06 juin 2016

Je suis un soldat : Louise Bourgoin plongée dans une chienne de vie..

  Présenté lors du  festival de Cannes 2015, dans la catégorie Un certain regard , " Je suis un soldat", le premier film de Laurent Larivière,  est sorti en DVD le 26 mai dernier. Sur un point de départ qui rappelle "Bienvenue chez ma mère", la comédie d'Eric Lavaine actuellement en salles, "Je suis un soldat" s'en écarte totalement pour plonger dans le drame social hyperréaliste, pas très éloigné du cinéma des frères Dardenne. Je suis  un soldat raconte aborde le sujet rarement abordé  de la honte... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 22:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 novembre 2015

Concours je suis un soldat : 20 places pour voir un beau drame social à gagner!!

  En compétition lors du dernier festival de Cannes, dans la catégorie Un certain regard , " Je suis un soldat", le premier film de Laurent Larivière, qui sort en salles le 18 novembre prochain a fait sensation. Ce long métrage avec dans ses rôles principaux  Louise Bourgoin et  Jean-Hugues Anglade, parle de jolie manière de la honte sociale et de ce sentiment d’échec qui pousse quelqu’un à revenir dans le giron familial après avoir tenté, sans succès, de se construire un avenir meilleur ailleurs. Laurent Larivière... [Lire la suite]
03 juin 2014

Un beau dimanche, une autre vie : deux films français pas mal, mais sans plus..

 Vu dernièrement en DVD deux drames français réalisés par des metteurs en scène confirmés, Nicole Garcia et Emmanuel Mouret, tous deux sortis en début d'année, et qui avaient sur le papier, pas mal d'arguments pour me plaire... verdict: oui, mais peut mieux faire ( comme c'était indiqué dans mes bulletins de classe :o) 1. Un Beau dimanche  :  Un Nicole Garcia un poil décevant J'aime bien Nicole Garcia actrice (dont dernièrement dans le très beau Gare du Nord), mais j'aime presque tout autant Nicole Garcia... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 18:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 avril 2014

Tirez la langue mademoiselle : un triangle amoureux fort original et attachant

 Après il était temps, dont je vous ai parlé hier, voici une autre brève chronique d'un DVD sorti le mois dernier ( le 4 mars exactement chez Phéléas édition) d'un film qui a également l'amour en thème principal. Il s'agit de "Tirez la langue mademoiselle", de  la cinéaste Axelle Ropert, que j'ai découvert en tant que critique de cinéma pour les Inrockuptibles, qui est parfois présente dans les chroniqueurs  de la seule émission de 'émission  critique du PAF, Le Cercle, où elle apporte un contrepoids plein de... [Lire la suite]
08 février 2014

Concours VOD : des codes de téléchargement à gagner sur Univers ciné

Une semaine après vous avoir donné le nom des gagnants au Concours Univers ciné de début janvier (d'ailleurs vous êtes plusieurs à ne pas être alllé récupérer vos gains, qu'est que vous attendez?), il est temps, comme promis de vous proposer deux autres codes de téléchargement, pour des films disponibles sur la plateforme de téléchargement depuis le mois de janvier dernier ( oui j'ai un peu de retard)... Comme d'habitude, deux films à l'honneur, un que j'ai vu et beaucoup aimé, un autre que j'avais très envie de voir en salles et que... [Lire la suite]
25 octobre 2011

Un heureux évenement: le bébé, ce" tue l'amour"?

En sortant de la projection du film Un Heureux évenement que j'ai vu au cinéma, quelques semaines aprés sa sortie, grâce aux invitations gagnées sur le site de Virginie B , je me suis félicité de ne pas avoir vu ce film quelques années plus tôt, lorsque ma compagne était enceinte de mon premier enfant. En effet, on ne peut pas dire que le message du film soit trés optimiste. Pour Eliette Abecassis, qui a écrit le roman éponyme et pour Rémi Bezancon, qui en a réalisé l'adaptation, le terme "heureux évenement" est bien sûr à prendre... [Lire la suite]
02 juillet 2011

Blanc comme neige, le thriller français lave trop Blanc

 Je vous rassure tout de suite, si le film Blanc comme neige contient dans son titre le nom du réalisateur, ce n'est pas par excès de prétention de la part de ce dernier (pas comme Maradona par Kusturica par exemple), je ne suis même pas sur que Christophe Blanc y ait délibérement pensé d'ailleurs. Ce qui est certain, c'est qu'il a mis plus de 10 ans avant de réaliser son second film, après une expérience pourtant réussie en 2000, Une femme d'extérieur, qui avait permis de donner à Agnès Jaoui un rôle de femme libre, loin de ses... [Lire la suite]