lundi 20 mai

Haneke, le perfectionnisme à l'état brut

Allez, après quelques hommages à des cinéastes  français décédés (Corneau, Miller, Chabrol), pourquoi ne pas changer de cap et rendre hommage à des cinéastes étrangers, et si possibles vivants? Cela serait un peu plus léger, comme perspective, vous ne trouvez pas? Bon léger, c'est vite dit, car c'est pour parler de Michael Haneke, qui n'est pas non plus le plus fun et le plus divertissant de nos cinéastes en activité, mais alors que le festival bat son plein ( je reviens trés vite dessus pour faire un premier bilan), quoi de... [Lire la suite]