu ma dose d'ovins sur grand écran? Quoiqu'il en soit, j'ai laissé à Michel, grand fan de L'Islande et d'Arnaldur... [Lire la suite]
mardi 15 septembre

D'ailleurs les poissons n'ont pas de pied : l'Islande merveilleuse de Stefansson

   «  Quelle différence y a-t-il entre la lande de Midnesheidi et l’enfer, telle est l’énigme ou plutôt la devinette que les Américains soumettent aux nouvelles recrues de la base, question à laquelle ils répondent ensuite eux-mêmes avec un rire sarcastique : Ceux qui sont en enfer ont au moins la chance d’être morts » Trois époques, et plusieurs vies à Keflavik. « D’ailleurs, les poissons n’ont pas de pieds » nous raconte le XXe siècle et ses boule versements en Islande. L’Islande cette terre... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 27 février

Les nuits de Reykjavik : le dernier Indridason vu par un fan de la 1ère heure

  Pour juger le dernier roman d' Arnaldur Indridasson, les nuits de Reyjakvik, préquel des autres enquêtes d'Erlandur Sveisson en revenant sur son enfance, il aurait peut-être fallu que je m'y colle, j'aurais certainement fait preuve de plus d'objecitivité que Michel, fan de la première heure qui connait dans le détail toute l'oeuvre d'Indridasson... en même temps, ca lui faisait tellement plaisir de découvrir cette dernière-et première- enquête d'Arnaldur, on allait pas lui oter ce plaisir quand même, n'est ce pas? ... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,