26 septembre 2017

Sélection Rentrée littéraire 2017 spécial Littérature américaine: Miss Wyoming, Une histoire des loups, Hillbilly Elégie

  La littérature américaine est arrivée particulièrement avec force en cette rentrée littéraire avec des voix et des  plumes différentes,  mais qui affichent chacune une belle singularité dans des univers et des thématiques différentes , comme on peut le vérifier avec trois romans qu'on a lu ces dernières semaines et qu'on vous propropose en ce mardi conseil : 1;Hillbilly Ēlégie  J.D Vance (éditions du Globe) « Chez ces gens-là, la pauvreté est une tradition familiale – leurs ancêtres étaient des... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 septembre 2017

Underground Railroad; Colson Whitehead : un grand roman pour ne rien oublier

Et si le vrai grand roman de la rentrée littéraire 2017, celui dont tous les médias parlent,  était étranger et américain?  On veut bien sûr parler de Underground Railroad  de Colson Whitehead dont les plus grands influenceurs, de Barack Obama à François Busnel ne cessent de conseiller de lire.. Il ne manquait que Michel à cette belle brochette, voila qui est est fait en ce dernier #mardiconseil à ce jour  :   « Et l’Amérique est également une illusion, la plus grande de toutes. La race blanche croit,... [Lire la suite]
27 juillet 2017

La rue /Vies et mœurs des familles d’Amérique du Nord : histoires d'Amérique d'hier et d'aujourd'hui

 Deux romans américains réédités qui sont de vraies pépites sur l'Amérique et les habitants qui la peuplent,  à redécouvrir ou découvrir en cet été : 1. La rue, Ann Petry ( Belfond Vintage noir) "Il l’avait souvent regardé avec méfiance et incrédulité. Junto était toujours le même, et il traitait les Blancs qui travaillaient pour lui exactement comme les Noirs. Non, ce n’était pas parce que Junto était blanc qu’il supportait mal d’imaginer Lutie couchée avec lui. C’était uniquement parce qu’il n’admettait pas que... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 mars 2017

Quais du Polar 2017 : Aquarium: David Vann mettrait-il un peu de soleil dans son univers?

  " Je faisais sans cesse des cauchemars dans lesquels elle était sous une grue au port, et un énorme conteneur fendait les airs au-dessus de sa tête. Nous savons que les poissons montent toujours la garde, cachés à l’entrée d’une grotte ou dans les algues, ou accrochés au corail afin de se rendre invisibles. Leur fin peut arriver de tous côtés, d’un instant à l’autre, une bouche plus grande qui jaillit de la pénombre et tout est aussitôt terminé. Mais n’en est-il pas de même pour nous ? Un accident de voiture à n’importe quel... [Lire la suite]
19 janvier 2017

Les maitres américains des nouvelles : de Raymond Chandler à Laurie Moore

  Les auteurs anglo saxons, sans doute bien plus que les européens, excellent dans l'art de nouvelles et même les plus grands romanciers s'y essaient de temps à autre avec souvent pas mal de bonheur.. Parmi les publications ou rééditions récentes de ce début 2017, un classique du genre ( Raymond Chandler) et une grande plume d'aujourd'hui sur le banc d'essai...     1. Un tueur sous la pluie; Raymond Chandler ( Folio Policier)  « La pluie tambourinait sur le capot de la Chrysler, crépitait sur la toile tendue... [Lire la suite]
29 novembre 2016

Oates, Vann, Appanah : trois sorties poche qui forcent l'admiration..

   Les chroniques autour des livres de poches continuent à figurer parmi celles qui sont les plus lues et c'est normal vu que ces livres s'achètent bien plus qu'en version grand format, vu le prix bien plus raisonnable... Du coup, après un récent article sur plusieurs poches lus pendant cette rentrée, on récidive avec trois autres romans- plutôt deux romans et un roman graphique sortis récemment et qui sont l'oeuvre de grands romanciers confirmés , Joyce Carol Oates, David Vann et Natacha Appanah:   1. Mère... [Lire la suite]

18 novembre 2016

Littérature : quand l'Amérique nous fait-encore rêver-

  Il ya un peu plus d'une semaine, une terrible nouvelle nous provenait des Etats Unis et depuis on a quand même un peu tous du mal à se remettre de cette élection qui a bien Trumpé son monde... Dans ces cas, on a eu envie de se réfugier derrière une valeur sure la littérature et bien évidemment la littérature américaine pour nous rassurer et nous prouver qu'il y a encore des choses formidables qui nous viennent des States, comme ces 6 livres, pas tous forcément très récents mais qui chacun de leur façon nous donne leur vision... [Lire la suite]
07 octobre 2016

Rentrée littéraire 2016: la littérature anglo saxonne à son meilleur !!

 Encore une fois, la rentrée littéraire 2016 semble s'annoncer sous de bien meilleures dispositions pour les romans étrangers, qui tiennent globalement bien mieux leurs promesses que les romans français, souvent assez, voire très decevants cette année.. Et dans les romans étrangers, après vous avoir parlé de  contrées plus rares voire exotiques, l'anglo saxonne répond en revanche largement aux promesses avec notamment trois romans ambitieux audacieux et d'une belle densité qu'on vous conseille de suite :  1. Des... [Lire la suite]
13 septembre 2016

Rentrée littéraire 2016 : Nina Bouraoui, Bill Clegg, Alissa York

 On a beau avoir lu pas mal de livres de la rentrée littéraire, les chroniques mettent un peu de temps à se faire..du coup, quelques petits chroniques groupées en un seul article résumant trois livres - plus ou moins- marquants de cette rentrée littéraire, deux étrangers, et (hélas le moins convaincant) un français... 1.Le naturaliste  ;  Alissa York -  editions Liana Levi « La senorita Zuleica se révèle une assistante très compétente. Elle partage mon intérêt pour les reptiles, ne montre  pas de... [Lire la suite]
15 août 2016

Le poche de l'été : le pouvoir du chien, le formidable huis clos à ciel ouvert de Thomas Savage

  « Oui, le garçon parlait à la tablée de six, et oui, il zozotait un peu comme toutes les chochottes que Phil avaient entendues, et il avait une façon à lui de goûter ses propres paroles. Bon, il y a des gens qui peuvent s’entendre avec eux, de même qu’il y a des gens qui peuvent s’entendre avec des juifs ou des négros, mais ça les regarde. Phil, lui, ne pouvait pas les supporter. » Deux frères, la quarantaine célibataire, sont propriétaire d’une des plus grosses exploitations agricoles du Montana. Leurs parents richissimes... [Lire la suite]